Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Attac fait son cinéma … à Montmorillon !

    AC ! Agir contre le chômage (film documentaire de Romain LARDOT – durée 27 mn)
    Le film sera suivi d’un débat en présence de son auteur, de Thierry Guibert d’AC ! et de Cyril Gallion de la CNT

    JEUDI 17 JANVIER à 20 Heures 30 MJC Claude Nougaro 16 rue des Récollets à Montmorillon

  • Le référendum interdit : socialistes, réveillez-vous!

    Par Paul Quilès (Ancien ministre PS) sur www.rue89.com 10/01/2008

    Je suis atterré par l’annonce que les parlementaires socialistes boycotteront la réunion du Congrès de Versailles, qui, le 4 février, doit voter la révision constitutionnelle préalable à la ratification du traité de Lisbonne.

    Cette décision (si c’en est une!) relève de l’hypocrisie la plus totale.

    Que l’on soit favorable ou non à ce traité -copie conforme du projet de Constitution européenne, refusé par le peuple français en 2005- c’est à lui et à lui seul de s’exprimer à nouveau par référendum. C’est une question de cohérence et de démocratie.

    Les socialistes ne peuvent accepter l’argument de Nicolas Sarkozy, qui prétend, contre toute réalité, qu’il s’agirait d’un "traité simplifié", d’un "mini traité", qui n’a pas à être soumis aux Français.

    Ils ne peuvent non plus baisser les bras, en considérant que Nicolas Sarkozy, parce qu’il a été élu, peut imposer sa volonté. Il se trouve que le référendum peut être obtenu. Il suffit pour cela que la révision constitutionnelle soit rejetée au Congrès de Versailles par 2/5 des parlementaires, ce qui est faisable. Boycotter ce congrès, c’est donc accepter que le référendum n’ait pas lieu.

    Pourtant, d’après un sondage (peu popularisé en France), plus de 70% de nos concitoyens sont favorables à ce référendum! Il serait d’ailleurs souhaitable que de nouveaux sondages ou enquêtes soient organisés par les médias et les sites Internet, habituellement très friands de cette méthode de "mesure de l’opinion". On verra bien alors ce que pensent les Français.

    J’ose espérer que les socialistes, la gauche, mais aussi ceux, au centre et à droite qui considèrent que la démocratie n’est pas négociable, ne laisseront pas s’accomplir ce véritable déni de démocratie, car c’est bien de cela qu’il s’agit.

    Ce n’est pas non plus en privant les peuples de débat et d’expression qu’on permettra l’appropriation de la construction européenne par les Européens.

    Sous des apparences techniques, ce dossier est finalement emblématique d’une vision de la politique, de la démocratie et même de la morale.

  • Raoul-Marc Jennar à Poitiers le 25 janvier

    Vendredi 25 janvier à 20 h 30 : Réunion publique avec Raoul-Marc Jennar, chercheur en sciences politiques, expert auprès d'Oxfam Belgique, sur le "nouveau Traité Modifié Européen". Maison du peuple, salle Jouhaux (rue Arsène Orillard) à Poitiers. Cette soirée est proposée par Attac Poitiers avec l'aide du comité local pour un référendum. Libre participation aux frais.

    Venez nombreux !

  • Attac Poitiers : réunion du 11 décembre

    ATTAC Poitiers. AG du 11 décembre. 12 présents. 5 excusées.

    L'ordre du jour est fixé sur place :

    1. Le traité européen. 2. Conférences. 3. Projets en cours. 4. Prochaine réunion.
    1. La nouvelle campagne TCM (traité européen) : Les participants ont insisté sur le fait que l’exigence d’un référendum (qui est la base du mouvement actuel à gauche) ne doit pas occulter que le fond du problème reste le contenu du décret. Nous étions présents lors de la réunion publique pour un référendum (14/12) (avec notamment, Christophe Ventura (Attac France) Daniel Cirera (PCF, responsable des questions européennes). Si le pilier du mouvement reste le référendum, Attac doit anticiper le débat sur le problème de la démocratie en Europe.
    Il est prévu de s’adresser aux députés et maires pour qu’ils s’engagent dans cette direction. Lors de la prochaine AG en janvier, une partie du temps sera réservée à l’étude du nouveau traité.

    2. Nous sommes rapidement revenu sur deux conférences débats :
    a) OGM/Jacquiau et participation de Ekitrade (commerce équitable).
    b) La « Crise financière aux E.U (subprime) » avec Gérard Duménil. Dans les deux cas, une petite participation du public a été notée, particulièrement pour la soirée avec G. Duménil.

    3. Projets.
    a) Le projet de pièce de théâtre « Le radeau de la Monnaie » de la Compagnie La Tribouille, Maison des Projets (Buxerolles), est relancé. Les difficultés rencontrées s’aplanissent. Date : le 18 avril.

    b) Forum de discussion avec des lycéens le jeudi 7 février 08 à Poitiers autour de la pièce « Gênes 01 » mise en scène par Stanislas Nordey (Théâtre Scène Nationale). Nous sommes d’accord pour y participer. Reste à assurer une présence en après-midi.
    c) ACEVE : nous sommes sollicités pour coorganiser (avec d'autres associations) une soirée sur "le pouvoir" de notre argent." CONSOMM’ACTEURS ou le Pouvoir de nos achats et de notre épargne au service de la santé, l’environnement et la solidarité » avec Pascal Canfin, journaliste à "Alternatives économiques". Accord est donné pour nous associer à cette initiative et la faire connaître.

    Prochaine réunion : mardi 8 Janvier à 20 h 15, salle Timbaud.

  • Théâtre à Buxerolles

    Attac Poitiers en collaboration avec la Maison des projets de Buxerolles, les CEMEA et la DDJS 86 vous invitent au spectacle de la Compagnie "La Tribouille" "Le radeau de la monnaie" vendredi 18 avril à 20 h 30 à la Maison des projets de Buxerolles. Cette pièce, mise en scène à partir du travail de Patrick Viveret aborde des questions philosophiques, économiques et financières au travers du théâtre : rude épreuve !

    Présentation de la pièce :

    Bienvenue au grand jeu monétaire !
    Quand tous les spectateurs sont installés, un dernier spectateur souhaite payer son billet de théâtre avec… des pommes !
    La question, anodine en apparence, révèle rapidement les liens épidermiques que nous entretenons avec la monnaie. Le conflit prend rapidement des proportions à la mesure de la place qu’occupe la monnaie dans nos vies : unité de compte, moyen d’échange, réserve de valeur et… catalyseur de notre psychose maniaco-dépressive !
    Nous entretenons consciemment ou inconsciemment des liens quasi-fétichistes avec la monnaie.
    Sa dématérialisation progressive a transformé sa conception et son utilisation et sa privatisation croissante la détache de sa fonction originelle pacificatrice.
    Entre désir et rejet, entre confiance et méfiance, l’utilisation d’un moyen d’échange entre les êtres humains est pourtant fondamentale.

    Site de la compagnie : http://latribouille.free.fr/richesse_radeau_monnaie.htm

    Des précisions sur les conditions de ventes des billets, bientôt sur ce blog.

    32d567492f401ea7073ea1bac1ef6121.jpg