Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Université des Attac d’Europe

    esu.gif
    Un message de Susan George, Présidente d'honneur d'ATTAC-France

    J'espère que l'été a bien commencé pour vous et que vous avez de grands projets pour les mois à venir.
    Un moyen de combiner les plaisirs de l'été à la politique existe à travers nos universités d'été, et, comme vous le sa-vez certainement, pour la première fois cette année Attac organise une université européenne qui se tiendra à Sarre-bruck chez nos camarades d'Attac Allemagne.
    Ayant assisté à chacune des universités d'Attac France depuis la première à La Ciotat en 2000 (et d'autres en Alle-magne), je peux vous assurer qu'en tous points de vue elles représentent une grande expérience. C'est une bonne occasion pour retrouver des amis, mais également pour s'accorder un temps de réflexion dans une ambiance déten-due. L'activité politique est plus compliquée qu'elle ne l'a été. Quand j'ai commencé à militer, il suffisait de dire (ou crier) "Les Etats Unis hors du Vietnam !" et les gens approuvaient ou pas, mais au moins ils comprenaient de quoi on parlait, idem avec "stop à l'apartheid" ou "Pinochet = fasciste". Mais à présent ? Nous avons affaire à des questions beaucoup plus compliquées : taxes et paradis fiscaux, accords de partenariats économiques et traités d'échanges, politiques néo-libérales et crises financières, réchauffement climatique, OGMs, agro-carburants et bien d'autres choses encore sur lesquelles nous avons tous besoin, même les plus grands spécialistes, de faire le point afin d'être des agents politiques et des militants plus efficaces. C'est ce que les universités d'été nous permettent de faire.
    Voilà, c'était donc pour vous dire qu'il reste des places disponibles pour Sarrebruck début août. C'est un endroit cen-tral [à seulement 2 heures en train de Paris], où vous pourrez rencontrer beaucoup de militants des autres ATTACs et si vous souhaitez venir avec des personnes qui ne sont pas adhérents d'Attac, ils seront les bienvenus également. Vous trouverez les détails pratiques pour vous inscrire sur le site d'Attac France. J'espère vous y rencontrer !

    Meilleurs voeux, solidairement.

  • Niches fiscales : 73 milliards d'euros pour l'État français

    La notion de dépenses fiscales est ancienne puisqu’elle remonte aux années 1960 aux États-Unis, en Grande Bretagne et en Allemagne et qu’elle apparaîtra en France au début des années 1980.
    Ce barbarisme veut tout simplement dire allégement d’impôt.
    On lira ici une synthèse produite par des parlementaires de la commission des finances mettant clairement en cause cette pratique assimilée à de la réduction d’impôt des tranches les plus élevées et faisant des propositions.
    Maîtriser la dépense fiscale pour un impôt plus juste et plus efficace
    Synthèse des propositions de la mission d’information sur les niches fiscales

    MM. DIDIER MIGAUD, PRÉSIDENT, GILLES CARREZ, RAPPORTEUR GENERAL,
    JEAN-PIERRE BRARD, JÉRÔME CAHUZAC, CHARLES DE COURSON ET GAËL YANNO

    La note de synthèse sur : http://www.france.attac.org/spip.php?article8712

  • Une présidence peut-elle commencer dans le dos des peuples ?

    rubon1.jpgCe jour, 1er juillet 2008, le président de la République française endosse l’habit de président de l’Union européenne. Les quatre chantiers qu’il a promis d’ouvrir durant le second semestre de cette année concernent la politique agricole commune, la politique d’immigration, la question du climat et de l’énergie et la politique de défense.
    On pourrait se féliciter du choix de ces objectifs. Malheureusement, certaines décisions déjà prises ou projetées par les institutions européennes (Commission et Parlement), avec l’aval des chefs d’État ou de gouvernement, augurent mal de l’avenir. La directive « retour » dessine une politique d’immigration honteuse. L’Union européenne propose une politique énergétique et une réforme de la politique agricole qui ne sont ni à la hauteur des enjeux climatiques, ni en mesure de répondre à la crise alimentaire qui a éclaté au cours des derniers mois. Quant à la proposition de Nicolas Sarkozy de réintégrer le commandement intégré de l’OTAN, elle équivaut à donner quitus à la politique agressive des États-Unis. Et on cherche vainement la moindre proposition de la Présidence française en matière de régulation financière. En revanche, la France vient d’approuver le projet de directive européenne autorisant l’allongement de la durée du travail jusqu’à 60 ou 65 heures par semaine.

    traite-europe.gifChaque fois qu’on leur demande leur avis, les peuples désavouent le projet d’inscrire définitivement l’Union européenne dans un monde où règne le droit de la concurrence et où sont minorés les droits sociaux. Malgré cela, la fuite en avant dans la libéralisation mondiale continue, et elle ne peut conduire qu’à l’aggravation des crises de toutes sortes, financière, sociale, alimentaire, écologique, ainsi qu’à la mise en cause des principes démocratiques les plus élémentaires.

    La fiction du traité de Lisbonne « simplifié » s’est effondrée. Aussi, Attac réaffirme son attachement à ce qu’un traité européen soit élaboré démocratiquement par une assemblée élue à cet effet, de sorte que les citoyens et les parlements nationaux soient parties prenantes de ce processus. Attac exprime également sa conviction que la profondeur des crises engendrées par le néolibéralisme exige d’inaugurer une ère de politiques résolument alternatives, tant en matière sociale qu’écologique. Le temps de la finance reine a assez duré.

    Attac France,
    Montreuil, 1er juillet 2008