Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Ensemble le 22 novembre contre la privatisation de La Poste

    poste01-2.jpgRendez-vous à Poitiers :

     Rassemblement samedi 22 novembre à 15 h devant la préfecture.

  • Soutenir Denis Robert

    Les livres de Denis Robert (Révélation$, la Boite Noire) ont largement contribué à faire connaitre le rôle moteur des chambres de compensation internationales dans le siphonnage des richesses mondiales.

    En pleine crise financière, et dans le silence des médias, la chambre de compensation Clearstream continue son acharnement judiciaire contre lui et vient d’obtenir quelques jugements favorables en appel. Elle en profite pour tenter de décrédibiliser son travail à grands renforts d’encarts publicitaires grassement payés dans les journaux nationaux. Ce travail de désinformation va devenir d’autant plus facile que ses livres sont retirés de la vente, et que le public ne peut plus juger sur pièces...

    Il faut diffuser ses livres et ses films, et faire connaître ces noeuds essentiels de la finance mondiale que sont les chambres de compensation internationales. Une des clés possibles pour reprendre le contrôle de nos économies se trouve là.

    N’oubliez pas Denis Robert et manifestez lui votre soutien ! Signez la pétition !

    http://www.gopetition.com/petitions...

  • Soirée-débat avec Bernard Friot

    Soirée débat de la FSU 86

    Mardi 18 novembre à 20h30

    Maison syndicale (16, avenue du Parc d'Artillerie à Poitiers).  Entrée libre

    "Le salaire au cœur d’une nouvelle logique économique et sociale" 

    avec Bernard FRIOTsociologue et économiste à l'université de Paris X

     Ses recherches portent sur la sociologie du salariat, la comparaison des systèmes de protection sociale en Europe et sur le "salaire socialisé". Auteur de Puissances du salariat, de la cotisation sociale créera l'emploi, et de La construction sociale de l'emploi en France, des années soixante à aujourd'hui.

    Le débat sera animé par Pierre Le Masne, Maitre de conférences à l'université de Poitiers et Myriam Lieby, Secrétaire départementale de la FSU86

    « Les salarié(e)s souffrent depuis trop longtemps du recul de leur pouvoir d’achat. Le discours libéral le justifiait par la « compétitivité internationale » : le coût du travail devait baisser au maximum à travers les salaires, la protection sociale, les suppressions de postes, les licenciements, les privatisations... Or la crise vient de révéler que les milliards existent. Les caisses ne sont pas vides. Nous ne voulons plus que les richesses alimentent la spirale du gaspillage et de la spéculation au bénéfice d’une toute petite minorité de la population. Augmenter les salaires c’est donc possible et ce serait justice. C’est aussi le meilleur moyen pour que l’activité économique « réelle » reparte et que le salaire puisse produire du bien être social pour tous : retraite, santé, Services publics, temps libre... »

  • Les lobbies dans la crise

    Ce que les banques soutenues par le plan Paulson ont dépensé en lobbying

    Article de Matt Kelley, USA Today (7/11/08)

    WASHINGTON – 19 banques empochant l’argent du contribuable du département du trésor ont dépensé 32.4 millions de dollars en lobbying sur le gouvernement fédéral pendant les 9 premiers mois de cette année. Leur « lobbying disclosure report » [2] montre que, au total, le trésor investit dans ces banques 159 milliards de dollars des 700 milliards approuvés par le congrès le mois dernier. Aucune des banques n’a annoncé son intention d’arrêter son lobbying.

    Le lobbying par l’industrie financière avant et pendant la crise financière est notoire et critiqué par des associations de consommateurs, des membres du congrès et le Président élu Barack Obama lui-même.

    « Il est ridicule que les coupables de ce gâchis doivent être les gens dictant au congrès comment en sortir » a déclaré Katleen Day de l’association sans buts lucratifs « Centre pour des prêts responsables ».

    Le sénateur Dianne Feinstein, représentante de Californie, a commencé à écrire une proposition de loi pour interdire l’aide gouvernementale sur fonds publics aux lobbyistes après avoir appris que le géant American International Group continuait son lobbying après avoir reçu 123 milliards de prêts garantis par le gouvernement. « AIG a suspendu son lobbying le 20 octobre » a déclaré Joe Norton, porte parole de la compagnie.

    Dans une déclaration, Feinstein a déclaré : « Il serait inconséquent pour ces sociétés de mal utiliser l’argent public dans le lobbying ». Alors que la loi fédérale interdit l’usage des prêts fédéraux, subventions ou argent des contrats pour du lobbying, Gil Duran, porte-parole de Feinstein, a déclaré : « Feinstein veut s’assurer que l’interdiction s’applique aussi aux investissements, prêts garantis et autres aides d’urgence offertes aux sociétés financières » .

    Le lobbyiste de l’industrie financière Scott Talbott a dit que ces restrictions n’étaient pas nécessaires :

    « Washington est à l’affut. Le monde est à l’affut. Les sociétés seront capable de montrer comment elles utilisent l’argent » dit Talbot, vice-président senior du « financial service roundtable », un groupement commercial qui représente 21 grandes banques bénéficiaires d’investissements gouvernementaux, ajoutant « L’argent du lobbyisme viendra d’autres sources ».

    Feinstein et d’autres ont critiqué AIG le mois dernier pour avoir payé à ses cadres une « retraite » à 440 000 $ après avoir reçu l’aide gouvernementale. Les registres montrent que AIG a dépensé en 2007 et à ce jour 9.5 millions de dollars en lobbying.

    Norton a affirmé que AIG a cessé son action d’influence sur la législation et les règlements mais ses lobbyistes « continuent à suivre les politiques et avoir des discussions générales » avec les juristes et les législateurs. Il a dit que « AIG n ‘avait pas de plan pour virer ses lobbyistes ou ses sociétés de lobbying ».

    Notes

    [1] Le « lobbying disclosure act » de 1995, révisé en 2007

    [2] Note du traducteur : rapport périodique et obligatoire aux USA des lobbyistes sur leur activité dans le cadre de la loi fédérale « lobbying disclosure act » de 1995

  • Formation OMC et APE : Urgent !!!

    rubon1.jpgUn rappel : notre formation de vendredi 14 novembre. Pour le moment, 11 inscrits. 
    vendredi 14 novembre à Poitiers de 19 h à 22 h,  Frédéric Viale, animateur de la commission nationale OMC/AGCS d'ATTAC France pour une soirée d'information/formation sur l'état des négociations et du dossier "Organisation Mondiale du Commerce" et sur les APE (Accords de Partenariat Economique).

    Ça se passera dans les locaux de la FSU (tout au bout de la Promenade des cours, 16 avenue du parc d'Artillerie) Merci d'amener de quoi se restaurer : on partagera sur place.