Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Les banquiers font plier Sarkozy

     

    rubon1061.pngAlors que la plupart des quotidiens du mercredi 21 janvier consacraient leur manchette à l’intronisation de Barack Obama, Le Parisien se singularisait par un titre retentissant : "Sarkozy fait plier les banquiers". Diantre ! Qu’avait donc pu accomplir notre chevalier blanc pour faire ainsi mordre la poussière à tous ces fauteurs de crise ? L’explication vient dans les pages suivantes.

    Nous y apprenons que le grand fait d’armes du Président consiste à avoir "contraint" les dirigeants des banques à renoncer à leurs bonus pour l’année 2008. Ce qui n’a d’ailleurs rien d’un scoop, puisque les dirigeants de BNP-Paribas avaient depuis belle lurette annoncé qu’ils sacrifieraient leur bonus sur l’autel de la crise et de la remoralisation du capitalisme.

    Mais Le Parisien ne retient qu’une chose : le Président, très en colère, a décidé de mettre les banquiers au pas. Le quotidien le redit en page 2, avec un article intitulé "Pourquoi Nicolas Sarkozy a tapé du poing", accompagné d’une complaisante caricature, plus proche du cirage de pompes que de la dérision. Bref, en pleine Obamania, le journal le plus lu des Français a fait le choix de porter Sarkozy aux nues.

    Évidemment, la réalité est tout autre. D’abord, si les patrons des grandes banques renoncent à leur bonus (le bâton agité par le chevalier blanc), c’est en échange d’une belle carotte : leurs établissements vont en effet avoir droit à une nouvelle injection de 10,5 milliards d’euros, s’ajoutant aux autres 10,5 milliards perçus il y a quelques semaines. Injection d’autant plus bizarre que ces banques ne se porteraient pas si mal que ça, si on en croit les derniers résultats de la Société générale, bénéficiaire malgré l’affaire Kerviel et d’autres opérations douteuses.

    Et puis, si on excepte le pseudo-sacrifice de leurs dirigeants, les banques françaises s’en tirent beaucoup mieux que leurs voisines allemandes ou britanniques. Elles auront le droit de verser des dividendes à leurs actionnaires, et, surtout, l’État se gardera bien d’entrer dans leur capital et d’imposer sa présence dans leurs conseils d’administration. Même François Bayrou en a été choqué !

    Alors que le "bushisme" a disparu des États-Unis, du moins nous l’espérons, il reste un pays qui continue à refuser de tirer les conséquences pourtant évidentes de la crise : c’est malheureusement la France, où les "néocons" n’ont rien renié de leur aveuglement doctrinal.

     

  • 29 janvier 2009 : ensemble pour le début d'un vrai mouvement

    rubon1.jpgL’association Attac s’associe à la grève et aux manifestations appelées par les organisations syndicales. Attac entend, avec toutes les forces et mouvements sociaux progressistes, contribuer à la mobilisation pour des solutions à la crise actuelle, qui aillent dans le sens de la justice et du progrès social.

     

    La suite avec le tract d'Attac : Tract29_janvier.pdf

     

    A Poitiers, rendez-vous à 14 h, Promenade des Cours (à côté du Pont St Cyprien)

  • Crise financière et capitalisme néolibéral

    rubon1061.pngDans une série de 3 vidéos, Gérard Duménil revenait en avril 2008, sur la crise des "subprimes", qui depuis l'automne dernier est devenue une crise "systémique" d'une ampleur inconnue depuis des décennies. 

    Les trois vidéos sont visibles sur le site : http://www.france.attac.org/spip.php?article8411

  • Le pluralisme dans les médias

     

    rubon1.jpgRAPPEL de la soirée du 21 janvier
    Soirée-débat mercredi 21 janvier 2009, 20 h 30, Médiathèque de Poitiers (salle Jean-Richard Bloch) Entrée libre (une participation aux frais sera proposée)   
    Thème de cette soirée : "Le pluralisme dans les médias"
     L'invité sera Henri MALER, un des fondateurs et membre d'Acrimed (Acrimed « Association Critique des Médias » Site http://www.acrimed.org/)

     

  • Réunion AMAP à Buxerolles

    Vous êtes tous conviés à une soirée Conférence Echange sur les AMAP (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne)
    le Jeudi 22 Janvier 2009 à 19h45 à Buxerolles, Le Vieux Bourg dans la Salle derrière l'église.

    Les 3 AMAP Poitevines (AMAP du Haut Poitou , Ciboulette et Les Grand'Goules) recevrons Denise et Daniel VUILLON, les initiateurs de la première AMAP en France à Aubagne, de passage dans notre région. Ils nous parlerons de leur expérience que vous pouvez découvrir sur les sites internet dont les liens suivent : 

    http://www.olivades.com/

    http://www.amap-france.fr/