Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Attac Poitiers - ATTAC Vienne - Page 2

  • La crise : un paradis pour les actionnaires

    Attac.pngLes entreprises du CAC 40 ont réalisé 60 milliards d’euros de profits au premier semestre 2021, soit 41% de plus qu’au premier semestre 2019. La hausse est même de 56% pour LVMH. L'indice boursier du CAC 40 a progressé de 20% depuis le début de l'année, ce qui est un record… La crise se révèle être un paradis pour les actionnaires !

    Comment l’expliquer ?

    Merci le gouvernement… et les précédents !

    • Sur fond de crise, des dizaines de milliards d’euros d’aides supplémentaires ont été versés, sans condition sociale, fiscale et écologique ou presque : depuis le début de la pandémie de Covid-19, près de 200 milliards d’euros d’aides supplémentaires ruissellent sur le secteur privé ! 100 % des multinationales du CAC40 ont touché des aides publiques liées au Covid-19. Y compris les 26 d’entre elles qui ont versé un généreux dividende en 2020 (comme Carrefour, LVMH, Veolia, Vinci…). Certaines ont licencié dans le même temps, caché leurs bénéfices dans les paradis fiscaux, ou ne respectent les accords de Paris sur le climat.

    • L’évasion fiscale reste toujours largement impunie : les entreprises du CAC 40 continuent de délocaliser artificiellement leurs bénéfices dans des paradis fiscaux comme le Luxembourg ou les Pays-Bas.

    • Les entreprises ont bénéficié de cadeaux fiscaux qui perdurent (ex. CICE transformée en exonérations sociales) et de certains nouveaux, notamment la baisse progressive des impôts sur les sociétés depuis 2017 (de 33% à 25% en 2022) et des impôts de production.

    • La politique de la BCE reste extrêmement généreuse, avec notamment des rachats d’actifs financiers.

    Et surtout à qui ça profite ?

    La suite sur le blog d'Attac hébergé par Médiapart : https://blogs.mediapart.fr/attac-france/blog/070821/la-crise-un-paradis-pour-les-actionnaires

  • Contre la loi sanitaire et les régressions sociales, pour une politique sociale et de santé juste et démocratique

    Contre la loi sanitaire et les régressions sociales, pour une politique sociale et de santé juste et démocratique

    Le pass sanitaire marquera la vie de millions de Français·es, puisqu’en très peu de temps, et encore plus dès lors que le test PCR ne sera plus gratuit, toute vie sociale et professionnelle sera contrainte par le fait d’être vacciné. Pourtant, cette décision a été prise de façon autoritaire, non démocratique, dans un cadre de délibérations obscures, celui d’un seul homme : le président de la République qui n’aura réuni que le seul Conseil de défense. Elle passe outre toute discussion réelle au Parlement qui est, une fois encore, considéré comme une chambre d’enregistrement. La démocratie ne saurait être sacrifiée, et elle est pour nous plus que jamais la clé pour sortir de cette crise.

    Pourtant, il y a moins d’un mois, Emmanuel Macron, le ministre de la santé, les député.es de la majorité, tou.te.s se disaient opposées à la généralisation du pass sanitaire au nom des libertés et individuelles tout comme à une vaccinale. Alors que tout indique que nous avons pour au moins des mois à vivre avec le virus, on ne peut rentrer dans la société du contrôle généralisé que le gouvernement veut imposer ainsi à la population.

  • « Marche bleue, pour la paix de l’eau » vendredi 23 juillet à Mauzé sur le Mignon

    image002.jpg

    Le collectif citoyen « Bassines Non Merci » et l’ensemble des organisations qui le composent, organisent « La marche bleue, pour la paix de l’eau » vendredi 23 juillet à Mauzé sur le Mignon à partir de 18 h 30 et jusqu’à 23 h. (voir blog Attac 86 pour plus d’infos) Par ailleurs, un départ collectif est prévu à Poitiers : 

    - Rendez-vous pour covoiturage : en face du Poistoutvert, Parking AUCHAN Sud, à 200 m de l’entrée n°30 de l’A10 à 17h00.

    La marche bleue fait référence aux marches blanches, qui interviennent lors des évènements douloureux, une sorte de « marche blanche préventive », avant qu’il ne soit trop tard.

    La marche bleue est une marche pour « la Paix de l’eau » – tous sont les bienvenus, enfants, pêcheurs, nageurs, kayakistes, salariés dans les services de l’eau, techniciens, élus, paysans…

    Une marche pour la « paix de l’eau » pour faire reculer et annuler les travaux de construction des mégacratères d’eau, les bassines dont la coop de l’eau a fait paraitre sur son site qu’ils pourraient commencer dès le 2 Août sur la commune de Mauzé.

    Une marche pour ne pas que la situation dégénère et que certains aient à payer dans leur chair la défense d’un bien commun vital, l’eau.

    Une marche blanche est une marche silencieuse, pour le respect des morts.

    La marche bleue sera joyeuse et bruyante pour le respect des Vivants…

    En effet, à l’image de toutes les manifestations organisées par « Bassines Non Merci » , la part belle sera faite à la culture avec la présence de musiciens (fanfares, accordéon) et une « disco mobile » qui mènera le cortège.

    Pour toute information complémentaire, retrouvez toutes les infos du Collectif « Bassines Non Merci » sur : 
    Facebookhttps://www.facebook.com/bassine.nonmerci.5 
    Site Internethttps://bassinesnonmerci.fr/

    Egalement, BNM TV avec un épisode spécial « Appel à la Résistance » à partager le plus largement possible :
    https://www.youtube.com/watch?v=10EgsFF5Jr4

    No bassaran : Les bassines ne passeront pas !

  • Pourquoi s’en prendre à Bernard Arnault et LVMH ?

    B. Arnault.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enrichissement indécent de Bernard Arnault pendant la crise, versement de dividendes records tout en licenciant et bénéficiant du chômage partiel, évasion fiscale avérée... les raisons de cibler l’homme le plus riche de France et son empire du luxe ne manquent pas.

    Beaucoup d’indignation pour un peu de peinture

    L’action menée par Attac ce samedi 3 juillet a suscité de nombreuses réactions indignées : un secrétaire d’État (Clément Beaune), la présidente de la région Île-de-France (Valérie Pécresse), les maires de Paris (Anne Hidalgo), Reims (Arnault Robinet) et Cannes (David Lisnard), des députés (Aurore Bergé, Marie Lebec, Bruno Questel) et même... Alexandre Benalla ont réagi pour dénoncer ce qu’ils nomment des « dégradations » et du « vandalisme », voire un « saccage ». Avant d’expliquer le sens de cette action, d’abord quelques précisions sur le mode d’action utilisé.

    Sur l'action menée par Attac à Paris : 

    https://france.attac.org/se-mobiliser/faisons-payer-les-profiteurs-de-la-crise/article/pourquoi-s-en-prendre-a-bernard-arnault-et-lvmh

  • Réunion d'Attac 86 jeudi 8 juillet

    Attac.pngA la suite de la réunion d’Attac 86 du 10 juin, notez la prochaine rencontre qui aura lieu jeudi 8 juillet à 20 h à la maison de la Gibauderie.
    Dernière réunion "avant l'été", on en profitera pour boire un verre… et tracer quelques perspectives pour 2021-2022.
    Avec les conditions sanitaires toujours en vigueur à l'intérieur des locaux, signalez votre présence par rapport aux capacités d'accueil de la salle 1.