Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Le goût du local… à Poitiers

    Les circuits courts limitent le nombre d’intermédiaire entre producteurs et consommateurs et réduisent la distance entre eux. Ils sont une option pour promouvoir une alimentation saine, une agriculture durable et un commerce de proximité, en conciliant les intérêts de tous les acteurs des filières pour construire une économie solidaire.

    Pour creuser la question, le programme complet des manifestations organisées du 11 au 20 octobre sur le site de Minga : http://www.minga.net/

  • Dans l'agenda d'Attac 86

    - Samedi 9 octobre à 14 h : conférence-débat sur le thème de la "Dignité humaine" à la Maison de la Gibauderie à Poitiers. A l'initiative d'Amnesty International : le Secteur (Région) Poitou-Charentes et le Groupe 61 de Poitiers.

    - Mardi 12 octobre : journée de grève et de manifestation contre la réforme des retraites. Manifestation à 14 h, Pôle Emploi (Grand Large) avec une arrivée prévue, Porte de Paris. 
    - Mardi 12 octobre à 20 h 30 : Réunion mensuelle d'Attac Poitiers, Maison du peuple, salle Timbaud.
    - Mercredi 13 octobre 2010 à 20 h : La  militarisation de l'Amérique Latine (Reprise de la course aux armements, Etat de guerre permanent, Bases militaires en Colombie, Situation  en Colombie). Maison du Peuple Salle Léon Jouhaud. A l'initiative de France Amérique Latine Poitiers, avec Braulio MOROMembre de la direction nationale de France Amérique Latine
    Mercredi 20 octobre à 20 h 30 : Réunion mensuelle d'Attac Châtellerault, Maison des Sports.

     

  • Kerviel : le bouc-émissaire

    rubon1.jpg(Communiqué d'Attac France)

    Jérôme Kerviel a été condamné à 3 ans fermes et 5 milliards d’euros d’indemnités ; la Société Générale, non seulement lavée de toute faute, mais présentée en victime. Le scandale est énorme. Jamais aucune multinationale, aucun PDG, aussi criminels soient-ils, n’ont été condamnés aussi lourdement que le lampiste Kerviel.

    Catastrophe de Bhopal (20 000 morts) : 400 millions de dollars d’indemnités à la charge d’Union Carbide. Marée noire de l’Erika : Total a payé 92 millions d’euros d’indemnités. Catastrophe d’AZF Toulouse (31 morts) : 2 milliards d’indemnités, sans même une condamnation. Seul le fonds d’indemnisation des travailleurs forcés du nazisme a atteint les 5 milliards d’euros, dont la moitié seulement à la charge des groupes industriels et bancaires allemands.

    Plus récemment, les banques internationales ont provoqué une crise financière qui a coûté des milliers de milliards de dollars et d’euros aux contribuables (les plans de sauvetage) et aux populations (le coût de la récession), provoquant une flambée du chômage et de l’austérité en Europe et aux Etats-Unis. Banquiers, PDG de fonds spéculatifs, « régulateurs » comme MM. Greenspan, Trichet et autres : aucun des responsables de cette dernière catastrophe n’a été inquiété. Tous continuent à bénéficier de leurs bonus, stock-options, parachutes dorés, et – pour ceux qui ont cessé leur activités coupables – de leurs retraites-chapeaux. Pratiquement rien n’a été fait - malgré les fanfaronnades du G20 - pour empêcher que cela recommence.

    La Société Générale ne pouvait pas ignorer les pratiques de ses traders, Kerviel compris. Elle est la banque française la plus engagée dans les activités spéculatives à hauts risques, elle exige des rendements hallucinants à ses opérateurs : l’affaire Kerviel n’a pas éclaté par hasard à la Société Générale. Profitant des très faibles taux d’intérêt pratiqués par la Banque centrale européenne, la banque a réalisé 2,2 milliards d’euros de profits au seul premier semestre 2010. Notamment en achetant des obligations émises par les États grec, portugais et espagnol, qui doivent payer des taux d’intérêt exorbitants du fait de la spéculation. Jusqu’à quand cela va-t-il durer ?

    Quelle que soit la responsabilité de Jérôme Kerviel, celle de son employeur et du système financier en général est infiniment plus lourde. Ce jugement illustre jusqu’à la caricature la complaisance des institutions – tribunaux, gouvernements et Parlements – vis-à-vis des dérives désastreuses de la finance. Attac va redoubler d’efforts pour mobiliser les citoyens contre cette impunité scandaleuse. La finance doit être mise au service de la société : il faut socialiser le système bancaire et construire les alternatives aux banques prédatrices.

    Attac France, Paris, le 6 octobre 2010

  • Opération escargot…

    Opération "Roulons à train de sénateurs" réussie !
    L'opération escargot de mardi matin 5 octobre à Poitiers appelée par Solidaires 86, a rencontré une réussite certaine (une quarantaine de voitures). Cette opération visait à ralentir les déplacements et donc l'économie. Les automobilistes ralentis ont en général exprimé leur solidarité.
     
    Lien France 3 Poitou-Charentes :
     
    Solidaires 86 décide de réitérer cette action jeudi 7 octobre au matin et appelle à y participer :
    Le rendez-vous est fixé à 7 h 00 sur le parking du parc des expositions de Poitiers (Arènes).

  • Sur la télé Suisse Romande…

    Appréciez l'humour de la télé Suisse :

    http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=9070