Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tous sur le pont !

Logo Attac.jpgDéclaration du Conseil d’administration d’Attac France - 31 août 2013

Tous sur le pont !

En Europe et dans le monde, la rentrée 2013 voit s’aggraver le creusement des inégalités sociales, la dégradation des écosystèmes, les remises en cause de la démocratie et les menaces de guerre.

En France, comme dans la zone euro, les indicateurs économiques et sociaux sont au rouge : montée du chômage, de la précarité et de la pauvreté, déflation salariale, déséquilibres des comptes extérieurs et publics. Pour se conformer aux exigences du Traité budgétaire et satisfaire les exigences du Marché, le gouvernement a choisi de poursuivre une politique d’austérité, centrée sur la réduction du «  coût du travail »  au nom de la «compétitivité » et de la « croissance ». La transition écologique pourrait à la fois créer des activités nouvelles, alléger notre dépendance énergétique, réduire les inégalités sociales et ralentir le changement climatique ; mais elle se heurte à la domination intouchée des lobbies industriels et financiers. 

La préparation de la loi de finances 2014 à l’automne 2013 dévoilera les choix du gouvernement. Les échéances électorales, municipales et européennes, l’amèneront-elles à réduire les doses d’austérité ? La pression maintenue du patronat et des marchés permet d’en douter. En tout état de cause c’est une véritable bifurcation qui serait nécessaire. Pour y contribuer, quatre campagnes rythmeront notre activité éducative et militante dans les mois à venir. Chacun.e peut y trouver une place. 

1- La lutte pour les retraites

Cette campagne revêt pour nous une double temporalité et un double sens : une réaction immédiate contre les propositions concrètes du gouvernement qui a repris à son compte l’allongement de la durée du travail par l’augmentation de la durée requise de cotisation ; un combat de longue haleine contre la logique de financiarisation des sociétés. Au cœur de nos propositions alternatives : la répartition des richesses, la baisse du temps de travail, la prospérité sans croissance. Cette campagne est étroitement liée à la suivante. 

2- La campagne « À nous les banques ! » 

Bercy et le lobby bancaire ont saboté la réforme bancaire, ont offert aux banques 50 milliards du Livret A, et veulent couler la taxe européenne sur les transactions financières. L’absence de lutte réelle contre l’évasion fiscale et les paradis fiscaux nourrit les déficits publics, prétextes aux politiques d’austérité. Les banques financent en toute opacité et irresponsabilité les grands projets inutiles, les projets extractivistes à grande échelle, les productions d’énergie polluantes (nucléaire, gaz de schistes). Pour montrer qu’on peut reprendre la main sur les banques nous choisirons des cibles précises en visant des résultats concrets.

3- Contre le libre-échange et le pacte transatlantique

Pendant que l’OMC peine à sortir de sa crise, les traités de libre-échange engageant la France dans le cadre de l’Union européenne se multiplient avec les pays du Sud, mais aussi avec ceux du Nord, Canada d’abord, et, dernier né, le projet de pacte transatlantique avec les États-Unis. En défense des règles sociales, écologiques et démocratiques, nous dénoncerons de façon argumentée ce projet concocté par les lobbies européens et états-uniens, et nous travaillerons à construire des coalitions citoyennes, en France, en Europe et transatlantiques pour obtenir l’arrêt de ces négociations. 

4- Pour la transition écologique

Alors que la chance d’une transition énergétique semble enterrée par les lobbies de l’énergie et des corps d’État, nous serons présents lors des temps forts des discussions et prises de décision  sur les gaz et huiles de schistes, la réforme du code minier, la fermeture de centrales nucléaires, la fiscalité écologique ou la « finance verte ». Nous participerons activement aux luttes contre les grands projets inutiles, tels Notre-Dame des Landes et la LGV Lyon-Turin.

La France accueillera la conférence des Nations unies sur le climat en 2015 : nous refusons les pseudo solutions "de marché" et de manipulation technique de la planète à grande échelle (« géo-ingénierie »), et nous engageons dès maintenant une campagne visant à valoriser, amplifier et généraliser ces nombreuses initiatives locales qui répondent concrètement aux enjeux planétaires par la justice écologique et sociale. Un temps fort de cette campagne intervient dès le 6 octobre prochain à Bayonne, où nous serons nombreux à participer à l’initiative nationale Alternatiba! que nous co-organisons. 

Attac entend ainsi contribuer à l’auto-défense de nos sociétés contre ces politiques néolibérales et productivistes qui sont le seul horizon de l’oligarchie politico-financière.

Chers adhérent.e.s, sympathisant.e.s, citoyen.ne.s indigné.e.s, nous avons besoin de chacun.e d’entre vous pour contribuer à ces campagnes, selon les modalités qui lui conviennent. 

Adhérer, c’est déjà agir !

Les commentaires sont fermés.