Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Attac Montmorillon : Réunion du 8 novembre 2007

    7 présents, 1 excusé.
    Ordre du jour : 1. Ciné-débat le 16 nov. 2. Trésorerie, 3. Elections municipales, 4. TCE « mini-traité », 5. Attac national. 6. Compte-rendu, bilan 2006/perspectives 2007-8.

    1. - Séance du cinéma le 16 nov.
    "La Pluie du Nord" a été projeté le 16 nov. à la MJC, dans le cadre de la Semaine de la Solidarité. La soirée s'est déroulée dans la convivialité avec une vingtaine de personnes dont un jeune assistant colombien, Gustavo Garcia enseignant l'espagnol dans un lycée de Montmorillon.
    Le film était présenté par Monique et le débat co-animé par Jean-Yves Caillé de la Conf. Paysanne. On a discuté le lien entre réchauffement de la terre et agriculture des pays émergeants comme la Colombie, l'effet des nuages polluants d'aspersions sur le climat mondial, et la destruction de l'agriculture vivrière par des produits hautement toxiques, dont les paysans sont les premières victimes au niveau de la santé, de l'alimentation et de leurs ressources. L'argent donné par les E.U au gouvernement colombien sert pour les armes non pour soutenir les agriculteurs. Dans ce contexte international, on voit le lien entre changement climatique, pollution de l'environnement, sous-alimentation, voire famine, pour 800 millions de gens et la promotion de l'agriculture industrielle...

    2. - Trésorerie
    Un nouveau bureau a été élu. Le CR sera déposé à la sous-préfecture par Claude : Présidence collégiale : Jean-Pierre, Caroline, Déborah - 2 Secrétaires : Annette et Véronique, et 2 Trésoriers : Claude et Monique.
    3. - Election municipales
    Des réunions de travail organisées par « Montmorillon avec Vous » ont commencé. La première, sera sur l'urbanisme. Quelle est la contribution d'Attac Montmorillon et que peut-on proposer dans ce contexte ? Thèmes déjà proposés : la gestion municipale, les cantines scolaires, les maisons de retraite, les déchets, l'énergie,... Les réunions se déroulent au Centre Médico-social, à 20h30. Prochains sujets : le développement économique le 26 nov, l'éducation le 3 déc.

    4. - TCE - "mini-traité"
    Une campagne d'Attac National est lancée pour un référendum sur le traité européen, dont le contenu, en comparaison avec celui de 2005, est compressé et caché. Pourtant, une action locale - communiqué de presse d'un collectif d'associations et syndicats, ou une interpellation du député montmorillonnais - peut attirer l'attention sur le manque de démocratie qu’implique cette décision présidentielle.
    Au niveau départemental, Attac Poitiers et Châtellerault poursuivent chacun des actions locales, ce qui n'empêche pas un échange d'idées entre nous tous. Peut-être la solution serait d'inviter des représentants des syndicats et d'associations à nous joindre pour discuter une action collective pendant la réunion d'Attac Montmorillon du 13 déc.

    5. - Attac nationale
    Il y a eu des réactions virulentes après l'AG d'Attac à Lyon de la part d'Avenir d'Attac, dont 4 membres du CA national ont démissionné. On constate une certaine « invisibilité » d'Attac nationale, dont le journal Lignes d'Attac reste assez illisible. Monique propose un journal mensuel dans un format plus petit.

    6. - Bilan d'activités 2006-7, perspectives 2007-08
    Suite à un appel lancé par Attac national, Caroline a dressé une liste de nos activités, basée sur les CR de sept - juin 2006/07, et des perspectives pour 2007-08.

    Prochain CA : Jeudi 13 Décembre à 20 H, MJC Montmorillon
    Apportez boissons, gâteaux, etc. pour clore la réunion avec un peu de festivité !

  • Conférence-débat à Châtellerault

    Conférence débat du collectif pour un référendum sur le TME : jeudi 24 janvier avec Bernard CASSEN, Salle Camille Pagé (à côté d'Auchan) à 20 h 30 à Châtellerault.

  • Attac Comité local de Châtellerault

    Compte-rendu réunion du 12 décembre 2007

    Ordre du jour :
    - Collectif Châtelleraudais pour un référendum.
    - Elections municipales
    - Contrer le traité européen juridiquement
    - Le commerce et l'environnement
    - L G V

    Prochaine réunion du comité local :
    - Mercredi 16 janvier, salle Camille Pagé à 20h30

  • Document "4 pages" sur la crise des "subprimes"

    En document joint, le "4 pages" consacré à la crise financière aux Etats-Unis, réalisé pour la soirée du 10 décembre dernier et extrait de la Lettre des Amis de Politis de Poitiers N°99 de novembre-décembre 2007.

    Document Crise financière.pdf

  • Crédit immobilier aux Etats-Unis : la crise de trop ?

    Compte rendu - succint - de la conférence organisée par Attac Poitiers lundi 10 décembre 2007.
    Prise de notes assurée par Jean Cordier.

    Crédit immobilier aux Etats-Unis : la crise de trop ? - Quelques vérités sur la crise financière - avec
    Gérard DUMÉNIL, Economiste, directeur de recherche au CNRS, Membre du conseil scientifique d’ATTAC -

    La conférence-débat fut vivante et riche en information et les questions nombreuses. En l’absence d’un enregistrement de la conférence, le compte-rendu sera très modeste. On notera le petit public présent ce soir-là avec environ 25 personnes dans la salle. Dommage pour les absents !
    Pour des compléments, on renvoie au site d’Attac-France et aussi aux sites des économistes du conseil scientifique d’Attac (Gérard Duménil en fait partie).
    Exemple : http://www.france.attac.org/spip.php?page=recherche&recherche=subprime
    Vous trouverez également en document téléchargeable le "4 pages" réalisé pour cette soirée sur le blog.

    Description de la crise :

    Grâce à une série de graphiques projetés sur grand écran, Gérard Duménil a bien mis en évidence une crise qui vient de loin avec la modification de l’encadrement des crédits de type "accession à la propriété". La faillite des caisses d'épargne américaines dans les années 80, remplacées par des organismes garantis par l'Etat ("Freddie Mac" et "Fannie Mae"), elles-mêmes concurrencées depuis quelques années par des organismes plus accrocheurs et moins scrupuleux ont amené à la situation du moment. La dérégulation des conditions d'accès au crédit s'est faite au détriment de ceux qui avaient peu mais auxquels on promettait beaucoup. La rapacité des nouveaux "opérateurs" a fait le reste.

    Dans les années 80, aux Etats-Unis, des sociétés ont développés des crédits dits "subprimes", adaptés à des ménages modestes (revenus faibles ou incertains) (Jusqu’à cette époque, ils avaient peu de chances d’acquérir un bien immobilier). Ce changement s’explique par l’évolution de la concurrence dans la finance et la volonté de ne pas (ou plus) encadrer l’accès à un crédit immobilier. Le secteur de l’immobilier va dans un premier temps être dopé.
    Les taux des emprunts qui vont être proposés sont élevés et indexés (Il s’agit d’emprunts à long terme, ex : 30 ans). La maison ou l’appartement est hypothéqué en garantie du prêt. Dans une première période (2 ans par exemple), les remboursements sont modérés, mais ensuite très importants et cela va mettre l’emprunteur en grande difficulté.
    Remarque : A noter que les emprunts pour la consommation d’autre biens peuvent précipiter les risques.

    Comment une société peut faire du profit et se dégager du risque ?
    Lorsqu’un crédit est accordé, les frais de dossier du prêt (dont les frais d’hypothèque) sont importants et c’est un premier profit. D’autre part, on sait que nombre de clients seront plus tard en difficulté, la société crée alors des titres négociables en bourse en y incluant, entre autres, les crédits à risque. Cette vente est la deuxième source de profit. L’acheteur du titre (banque etc) espère un bon rendement puisque les taux sont élevés, mais il n’a pas pris la mesure du risque associé.
    Lorsque les emprunteurs ne sont plus solvables, les biens hypothéqués viennent saturer le marché de l’immobilier (excès d’offre), entraînant une baisse des prix et la crise devient manifeste en août 2007.

    Les premières victimes sont les ménages endettés. D’autre part, une partie des personnels des sociétés financières à l’origine du problème sont licenciées. 
Les titres concernés se dévalorisent. Des banques, dont des européennes, sont en grande difficulté. Ceci rejaillit sur la bourse, et donc aussi sur les entreprises.

    La réserve fédérale aux Etats-Unis, la banques centrale en Europe, interviennent pour venir en aide aux banques en difficulté. Pour cela elles peuvent utiliser des prêts à 24 heures. Il s’agit donc « d’ajustements » au jour le jour. Et lorsque les journaux publient des « chiffres » sur ces interventions, leur interprétation n’est pas évidente.

    Poids de la crise : Elle est révélatrice des effets de la libéralisation du système financier, mais elle peut être absorbée. Malheureusement, le temps a manqué pour regarder les autres sources de crises en gestation.