Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Appel pour le référendum irlandais

    rubon1.jpgEn 2005, le traité constitutionnel a été refusé en Hollande et en France, à l’issue d’une campagne très animée. Deux ans plus tard, Sarkozy a produit une deuxième version du traité constitutionnel (ou traité de Lisbonne) largement identique à celle de 2005, en se gardant bien d’organiser un nouveau référendum : c’est le Parlement seul qui l’a adoptée.

    C’est comme si le référendum de 2005 n’avait pas eu lieu.

    Le traité de Lisbonne a été ratifié par presque tous les pays. Un seul l’a soumis à référendum car sa constitution l’y oblige : l’Irlande. Or, malgré un refus net exprimé par le référendum de juin 2008, le gouvernement irlandais fait revoter sa population le 2 octobre prochain, après avoir obtenu quelques promesses des chefs d'État qui ne changent rien au traité lui-même.

    La ratification du traité de Lisbonne tient entièrement au référendum irlandais.

    Il est extrêmement important, pour notre lutte pour une Europe démocratique, solidaire et écologique, que le non soit victorieux à nouveau le 2 octobre. Voici le lien vers le nouveau site de soutien au non irlandais, mis en ligne par nos amis d'Attac Autriche : http://www.no-means-no.eu/

    Ce site n'est pour l'instant qu'en allemand et anglais. Une pétition est en ligne.

    La campagne pour le non doit donc être vigoureuse en Irlande, ce qui demande des fonds, car une campagne coûte cher. Chacun de nous peut donc contribuer à la victoire du non en envoyant EN URGENCE un chèque à l’ordre d’Attac France (Attac, 66-72 rue Marceau, 93100 Montreuil-Sous-Bois) avec au dos la mention "(solidarité Irlande)".
    Ce don ne donnera pas droit à une déduction fiscale, n'étant pas mis à disposition d'une association française. Les 7000 euros que des adhérents et des comités ont déjà envoyés pour l'Irlande ont vraiment changé la donne pour nos camarades irlandais, mais il leur reste beaucoup à faire au cours des 3 prochaines semaines...

    Si le non l’emporte en Irlande, nos efforts faits en 2005 n’auront pas été vains !

    Attac-Rhône

  • La taxe carbone ou la fiscalité écologique au rabais

     

    rubon1.jpgLe président Sarkozy a tranché : la France aura une taxe carbone et inaugurera une fiscalité écologique au rabais. Pire, le dispositif gouvernemental contribuera à délégitimer l’idée même d’une fiscalité écologique, pourtant indispensable pour participer à la lutte contre le réchauffement climatique.
    Qu’on en juge. Tous les experts préconisaient un prix de départ de la tonne de CO2 d’au moins 32 euros pour avoir un minimum d’efficacité, c’est-à-dire pour amorcer la division par quatre en 2050 de nos émissions de gaz à effet de serre. Le prix ne sera que de 17 euros. Il s’aligne ainsi sur le cours très bas en vigueur sur le marché des permis d’émission. C’est donc ce dernier qui, malgré son instabilité et les risques spéculatifs qu’il recèle, devient le guide de la régulation. Ce choix est d’autant plus néfaste que les quotas d’émission sont et seront distribués gratuitement aux entreprises jusqu’en 2012, et même jusqu’en 2020 pour beaucoup d’entre elles, et que ce système ne couvre que 40% des émissions de gaz à effet de serre européennes.

    L’assiette de la taxe ne comprendra que les consommations de combustibles fossiles et laissera de côté l’électricité, ce qui revient à exonérer l’industrie nucléaire de toute contribution et qui amènera beaucoup de consommateurs à davantage faire appel au chauffage électrique, particulièrement peu économe pour les ménages et peu écologique puisque les périodes de pointe sont couvertes par des centrales thermiques.

    Le remboursement aux ménages de l’intégralité du produit de la taxe carbone signifie que pas un centime ne pourra être utilisé pour initier des politiques publiques en faveur des énergies alternatives au nucléaire et aux fossiles, des transports publics et de la rénovation des logements. La restitution de la taxe sous forme de réduction d’impôt sur le revenu aux ménages imposables et d’impôt négatif aux non imposables représente un simulacre de justice sociale car elle évite de remettre à plat le système fiscal français, totalement injuste du fait de sa très faible progressivité.

    Au final, la taxe carbone sarkozienne est dans la suite logique du Grenelle de l’environnement : battage médiatique, détournement des véritables enjeux et réalisations concrètes médiocres. La France, l’Europe et le monde ont besoin d’une véritable fiscalité écologique, insérée dans des programmes d’investissements publics susceptibles à la fois de préparer l’avenir et de réduire les inégalités. Justice sociale et écologique vont de pair. La taxe carbone qui est prévue n’atteindra aucun de ces objectifs.

    Attac France, Montreuil, le 11 septembre 2009

     

  • Justice climatique : rendez vous à Copenhague

     

    recto-brochure-2.gif« …Au mois de décembre de cette année se tiendra à Copenhague le Sommet de l’ONU sur le climat. Confrontés au péril climatique, les dirigeants du monde entier devront parvenir à surmonter leurs divergences d’intérêts de court terme pour se rassembler autour d’un projet politique mondial fondé sur un constat scientifique objectif et ainsi donner une suite au protocole de Kyoto qui soit à la hauteur des enjeux que nous allons devoir tous ensemble affronter dans les décennies à venir… »

    Ainsi commence l’appel de l’Ultimatum Climatique. L’objectif est de recueillir un million de signatures d’ici décembre. Pour soutenir l’initiative, vous trouverez le texte complet ici.

    - 4 pages Attac en collaboration avec les Amis de la Terre : Conjuguer l’urgence climatique et la justice sociale
    - Campagne Urgence climatique-justice sociale - Copenhague 2009 : Attac se mobilise !
    - Brochure Attac : Pour une justice écologique, libérons le climat des marchés financiers
    - Lire aussi : "Agenda, coalitions et sites ressources"
    - Communiqué : La taxe carbone : Entre effet d’annonce et dure réalité

     

  • Attac Infos 86 - Septembre 2009 N°1

    rubon1.jpg- Réunions d'Attac à Châtellerault et Poitiers

    - Attac Châtellerault : mercredi 16 septembre, à 20 h 30, salle du verger. Il s'agira de préparer la fêtes des associations de Châtellerault du 24 au 26/09. Participation sur le thème des paradis fiscaux.

    - Réunion de rentrée d'Attac Poitiers : mardi 8 septembre à 20 h 15 à la maison du peuple, salle Timbaud (rue Saint Paul)

    Dans tous les cas : venez nombreux !!

    Si vous avez des informations à faire passer (annonce, conférence, articles, etc.) n'hésitez pas à nous les envoyer.

    - Référendum contre la privatisation de La Poste :

    Ci-dessous les décisions de la réunion du 2 septembre. Tout le matériel et les explications de la démarche sont sur le site : http://www.appelpourlaposte.fr/

    Prochains rendez-vous : CONFERENCE DE PRESSE, Lundi 7 septembre 11H30, Quartier St Eloi, rue Marat, salle des Associations

    PROCHAINE REUNION : Lundi 7 septembre à 19h00, siège de la FSU, 16 avenue du Parc d'artillerie

    Décisions :

    1. Le comité départemental de la Vienne pour une consultation nationale sur la privatisation de La Poste est né le mercredi 2 septembre 2009 à Poitiers.

    2. Une conférence de presse aura lieu lundi 7 septembre à 11H30 Quartier St Eloi, rue Marat salle des Associations.

    3. Michel BURLOT et Alain LEBEAU prépare une lettre à adressée aux Maires pour la prochaine réunion de bureau  lundi 7 septembre à 19h00, siège de la FSU.

    - Soirée avec Pierre Rhabi :

    Pierre Rabhi sera à Poitiers Vendredi 11 Septembre prochain à 20h30. Cette soirée, organisée par l'ACEVE, aura pour thème "La Simplicité Heureuse". Notez que cette Conférence-Débat se déroulera au sein des Salons de Blossac et pas dans le chapiteau Octave Singulier comme initialement annoncé.

    - Comité poitevin France Palestine :

    Suite au succès de la première livraison, une deuxième vient d'être effectuée ce jour. Vous pouvez donc à nouveau venir acheter les dattes (12 euros le kg) mais aussi l'huile d'olive (10 euros la bouteille de 75 cl ou 42 euros le bidon de 4,75 l) à l'adresse ci-dessous (téléphoner auparavant).

    Sylvette ROUGIER, 24 rue d'Elne 86000 Poitiers 05 49 45 01 73 - 06 76 02 20 63 sylvette.rougier@wanadoo.fr