Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Economie - Page 7

  • "Le grand retournement" au Dietrich à Poitiers en février

    - Jeudi 7 février à 20 h 30 : "Le Grand Retournement"(77 mn) de Gérard Mordillat. Projection en présence du réalisateur
    C’est la crise, la bourse dégringole, les banques sont au bord de la faillite, le crédit est mort, l’économie se meurt… Pour sauver leurs mises les banquiers font appel à l’État. L’État haï est soudain le sauveur ! Les citoyens paieront pour que le système perdure, que les riches restent riches, les pauvres pauvres. Adapté de la pièce de Frédéric Lordon cette histoire d’aujourd’hui se raconte en alexandrins classiques. C’est tragique comme du Racine, comique comme du Molière. Le Dietrich, Poitiers. Tarifs : 5 € et bourse spectacle/adhérent : 2,50 €

    A 18 h : séance de dédicace de Gérard Mordillat à la librairie "La Belle Aventure" à Poitiers.

  • La compétitivité expliquée en quelques minutes

    Logo Attac.jpgEurope 1 soir, 14 novembre, Aurélie Trouvé critique le "pacte de compétitivité" défendu par François Hollande lors de sa conférence de presse du 13 novembre :

    http://www.france.attac.org/videos/la-competitivite-expliquee-en-quelques-minutes

    Pour en savoir plus lire le rapport : http://www.france.attac.org/sites/default/files/en_finir_avec_la_competitivite.pdf

  • Pour sortir de la compétitivité – Rapport Attac / Copernic

    Logo Attac.jpgAprès avoir annoncé un nécessaire « choc de compétitivité » souhaité par la droite et le MEDEF, le gouvernement souhaite désormais construire un « pacte de compétitivité » sur l’ensemble du quinquennat de François Hollande, inspiré par les mesures préconisées par le rapport Gallois. La rengaine est connue : notre pays souffrirait d’un déficit de compétitivité dû, entre autres, à un coût du travail trop élevé. Qu'en est-il vraiment ?

    À travers ce rapport, Attac et la fondation Copernic se penchent sur les difficultés de l'économie française et sur les idées reçues autour de la compétitivité. Pour ses auteurs, la diminution du coût du travail, prônée par le rapport Gallois n'est en rien une solution à la crise, de manière globale, ni à la désindustrialisation en particulier. L'accent mis sur le coût du travail masque l'essentiel, notamment l'envolée des dividendes qui grèvent les investissement de R&D.

    Les mesures annoncées par le gouvernement constituent un ralliement aux dogmes libéraux, selon lesquels les salaires et la protection sociale seraient la cause de nos difficultés, les dépenses publiques devraient diminuer, et la TVA anti-sociale serait une solution. Il est pourtant urgent de sortir de cette logique qui créé les conditions d’une concurrence de tous contre tous, d’un état de guerre économique permanent qui appauvrit les populations et détruit les équilibres écologiques.

    Ce contre-rapport montre comment la compétitivité, tant vantée, s’avère en fait être une voie sans issue, économiquement absurde et socialement destructrice : c’est un autre modèle de développement qu’il faut aujourd’hui promouvoir tant pour des raisons écologiques que pour des raisons sociales. Ce nouveau modèle de développement doit être fondé sur les principes de la coopération, de la rupture avec un consumérisme destructeur, de la réponse aux besoins sociaux, de la réduction des inégalités et de l’ouverture d’une transition écologique.

    Consulter le rapport : http://www.france.attac.org/articles/pour-en-finir-avec-la-competitivite

    Attac France le 7 novembre 2012

  • Peugeot, choc social et point de bascule

    logo-30.gifPlusieurs centaines de milliers de manifestants ont défilé dans toute l’Espagne, en juillet, pour dénoncer le durcissement de l’austérité. Au point d’inquiéter le président du Parlement européen, M. Martin Schulz. « Une explosion sociale menace », a-t-il prévenu. En France, la crise se rappelle brutalement au bon souvenir du monde politique, jusqu’ici accaparé par les échéances électorales, avec une vague de fermetures d’usines. Le gouvernement, qui a fait de la réindustrialisation l’une de ses priorités, se trouve désormais dos au mur.

    La suite de cet article de Frédéric Lordon sur le site du Monde Diplomatique : http://www.monde-diplomatique.fr/2012/08/LORDON/48034

  • Rencontres des "Déconnomistes" à Aix en Provence…

    On ne les connaît pas encore trop, mais parmi tous ceux qui essaient de montrer d'autres voies (voix ?) possibles dans le domaine "économique", les "Déconnomistes" ne sont pas mal non plus !

    Il faut aller visiter leur site et consulter les vidéos mises en ligne après la 1ère rencontre d'Aix en Provence qui s'est déroulée du 6 au 8 juillet dernier. Pas mal de têtes connues d'Attac parmi les intervenants pour des interventions stimulantes et très "déconnomistes"…

    http://www.deconnomistes.org/