Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "Le monde selon Monsanto" à Châtellerault

    LE MONDE SELON MONSANTO
    De Marie-Monique Robin - 2007 - France - Production : Arte - vidéoprojection

    « Monsanto, multinationale américaine née en 1901 à Saint-Louis, dans le Missouri, et d’abord spécialisée dans l’industrie chimique, est devenue en un peu plus d’un siècle le leader mondial des biotechnologies, en particulier sur le marché des organismes génétiquement modifiés (OGM). Elle détient les brevets de 90 % du maïs, du soja, du colza, ou du coton transgéniques cultivés dans le monde. Par le biais de rachats successifs, elle est en train de devenir le premier semencier de la planète et à terme, c’est la chaîne alimentaire toute entière qu’elle pourrait contrôler. Mais c’est d’abord avec le Round Up, son herbicide "total" (longtemps estampillé "biodégradable") qu’elle a commencé, à partir de 1974, à conquérir le monde…. » Arte.

    Séance unique : jeudi 15 mai à 20h30
    Soirée organisée par ATTAC-Châtellerault et la Confédération paysanne.
    Débat autour du film animé par Aurélien Bernier, ancien responsable de la commission OGM d’ATTAC et Jacques Pasquier, secrétaire national de la Confédération paysanne.
    Tarif unique 4€.

  • Les riches ne connaissent pas la crise…

    Les plus grandes fortunes de Grande-Bretagne se sont encore enrichies au cours de l'année écoulée, malgré la crise financière internationale, rapporte le Sunday Times.
    La fortune cumulée des 1 000 premiers noms de la "Rich list" établie annuellement par le journal a augmenté de 53 milliards de livres (67,5 milliards d'euros) pour dépasser 400 milliards, à 412,8 milliards de livres (525 milliards d'euros).
    En haut du tableau, pour la quatrième année d'affilée, le magnat de la sidérurgie d'origine indienne Lakshmi Mittal et sa famille ont gagné 8,4 milliards (10,7 milliards d'euros) de plus à 27,7 milliards de livres (35,4 milliards d'euros) grâce à la forte demande d'acier dans le monde.
    Le numéro deux est l'oligarque russe Roman Abramovitch, propriétaire du club de football de Chelsea, dont la fortune s'est accrue de 900 millions de livres à 11,7 milliards (14,9 milliards d'euos). S'ils n'ont pas la nationalité britannique, les deux hommes sont résidents au Royaume-Uni.

    A la troisième place vient le duc de Westminster dont le portefeuille immobilier est resté inchangé à sept milliards (8,9 milliards d'euros).

    Source : Le Monde du 27/04/2008

  • Déclaration du CA d’ATTAC du 19 avril 2008

    Déclaration du CA d’ATTAC du 19 avril 2008

    Texte complet sur : http://www.france.attac.org/spip.php?article8412

    Le Conseil d’administration d’Attac s’est réuni le 19 avril 2008, avec en toile de fond un monde qui n’en finit pas de pâtir des conséquences des multiples crises qui le secouent. Particulièrement préoccupante est la situation alimentaire mondiale marquée par ce que la presse a appelé « les émeutes de la faim », qui sont en réalité une juste révolte contre la situation infligée aux plus pauvres.

    La situation en Afrique
    C’est dans ce contexte que le CA a ouvert une discussion sur l’Afrique, introduite par Nestor Bidadanure et Anne Marchand, membres du groupe « Afrique » d’Attac, et par Djilali Benamrane, membre du CA. En de nombreux pays et régions du continent africain, pour la plupart victimes pendant deux décennies des plans d’ajustement structurel, des mouvements sociaux témoignent de la vitalité des résistances au néolibéralisme. En particulier, les mouvements de femmes portent une grande part des luttes actuelles pour les droits à l’alimentation, à la culture, etc. L’Afrique, qui fut historiquement ravagée par l’esclavage, puis par le pillage des matières premières, continue aujourd’hui d’être convoitée pour ses richesses ou pour sa main-d’œuvre. Les séquelles du colonialisme n’ont pas disparu et, loin d’avoir le caractère ethnique que lui prêtent les observateurs occidentaux, les conflits armés très violents qui s’y déroulent encore sont fondamentalement de type politique, dans lesquels les enjeux économiques et stratégiques sont occultés au profit d’une instrumentalisation des différences culturelles.

    Attac trouve dans la situation africaine toutes les raisons de son combat altermondialiste : l’autonomie des peuples pour construire leur propre développement, l’annulation de la dette qui étrangle les pays les plus pauvres, l’exigence de démocratie face aux pouvoirs dictatoriaux et corrompus ou face aux nouvelles classes possédantes pressées de rejoindre l’élite mondiale. Le CA a décidé d’œuvrer pour que la participation de représentants de mouvements africains aux évènements et rassemblements altermondialistes soit mieux assurée à l’avenir. Dans le cadre du groupe de travail commun avec la Confédération paysanne sur la souveraineté alimentaire, la définition de politiques agricoles permettant à tous de se nourrir, sans dumping extérieur, concerne l’Afrique au premier chef. Le CA veillera à une meilleure visibilité des questions africaines sur les outils de communication, dont internet, et appelle à un renforcement des liens entre les comités locaux et les mouvements africains. (…)

  • Réunion mensuelle d'Attac Poitiers du 11 mars

    6 présents, 5 excuséEs
    L'ordre du jour est fixé sur place :

    1. Impressions sur la manifestation à Versailles.
    Des participants regrettent qu’il n’y ait pas eu une meilleure coordination nationale pour donner à tous le moyen d’aller manifester. Commentaires sur la modifi-cation de la constitution. Allusion rapide à la réforme constitutionnelle qui se prépare.

    2. Soirée Raoul Marc-Jennar : Environ 70 personnes. Excellente intervention de l’invité. Mais manque de monde, de motivation, de disponibilité alors que le Col-lectif local pour un référendum a travaillé de son mieux… Les jeux étaient faits ?

    3. Action autour de la pièce. « Gênes 01 » (de Faus-to Paravidino, mise en scène Stanislas Nordey) est un acte politique, de formation à penser politiquement les problèmes.
    C’est la médiatrice de la Scène Nationale, Corinne Delaval qui avait pris l’initiative de nous contacter pour « éclairer » auprès des lycéens ce que peut être au niveau local l’engagement pour une autre mondialisa-tion. Plusieurs classes de lycées (Victor Hugo, LPI de Jaunay Clan, Louis Armand) ont travaillé avec leurs professeurs sur la pièce. Après le spectacle, ils ont participé à un forum avec les acteurs et découvert pour la plupart, l’action de ceux qui veulent un « autre monde » simultanément aux problèmes posés par la mondialisation. Et comment un état « de droit » pré-pare le terrain à une réaction violente face aux mani-festants.
    A noter les interventions forts pertinentes des (jeunes) acteurs que le thème de la pièce a bien souvent interpe-lé, qu’ils aient eu ou non connaissance de l’évènement et de la problématique soulevée.

    4. Spectacle Maison des Projets (à Buxerolles),
    « Le radeau de la Monnaie » de la Compagnie La Tri-bouille. Il aura lieu le vendredi 18 avril. Nous participe-rons à l’information qui demandera un effort particulier, car la soirée aura lieu à la fin d’une période de vacances scolaires. Préparation d’une information sur la pièce. Projet de diffusion de textes d’Attac le soir sur place.

    5. Expérience relatée par Patricia sur une scénette de théâtre jouée sur le marché de la ZUP « C’était mieux avant » et les difficultés rencontrées pour se faire enten-dre (thème : les élections et la démocratie)

    6. Toujours des projets avec Le Dietrich. (qui vient de rouvrir) et bien d’autres encore : manque le temps et des volontaires pour mener les projets en question.
    Un jeune lycéen qui suit nos réunions depuis janvier propose de passer le film vidéo de Keny Arkana (rap-peuse engagée) sur la mondialisation. Il se renseigne : à suivre donc.

    Prochaine réunion : mardi 8 avril à 20 h 15,
    Maison du peuple, salle Timbaud

  • Mardi 13 Mai 2008 : Mobilisation générale pour le droit de produire et de consommer sans OGM

    Mardi 13 Mai 2008 : Mobilisation générale pour le droit de produire et de consommer sans OGM

    Dernier passage du projet de loi à l’Assemblée Nationale, à partir de 12 h et jusqu’en fin de soirée.

    Programme de cette journée de mobilisation
    - Un pique-nique avec WWF et l’Alliance pour la planète aux Tuileries à partir de 13 heures.
    - Une permanence place Edouard Hérriot, paris07, Assemblée Nationale de 12 heures à tard dans la nuit, jusqu’au vote de la loi. Ce sera un lieu de rendez-vous, d’accueil et de discussion.
    - Vers 15 heures, formation d’une chaine humaine autour de l’assemblée, toutes et tous vêtus en combinaison blanche, en vue de protéger la population d’une éventuelle contamination qui serait autorisée de fait par le vote du projet de loi par les députés.

    Les drapeaux, panneaux et banderoles seront accrochées, déposées et gardées place Herriot, symboles de notre force et de notre cohésion dans cette lutte contre la contamination de notre sol et de notre alimentation, la main mise sur le vivant, le non-respect de chacun à produire et se nourrir à son choix, et tout ce qui nous réunit dans ce combat.