Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

OGM - Page 5

  • LES DÉPUTÉS RENVOIENT LA LOI SUR LES OGM AU GOUVERNEMENT

    FRANCE : LES DÉPUTÉS RENVOIENT LA LOI SUR LES OGM AU GOUVERNEMENT
    par Christophe NOISETTE, Inf'OGM, mai 2008

    Le député communiste André Chassaigne a déposé une question préalable avant la lecture du texte de loi sur les OGM par les députés. Cette question a été adoptée par 136 contre 135 (et deux abstentions). Ainsi, les députés ne voteront pas ce projet de loi, aujourd’hui, ni même demain.
    Que va-t-il se passer désormais ?
    Le gouvernement a deux solutions :
    soit il représente un nouveau texte, et dans ce cas, ce nouveau projet de loi doit suivre la procédure officielle : présentation devant le Conseil des ministre, présentation devant le Conseil d’Etat, et navette entre les deux chambres.
    soit il confie ce travail de réécriture à une commission paritaire composée de 7 députés et de 7 sénateurs. Et ce texte retravaillé par la Commission paritaire devra passer devant les deux chambres.

    Récemment, François Fillon annonçait que le gouvernement prendrait l’option de la commission paritaire.

    A suivre…

  • Mobilisation générale pour le droit de produire et de consommer sans OGM

    Mardi 13 Mai 2008 à Paris : Mobilisation générale pour le droit de produire et de consommer sans OGM
    Dernier passage du projet de loi à l´Assemblée Nationale, à partir de 12 h et jusqu'en fin de soirée.
    Un pique-nique avec WWF et l'Alliance pour la planète sur l'esplanade des Invalides, (changement de lieu) à partir de 13 heures.
    · Une permanence place Edouard Herriot, paris 07, Assemblée Nationale de 12 h à tard dans la nuit, jusqu'au vote de la loi. Ce sera un lieu de rendez-vous, d'accueil et de discussion.
    · Vers 15 h, formation d´une chaîne humaine autour de l'assemblée, toutes et tous vêtus en combinaison blanche, en vue de protéger la population d'une éventuelle contamination qui serait autorisée de fait par le vote du projet de loi par les députés. Selon les infos que j'ai eu par GP France, la chaîne humaine n'a pas été autorisée, négociation en cours avec la Préfecture pour un lieu de manifestation.
    · Les drapeaux, panneaux et banderoles seront accrochées, déposées et gardées place Herriot, symboles de notre force et de notre cohésion dans cette lutte contre la contamination de notre sol et de notre alimentation, la main mise sur le vivant, le non-respect de chacun à produire et se nourrir selon son choix, et tout ce qui nous réunit dans ce combat.

    Pour « le droit de produire et consommer sans ogm », et parce que « Sans OGM c´est zéro OGM », voilà 2 évidences que les législateurs ont feint d’oublier ! N’ayons de cesse de leur rappeler ! Le dernier vote à l’Assemblée sera serré et espérons-le, en notre faveur !

    Urgent : il faut remplir le bus
    Un bus part de Charente et passera prendre les personnes intéressées à Poitiers à 7 h 15 sur le parking de l'entrée d'autouroute Poitiers Sud (Fontaine-le-Comte, à côté du méga Auchan). Le montant reste pour l'instant de l'ordre de 30 euros.
    LE BUS N'EST PAS PLEIN !!
    Les personnes souhaitant se rendre à cette manif doivent me le faire savoir au plus vite, je transmettrai le nombre définitif au collectif de Charente qui se charge de la location du bus.


    Stéphane
    05 49 45 74 27
    06 37 46 43 35

  • D’après l’ONU, les OGM ne résoudront pas les problèmes de faim dans le monde…

    D’après l’ONU, les OGM ne résoudront pas les problèmes de faim dans le monde, encore un mythe qui s’écroule.

    Le quotidien britannique The Independent publiait le 20 avril 2008 un article de Geoffrey Lean intitulé « The great GM crops myth »
    Le site Combat Monsanto, auquel Attac-France participe, donne une traduction de cet article.

    Cet article rend compte, en particulier, d’une étude conduite par l’université du Kansas aux États-Unis mettant en évidence les plus faibles rendements du soja et, pour pallier cette baisse, l’augmentation de l’usage des fertilisants.
    Alors que les appels partisans se multiplient pour le recours massif à la technologie transgénique afin de « résoudre la crise alimentaire mondiale », de nouvelles études scientifiques viennent contredire ces voix et révèlent que la modification génétique diminue la productivité des cultures.

    Une étude, qui a été menée sur une période de trois ans à l’University of Kansas, épicentre de la ceinture agricole américaine, a découvert que le soja transgénique produit environ 10% de moins que son équivalent conventionnel. Ces résultats viennent contredire toutes les affirmations des défenseurs de la biotechnologie qui soutenaient que les OGM augmentaient les rendements.

    La suite de cet article sur : http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article129

  • Après le procès des faucheurs volontaires à Chartres

    - Dans l'ensemble un procès très positif. Un président du Tribunal très à l'écoute, curieux, qui s'était déjà bien informé comme en voyant le film de Marie-Monique ROBIN, "Le monde selon Monsanto", très intéressé par les déclaration des 58 prévenus et de nos avocats, souvent agacé par les propos du procureur et de l'avocat de Monsanto.
    - Pas de témoins pour Monsanto...
    - Nos témoins, une dizaine : Christian VELOT (biologiste moléculaire, CNRS), Marie Christine BLANDIN (sénatrice verte et vice présidente du comité de préfiguration de la Hte autorité), Frédéric JACQUEMARD (Scientifique, FNE), Pierre Henri GOUILLON (ingénieur agronome, prof au musée d'histoire naturelle), Patrick de KOCHKO (paysan bio, ex chercheur INRA et CIRAD),... scientifiques, élus, magistrat (refus de prélèvement d'ADN), ont apporté des témoignages riches et très instructifs même pour les faucheurs les plus informés. Comme l'a dit Jean Baptiste LIBOUBAN, ce n'était pas un procès mais l'Université et avec la pédagogie et la vulgarisation nécessaire.
    - Des débats d'une richesse bien supérieurs à ceux de l'Assemblée Nationale comme l'on dit Christian VELOT, José BOVE, M.C. BLANDIN qui ont fait la navette entre Chartres et l'Assemblée Nationale à Paris.
    - On pourrait dire beaucoup sur ce que nous avons appris, sur la Commission du Génie Biomoléculaire, dont faisait partie Frédéric JACQUEMARD, sur Le Service Régional de Protection des Végétaux d'Orléans, service des préfectures (comme ceux des autres régions que nous avons "testés" lors de nos rencontres et demandes d'informations. Incompétents on ne peut plus...) Toutes ces infos ont assez bien été retransmises par les médias régionaux et nationaux présents.
    - On est encore plus effarés de voir l'opposition entre la loi de coexistence impossible, ridicule et dangereuse votée les derniers jours et la réalité de tout ce que l'on sait actuellement sur les risques des OGM dans les champs (après les différents documentaires comme le récent de Marie Monique ROBIN, un autre documentaire de la télé Canadienne, visible sur le net, sur Monsanto, la tentative de brevetage du vivant sur les porcs,... apporte des infos et une vision encore plus claire des buts rechercher par cette firme : La maîtrise de l'alimentation mondiale, comme un de leur dirigeant l'avait déclaré il y quelques années lors d'un entretien de dirigeants...).
    - Nous vivons une situation complètement schizophrénique et ubuesque. L'expérience de l'amiante, des hormones de croissance, du sang contaminé, ... ne servent à rien et le processus semble vouloir se reproduire et en plus grave comme c'est déjà le cas aux USA (voir le documentaire de la télé canadienne), Brésil, Inde, sans les problèmes de santé eux à plus long terme comme l'amiante.
    - Tant que la loi ne sera pas repassée une deuxième fois au Sénat et à l'Assemblée Nationale, on peut encore espérer (elle est passée de peu, comme l'amnistie (que nous ne demandions pas, mais des relaxes ce qui est différent) retoquée à une voix près, il y a de fortes divergences à l'UMP majoritaire à l'Assemblée et habituellement pro-OGM).
    - Les manifestations autour du procès, avec les conférences et débats ont attiré beaucoup de monde. Depuis quelques mois on sent une nette évolution dans le grand public, beaucoup plus informé, curieux d'en savoir plus et avec des avis beaucoup plus tranchés.
    - Les actions ont créé le débat, ont obligé à parler des OGM au Grenelle, alors que c'était écarté au début, ont eu leurs effets comme l'a montré l'un des témoins, Christophe Bonneuil, sociologue, historien, chercheur au CNRS.
    - Bilan du procès, le procureur, après une plaidoirie nulle, parfois dure, mal informée, a été assez mesuré par rapport aux autres procès en demandant 3 mois de prison avec sursis, 500 euros d'amende et pour 23 (dont je suis) 300 euros pour refus de prélèvement ADN.
    - Verdict le 5 juin. Vu le débat et les impressions données par le juge nous espérons facilement une relaxe comme à Orléans et Versailles. Mais dans ce cas le procureur ou Monsanto feront appel, on repartira pour la cour d'appel de Versailles....
    Thierry, faucheur volontaire