Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Web - Page 8

  • François Ruffin : "Je crois que le cours de la bataille…

    des idées est en train de s'inverser"

    Encore le CNR ? Encore la mise en application de son programme dans la France de l'après-guerre ? Et encore la façon dont ce programme a peu à peu été grignoté par les politiciens et milieux d'affaire ? Certains vont trouver que ça commence à bien faire... Difficile - pour être honnête - de leur donner tout à fait tort. En commentaire de l'entretien accordé sur le sujet par Jean-Luc Porquet, Défendre le rêve porté par les résistantsKarib pointait ainsi l'inutile fantasme d'un modèle social ne correspondant pas à nos aspirations. Pourquoi magnifier cette « phase du capitalisme où l'État avait su imposer un minimum de protection sociale pour parer à toute velléité de contestation sociale, et diriger l'investissement vers le capital dit "productif" » ? Bonne question. En commentaires toujours, Juliette rappelait que « ce ne sont pas des idéaux, des grands sentiments, des héros, qu'il nous faut, et ce retour plus qu'insistant, en ce moment, aux symboles (encore un truc dont on se passe) de la Résistance, est davantage le signe qu'on n'arrive pas à penser le présent et à agir sur lui ». Bien vu, derechef.

    Pourtant... on y revient. Parce que le sujet continue à nous passionner. Qu'on pense qu'il s'agit davantage d'une étude historique distanciée et d'une participation au débat public que d'une adhésion au programme du CNR. Qu'on est à la veille du rassemblement organisé aux Glières par l'association Citoyens résistants d'hier et d'aujourd'hui. Et - surtout - que François Ruffin (aprèsGilles Perret [] et Jean-Luc Porquet) porte une analyse passionnante des forces qui se sont mises en branle après 1945, de ce combat idéologique d'ampleur qui se joue depuis soixante ans. Entre eux et nous, tout est question de rapports de force, dit-il. Et depuis la fin des années 70, leur victoire, dans les têtes comme dans les faits, est presque totale. Le libéralisme mène le jeu.

    Son analyse, François Ruffin - auteur des Petits Soldats du journalisme, de Quartier Nord et de La Guerre des Classes - a eu le temps de la maturer. Parce qu'il a participé à l'ouvrage collectif Les Jours Heureux, dirigé par Jean-Luc Porquet [] et sous-titré "Le programme du Conseil national de la résistance de mars 1944 : comment il a été écrit et mis en oeuvre, et comment Sarkozy accélère sa démolition" : il en a écrit le chapitre qui porte sur la presse. Et parce qu'il est revenu sur le sujet dans Fakir, journal d'enquête sociale qu'il dirige et fait vivre, avec une petite équipe, depuis dix ans. Le dernier numéro - actuellement en kiosques - revient ainsi longuement sur « ce que nos papis ont construit » et « ce que notre élite démolit ». Et dresse notamment le portrait des bâtisseurs - ceux qui ont mis en œuvre et défendu le programme du CNR - et de ses liquidateurs.

    Entretien à lire sur l'excellent blog "Article XI : http://www.article11.info/spip/spip.php?article804

  • Enregistrement de la soirée sur le revenu d'existence

    rubon1.jpgVoici le lien sur lequel on peut télécharger l'enregistrement de la soirée sur le revenu d'existence du 29 avril 2010 avec Mireille Bruyère et Jacques Berthillier : http://www.megaupload.com/?d=4THMMZU0

    Merci de signaler tout problème rencontré.

  • Information sur les retraites

    Sur le dossier des retraites, rappel de sites d'information et de mobilisation :

    http://www.exigences-citoyennes-retraites.net/

    http://www.retraites-enjeux-debats.org/

  • Quelques nouvelles du Blog d'Attac dans la Vienne :

    Quelques nouvelles du Blog d'Attac dans la Vienne :

    Avec le cap des 100 "notes" mises sur le blog depuis octobre, ci-dessous quelques statistiques intéressantes sur sa fréquentation pendant le mois de mai en forte augmentation par rapport à avril :

    rubon1.jpgVisiteurs uniques : 274
    Visites : 539
    Pages : 944
    Pages par jour (Moy / Max) : 30/62
    Visites par jour (Moy / Max) : 17/40

    Et la fréquentation continue d'augmenter depuis le début du mois de juin.

  • Crise financière : la finance contre l’humanité

    1625663.gif


    La crise financière est la conséquence directe et prévisible de la libre circulation des capitaux et de la soumission de toutes les activités humaines dans le monde à l’augmentation exorbitante des exigences de rentabilité de la part des actionnaires.

    Attac France s’est lancée dans une campagne d’éducation populaire pour permettre au plus grand nombre de citoyens de comprendre et se mobiliser sur cette question complexe et cruciale.

    Dans cet espace, toutes les infos pour comprendre les enjeux, ainsi que le matériel de campagne.

    http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1061