Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nicolas Sarkozy, très très cher président de l'UE

Au mois de juillet, pour son premier rapport de l'histoire sur le budget de l'Elysée, la Cour des comptes avait déjà relevé de nombreuses anomalies, mettant notamment à jour un système de sondages aussi coûteux qu'inopportuns. Trois mois plus tard, ce sont cette fois les comptes de la présidence française de l'Union européenne qui sont épinglés.

Du 1er juillet au 31 décembre 2008, l'Etat français aura dépensé 171 millions d'euros, selon le rapport de l'institution de contrôle budgétaire, publié par Mediapart. Certes, on pourra toujours dire que c'est moins que les 190 millions d'euros d'autorisations d'engagement initialement votées par le Parlement français.

Mais c'est trois fois plus que la présidence française de 2000 (57 millions d'euros, mais l'UE ne comptait alors que 15 membres), près de deux fois plus également que la précédente présidence slovène (80 millions d'euros) et à peine moins que la présidence allemande en 2007 (180 millions d'euros).

Surtout, la Cour des comptes met en exergue un nombre de « manifestations décidées à l'initiative de la présidence » supérieur aux « manifestations obligatoires ou traditionnelles », que les Etats à la tête de l'UE se doivent d'organiser. Et pointe « un coût parfois élevé » et un caractère « parfois dérogatoire, voire irrégulier, des procédures suivies ».

 

La suite de cet article effarant sur le site de Rue 89 :

http://www.rue89.com/2009/10/25/nicolas-sarkozy-tres-tres-cher-president-de-lue-123281

Les commentaires sont fermés.