Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Attac France communique : Halte à la guerre contre les Palestiniens, halte à l’occupation de leur territoire

palestine02.jpgAttac condamne la " guerre sans limites " faite au peuple palestinien depuis tant d’années. L’association avait d’ailleurs signé à Porto Alegre l’Appel des mouvements sociaux qui portait condamnation de cette politique. Dans la situation actuelle, alors qu’Israël multiplie ses attaques, bombarde massivement les camps de réfugiés, les mosquées et les universités, provoquant des massacres de centaines d’innocents, une intervention internationale pour briser l’engrenage meurtrier s’impose. Il faut mettre fin à cette situation où la folle fuite en avant du gouvernement israélien et les exactions commises par l’armée d’un Etat qui se veut de droit ne peuvent que provoquer colère, désespoir et haines inextinguibles. Au Proche-Orient comme ailleurs, seul le respect du droit international peut permettre de sortir de l’impasse. Et les résolutions de l’ONU sont claires : retour aux frontières de 1967, retrait total israélien des territoires occupés, création d’un État palestinien ayant Jérusalem-Est comme capitale, et coexistant en paix avec l’État d’Israël. La sécurité de tous doit être garantie internationalement. C’est à cette condition qu’une démocratie pourra être construite en Palestine et que, de part et d’autre de la frontière entre les deux États, la paix, la laïcité, le respect des droits humains, particulièrement ceux des femmes, et l’égalité sociale constitueront des objectifs politiques de premier plan." Afin de stopper l’intervention armée israélienne et d’aboutir à une paix juste et durable, Attac soutient les manifestations de solidarité à la population de Gaza.

A Poitiers, à l'initiative du comité poitevin France Palestine :
A l'issue du rassemblement du 6 janvier devant la Préfecture, il est décidé :
- de maintenir "le point vigilance" quotidien à 18 heures devant le cinéma Le Théâtre
- un nouveau rassemblement samedi 10 janvier à 15 heures devant le Palais de justice
- suivi d'un "meeting" à 16h30 salle Thimbaud de la Maison du Peuple, rue Saint Paul selon le déroulement suivant :
    - présentation par chaque organisation de son point de vue (en 10 minutes maxi par organisation)
    - débat
    - élaboration des actions à venir

Les commentaires sont fermés.