Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Bulletin d'Attac Québec - Mars 2008

    BULLETIN N° 21 mars 2008

    Fiscalité et crise financière

    Avril : le mois des impôts ! En payons-nous trop, plus ou moins qu’avant, à quoi servent-ils, mais tout d’abord les comprendre. C’est à toutes ces questions et bien d’autres que veut répondre le premier article de ce numéro du bulletin. Deuxième sujet d’importance, une analyse de la crise financière qui frappe l’économie américaine : sa spécificité, son origine, les risques de généralisation dans l’économie mondialisée. Et parce qu’ATTAC défend ses idées par des actions, nous vous les présentons dans la dernière partie de cet important numéro.

    La suite sur le site d'Attac Québec, en lien sur ce blog.

  • La Confédération paysanne refuse le fichage génétique des militants !

    La Confédération paysanne refuse le fichage génétique des militants !

    Jacques Pasquier, Secrétaire général de la Confédération paysanne est invité à se présenter pour «prélèvement de matériel biologique(ADN) » le mardi 22 avril, à l'hôtel de police de Poitiers.
    Des faucheurs volontaires d’OGM, pour l’action non violente du 14 août 2004, avaient d'abord été relaxés lors du procès d’Orléans du 27 octobre 2005, avant d'être déclarés coupables lors des procès en appel et en cassation. Ils sont actuellement convoqués individuellement pour des prélèvements d’ADN aux fins d’inscription au fichier de la délinquance qui concerne maintenant tous les crimes ou presque (curieusement la délinquance financière est dispensée de l’inscription à ce fichier).
    De nombreux condamnés d'Orléans ont déjà été l'objet de cette convocation, certains acceptent le prélèvement, d'autres refusent. En cas de refus, la suite est une convocation individuelle au tribunal le plus proche dans des délais assez courts. Plusieurs ont déjà été jugés; avec des jugements divers.
    La Confédération paysanne Poitou-Charentes dénonce :
    - La disproportion entre la procédure (prélèvement d'ADN et inscription au fichier national automatisé des empreintes génétiques) et la consistance du délit pour lequel Jacques Pasquier a été condamné.
    - La tentative de criminalisation des actions militantes en mettant sur le même plan les crimes à caractère sexuel, les actes de terrorisme et les actions légitimes de contestation.
    - La tendance actuelle au fichage génétique systématique pour les infractions les plus banales ( dont arrachage d'OGM, tags, dégradations, présomption de prise de stupéfiants...) laissant présager l'extension du fichier et craindre pour les libertés.

    Jacques Pasquier se rendra à cette convocation mais refusera ce prélèvement d'ADN. Ce refus n'a rien à voir avec le strict combat contre les OGM; c'est une question de liberté individuelle et collective !

  • Radeau de la méduse : on se retrouve bientôt !

    Annulation de la soirée théâtre de vendredi 18 avril à Buxerolles.
    Pour raison de santé, la présentation de la pièce "Le radeau de la monnaie" a du être annulée. Au grand désespoir de l'acteur, cloué au lit.
    Du côté de la Maison des Projets de Buxerolles, on réfléchit à une nouvelle date, pas trop éloignée, en espérant que ce sera possible avant l'été.
    Rien n'est sûr, nous vous tiendrons au courant.
    Pour information, une centaine de personnes avaient réservé une place : on espère les retrouver (et d'autres encore !) pour la prochaine représentation.

    Attac Poitiers

  • CR Attac Châtellerault 19 mars 2008

    I . Elections municipales de Châtellerault
    Brève analyse des résultats. (*Bilan : - Abelin : 30 élus, Tondusson : 7, Michaud : 3)

    *Réponses des candidats au questionnaire d’Attac sur les principaux dossiers en cours :
    Les réponses de J.P. Abelin, le maire élu :
    1. Sur le Service Public (en concurrence avec le secteur privé) : il n’a « aucune position idéologique, il faut étudier chaque cas, juger sur pièces… » Pour les transports, notamment, ce sera au mieux des usagers. Il a été favorable à la reprise par le S.I.V.E.E.R. de la distribution de l’eau de Châtellerault.
    2. Sur les déchets : la décision ne peut concerner seulement Châtellerault, mais l’ensemble des communes de la C.A.P.C. Mais, il ne précise pas quelle sera sa position !
    3. Sur les façons de faire progresser la démocratie, localement. Il faut, selon lui, augmenter le rôle des commissions extra-municipales et le rôle du Conseil du Développement. A la question de savoir quelles nouvelles instances il entend créer pour renforcer la démocratie, il répond qu’il ne faut pas en ajouter, mais utiliser mieux celles qui existent déjà … En fait aucune vraie réponse à cette question n’a été apportée. Il ne semble pas connaître la C.C.S.P.L.

    II. SANTE
    5 membres d’Attac-Châtellerault ont assisté à une réunion organisée par l’ASPES (Accès aux Soins, Perspectives et Enjeux de la Santé), à Poitiers, à l’Espace Mendès-France. Réunion avec les médecins, notamment des psychiatres, et les membres d’associations (AIDS, JALMAV, UFC Que choisir ?…) sur le thème : la participation, la représentation des usagers et des associations au Conseil d’Administration de l’hôpital.
    Actuellement, ce sont essentiellement des associations de malades qui participent, car il faut être agréé en tant que tel. Il y a été question essentiellement de l’aide à fournir aux malades pour faciliter l’accès à leur dossier… mais c’était très technique, plutôt à l’usage des professionnels de santé.
    Prochaine réunion à Poitiers : le 13 mai avec le professeur Gil sur le thème : Mai 68 et la santé.

    III. DROIT DU TRAVAIL
    Un Inspecteur du travail récemment à la retraite est d’accord pour venir nous parler des nouvelles dispositions récentes sur le code du travail.
    Il souhaite que nous précisions nos attentes, vu l’étendue du sujet.
    Après discussion, nous aimerions voir aborder les points suivants : qu’est-ce qui a nécessité l’évolution de la législation du travail ? En quoi consiste essentiellement cette évolution générale ? Comment se situe chez nous cette évolution par rapport aux autres pays d’Europe ?
    On réfléchira aussi aux conséquences des lois de janvier, et surtout à la manière de les contrer. La date de cette réunion du comité local, mais ouverte à tout public, est fixée le mercredi 23 avril. Il faudra inviter les syndicats et prévenir la presse.

    IV. KOKOPELLI
    C’est une association qui vend des graines anciennes, non agrées au Registre, car cet agrément coûte 2,93 € par plante ; ces graines sont biologiques. Beaumaux leur a intenté un procès et causé de gros ennuis, ils doivent verser 12 000 € à cette entreprise et à l’Etat. Leur compte en banque a été saisi. Que pouvons-nous faire pour les soutenir ? Déjà, aller consulter leur site… Une pétition aurait déjà circulé. Certains font remarquer qu’un changement d’attitude du Pouvoir se dessine, qu’il aurait parlé de soutenir Kokopelli, pour préserver la biodiversité. Méfiance : si c’est comme le Grenelle…..

    V. O.G.M.
    Certains membres d’Attac-Châtellerault ont rencontré des faucheurs volontaires qui donnaient une information sur leurs actions anti-OGM. Voici leurs trois propositions :
    - Lettre aux députés, car début avril la loi va passer devant l’assemblée nationale.
    - Un soutien financier car ils ont de lourdes condamnations. Des tickets à 5 € ont été achetés à titre individuel et un carnet de 10 a été pris par le comité local (soit 50 €).
    - Repasser le film de Marie-Monique Robin : « Le monde selon Monsanto ».

    VI. Culture pour Tous
    L’association Culture pour tous organise, le vendredi 13 juin, aux 400 Coups une soirée-débat, autour de la projection du film : Le silence de la vallée, en présence du réalisateur : Marcel Trillat. Ce film aborde la transformation du capitalisme industriel en capitalisme financier

    Prochaine réunion : mercredi 23 avril 20h30, Salle Camille Pagé, Réunion ouverte, Thème : l’évolution du droit du travail

  • Après le procès des faucheurs volontaires à Chartres

    - Dans l'ensemble un procès très positif. Un président du Tribunal très à l'écoute, curieux, qui s'était déjà bien informé comme en voyant le film de Marie-Monique ROBIN, "Le monde selon Monsanto", très intéressé par les déclaration des 58 prévenus et de nos avocats, souvent agacé par les propos du procureur et de l'avocat de Monsanto.
    - Pas de témoins pour Monsanto...
    - Nos témoins, une dizaine : Christian VELOT (biologiste moléculaire, CNRS), Marie Christine BLANDIN (sénatrice verte et vice présidente du comité de préfiguration de la Hte autorité), Frédéric JACQUEMARD (Scientifique, FNE), Pierre Henri GOUILLON (ingénieur agronome, prof au musée d'histoire naturelle), Patrick de KOCHKO (paysan bio, ex chercheur INRA et CIRAD),... scientifiques, élus, magistrat (refus de prélèvement d'ADN), ont apporté des témoignages riches et très instructifs même pour les faucheurs les plus informés. Comme l'a dit Jean Baptiste LIBOUBAN, ce n'était pas un procès mais l'Université et avec la pédagogie et la vulgarisation nécessaire.
    - Des débats d'une richesse bien supérieurs à ceux de l'Assemblée Nationale comme l'on dit Christian VELOT, José BOVE, M.C. BLANDIN qui ont fait la navette entre Chartres et l'Assemblée Nationale à Paris.
    - On pourrait dire beaucoup sur ce que nous avons appris, sur la Commission du Génie Biomoléculaire, dont faisait partie Frédéric JACQUEMARD, sur Le Service Régional de Protection des Végétaux d'Orléans, service des préfectures (comme ceux des autres régions que nous avons "testés" lors de nos rencontres et demandes d'informations. Incompétents on ne peut plus...) Toutes ces infos ont assez bien été retransmises par les médias régionaux et nationaux présents.
    - On est encore plus effarés de voir l'opposition entre la loi de coexistence impossible, ridicule et dangereuse votée les derniers jours et la réalité de tout ce que l'on sait actuellement sur les risques des OGM dans les champs (après les différents documentaires comme le récent de Marie Monique ROBIN, un autre documentaire de la télé Canadienne, visible sur le net, sur Monsanto, la tentative de brevetage du vivant sur les porcs,... apporte des infos et une vision encore plus claire des buts rechercher par cette firme : La maîtrise de l'alimentation mondiale, comme un de leur dirigeant l'avait déclaré il y quelques années lors d'un entretien de dirigeants...).
    - Nous vivons une situation complètement schizophrénique et ubuesque. L'expérience de l'amiante, des hormones de croissance, du sang contaminé, ... ne servent à rien et le processus semble vouloir se reproduire et en plus grave comme c'est déjà le cas aux USA (voir le documentaire de la télé canadienne), Brésil, Inde, sans les problèmes de santé eux à plus long terme comme l'amiante.
    - Tant que la loi ne sera pas repassée une deuxième fois au Sénat et à l'Assemblée Nationale, on peut encore espérer (elle est passée de peu, comme l'amnistie (que nous ne demandions pas, mais des relaxes ce qui est différent) retoquée à une voix près, il y a de fortes divergences à l'UMP majoritaire à l'Assemblée et habituellement pro-OGM).
    - Les manifestations autour du procès, avec les conférences et débats ont attiré beaucoup de monde. Depuis quelques mois on sent une nette évolution dans le grand public, beaucoup plus informé, curieux d'en savoir plus et avec des avis beaucoup plus tranchés.
    - Les actions ont créé le débat, ont obligé à parler des OGM au Grenelle, alors que c'était écarté au début, ont eu leurs effets comme l'a montré l'un des témoins, Christophe Bonneuil, sociologue, historien, chercheur au CNRS.
    - Bilan du procès, le procureur, après une plaidoirie nulle, parfois dure, mal informée, a été assez mesuré par rapport aux autres procès en demandant 3 mois de prison avec sursis, 500 euros d'amende et pour 23 (dont je suis) 300 euros pour refus de prélèvement ADN.
    - Verdict le 5 juin. Vu le débat et les impressions données par le juge nous espérons facilement une relaxe comme à Orléans et Versailles. Mais dans ce cas le procureur ou Monsanto feront appel, on repartira pour la cour d'appel de Versailles....
    Thierry, faucheur volontaire