Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Attac Poitiers - ATTAC Vienne

  • « Marche bleue, pour la paix de l’eau » vendredi 23 juillet à Mauzé sur le Mignon

    image002.jpg

    Le collectif citoyen « Bassines Non Merci » et l’ensemble des organisations qui le composent, organisent « La marche bleue, pour la paix de l’eau » vendredi 23 juillet à Mauzé sur le Mignon à partir de 18 h 30 et jusqu’à 23 h. (voir blog Attac 86 pour plus d’infos) Par ailleurs, un départ collectif est prévu à Poitiers : 

    - Rendez-vous pour covoiturage : en face du Poistoutvert, Parking AUCHAN Sud, à 200 m de l’entrée n°30 de l’A10 à 17h00.

    La marche bleue fait référence aux marches blanches, qui interviennent lors des évènements douloureux, une sorte de « marche blanche préventive », avant qu’il ne soit trop tard.

    La marche bleue est une marche pour « la Paix de l’eau » – tous sont les bienvenus, enfants, pêcheurs, nageurs, kayakistes, salariés dans les services de l’eau, techniciens, élus, paysans…

    Une marche pour la « paix de l’eau » pour faire reculer et annuler les travaux de construction des mégacratères d’eau, les bassines dont la coop de l’eau a fait paraitre sur son site qu’ils pourraient commencer dès le 2 Août sur la commune de Mauzé.

    Une marche pour ne pas que la situation dégénère et que certains aient à payer dans leur chair la défense d’un bien commun vital, l’eau.

    Une marche blanche est une marche silencieuse, pour le respect des morts.

    La marche bleue sera joyeuse et bruyante pour le respect des Vivants…

    En effet, à l’image de toutes les manifestations organisées par « Bassines Non Merci » , la part belle sera faite à la culture avec la présence de musiciens (fanfares, accordéon) et une « disco mobile » qui mènera le cortège.

    Pour toute information complémentaire, retrouvez toutes les infos du Collectif « Bassines Non Merci » sur : 
    Facebookhttps://www.facebook.com/bassine.nonmerci.5 
    Site Internethttps://bassinesnonmerci.fr/

    Egalement, BNM TV avec un épisode spécial « Appel à la Résistance » à partager le plus largement possible :
    https://www.youtube.com/watch?v=10EgsFF5Jr4

    No bassaran : Les bassines ne passeront pas !

  • Pourquoi s’en prendre à Bernard Arnault et LVMH ?

    B. Arnault.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enrichissement indécent de Bernard Arnault pendant la crise, versement de dividendes records tout en licenciant et bénéficiant du chômage partiel, évasion fiscale avérée... les raisons de cibler l’homme le plus riche de France et son empire du luxe ne manquent pas.

    Beaucoup d’indignation pour un peu de peinture

    L’action menée par Attac ce samedi 3 juillet a suscité de nombreuses réactions indignées : un secrétaire d’État (Clément Beaune), la présidente de la région Île-de-France (Valérie Pécresse), les maires de Paris (Anne Hidalgo), Reims (Arnault Robinet) et Cannes (David Lisnard), des députés (Aurore Bergé, Marie Lebec, Bruno Questel) et même... Alexandre Benalla ont réagi pour dénoncer ce qu’ils nomment des « dégradations » et du « vandalisme », voire un « saccage ». Avant d’expliquer le sens de cette action, d’abord quelques précisions sur le mode d’action utilisé.

    Sur l'action menée par Attac à Paris : 

    https://france.attac.org/se-mobiliser/faisons-payer-les-profiteurs-de-la-crise/article/pourquoi-s-en-prendre-a-bernard-arnault-et-lvmh

  • Réunion d'Attac 86 jeudi 8 juillet

    Attac.pngA la suite de la réunion d’Attac 86 du 10 juin, notez la prochaine rencontre qui aura lieu jeudi 8 juillet à 20 h à la maison de la Gibauderie.
    Dernière réunion "avant l'été", on en profitera pour boire un verre… et tracer quelques perspectives pour 2021-2022.
    Avec les conditions sanitaires toujours en vigueur à l'intérieur des locaux, signalez votre présence par rapport aux capacités d'accueil de la salle 1.

  • Festival Raisons d'agir - Ruffin à Poitiers mardi 29 juin

    Soirée Ruffin.png- Mardi 29 juin, à Poitiers, deux moments exceptionnels de débat avec François Ruffin, autour des métiers du lien, des luttes des femmes, et de l'articulation entre luttes écologiques et luttes sociales. Initiative à laquelle ATTAC86 est associée.

    - A 17 h 45, au Cinéma Le Dietrich, 34 Boulevard Chasseigne, projection en avant-première de "DEBOUT LES FEMMES !"
    Un film de François Ruffin et Gilles Perret suivie d'un débat avec François Ruffin

    " Mais qui m’a mis cette tête de con ? " Ce n'est pas le grand amour entre le député En Marche ! Bruno Bonnell et l’insoumis François Ruffin. Et pourtant... C'est parti pour le premier "road-movie parlementaire" à la rencontre des femmes qui s’occupent de nos enfants, nos malades, nos personnes âgées. Ensemble, avec ces invisibles du soin et du lien, ils vont traverser confinement et couvre-feu, partager rires et larmes, colère et espoir. Ensemble, ils vont se bagarrer, des plateaux télés à la tribune de l’Hémicycle, pour que ces travailleuses soient enfin reconnues, dans leur statut, dans leurs revenus. Et s’il le faut, ils réinventeront l’Assemblée…

    - A 20 h 30, sous le préau transparent de l'ilot Tison, Conférence-débat organisée par Raisons d'agir,
    en partenariat avec Alternatiba Poitiers, ATTAC 86 et Greenpeace Poitiers :
    "FIN DU MONDE OU FIN DU MOIS ?" Sauver la planète en luttant contre les inégalités" Avec Benoit Coquard et François Ruffin

    Spécialiste des classes populaires et des mondes ruraux, Benoît Coquard fait partie de ces sociologues qui aiment le travail discret, méticuleux, attentif aux manières de penser et aux manières de vivre de ses « enquêtés ». Dans son livre Ceux qui restent, il montre comment on vit dans les campagnes en déclin, après le départ de ceux qui ont pris la route de l’exode urbain, après la fermeture de l’usine et la disparition du bistrot. Il donne à comprendre ce qui se joue dans la colère contre les élites et les ressorts d’un mouvement comme celui des Gilets jaunes.

    Fondateur et rédacteur en chef de Fakir, le « journal fâché avec tout le monde ou presque », reporter, documentariste et député de la Somme, François Ruffin est peut-être d’abord un porteur de paroles populaires, de la lutte des Whirpool à la défense des petits clubs de foot, de sa proposition de loi sur les maladies professionnelles aux films coréalisés avec Gilles Perret. Mais il est aussi un passeur entre le monde intellectuel et le monde militant. Dans ses derniers livres, Il est où le bonheur ? et Leur progrès et le nôtre, il s’attaque à l’illusion d’un consensus social autour des enjeux écologiques et sanitaires. Ceux qui contribuent le plus à la catastrophe en cours, ce sont d’abord les puissants, les actionnaires, ceux qui militent pour "la relance" sans condition et préparent déjà leur exil vers les zones tempérées de demain. Loin de s’y substituer, la crise écologique aiguise la lutte des classes, la renforce.

    Affiche ci-joint : affiche FrRuffin 29-06-21_V4.pdf

  • "Douce France" au TAP Castille le 19 juin

    Samedi 19 juin à 18h, au TAP Castille, nous vous invitons à participer à la projection de Douce France et au débat qui suivra, avec le réalisateur, Geoffrey Couanon.

    DOUCE FRANCE Un film de Geoffrey Couanon
    Amina, Sami et Jennyfer sont lycéens en banlieue parisienne, dans le 93. A l’initiative de 3 de leurs professeurs, ils se lancent dans une enquête inattendue sur un gigantesque projet de parc de loisirs qui implique de bétonner les terres agricoles proches de chez eux. Mais peut-on avoir le pouvoir d’agir sur un territoire quand on a 17 ans ?
    Drôles et intrépides, ces néo-citoyens nous emmènent à la rencontre d'habitants de leur quartier, de promoteurs immobiliers, d'agriculteurs et même d'élus de l'Assemblée Nationale. Une quête réjouissante qui bouscule les idées reçues et ravive notre lien à la terre !

    Et ce n'est pas qu'un film. Dans chaque région, de nombreux acteurs s’organisent afin de réunir les collectivités et tous les acteurs du territoire autour de ciné-débats du film Douce France, pour faire bouger les territoires de demain.

    Retrouvons-nous le 19 juin pour discuter du fameux "monde d'après", concrètement, maintenant !

    Raisons d'agir Poitiers, avec le TAP Castille, le Baudet et la Maison de l'Architecture.

    Affiche Douce France.pdf