Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livre/Revues

  • Le monde qui émerge : Les alternatives qui peuvent tout changer

    Livre Attac.pngDerrière l’instabilité et le chaos d’un monde chaque jour plus imprévisible, de nouvelles pratiques sociales, de nouvelles idées et de nouveaux concepts émergent. Sur tous les continents, des groupes militants, des communautés villageoises et des peuples autochtones résistent à l’oppression et à l’exploitation. Dans ces mobilisations, ils défendent ce qui, dans leurs histoires et traditions, constitue autant de points d’appui pour leurs luttes et ils imaginent les alternatives qui rendraient le monde plus juste. Les peuples indigènes des Andes défendent à la fois les droits de la nature, de la « Terre-Mère », et une relation différente entre les humains que celles qui ont été imposées par le système colonial.

    Les communs du Moyen Âge européen et leurs équivalents sur les autres continents connaissent aujourd’hui un renouveau, portés par le numérique et la gestion des biens naturels. En Asie, des militants ont défendu la « déglobalisation » comme une alternative à la mondialisation néolibérale. Des différentes régions du monde émergent des approches comme l’écoféminisme ou la décroissance. Toutes ces expériences sont situées socialement et géographiquement, mais leur portée peut devenir universelle : c’est ce que les auteurs présentent dans cet ouvrage !

    Ecrit par Christophe Aguiton, Geneviève Azam, Elizabeth Peredo et Pablo Solon. (13,50 €)

  • "Toujours plus pour les riches"… sortie le 17 janvier

    Attac.pngLe nouveau livre d’Attac Toujours plus pour les riches - manifeste pour une fiscalité juste (édition Les liens qui libèrent) sortira en librairie le 17 janvier. Il est disponible dès maintenant pour les comités locaux. Il a été coordonné par Isabelle Bourboulon, Dominique Plihon et Vincent Drezet.

    Affaires Cahuzac, « LuxLeaks », « Panama Papers », « Paradise Papers »… Les scandales financiers se succèdent, révélant les stratégies des multinationales, des grandes fortunes et des puissants pour échapper à l’impôt. Si les plus riches s’affranchissent de leur contribution au bien commun et aux services publics, c’est le consentement général à l’impôt qui est affaibli. Pourquoi payer si les riches peuvent s’en dispenser ?

    En France, les contre-réformes d’Emmanuel Macron au profit des riches vont encore aggraver l’injustice fiscale et l’État y perdre de sa légitimité. Car l’égalité devant la loi et l’égalité devant l’impôt constituent les piliers du contrat démocratique.

    Ce livre, qui s’adresse à des non spécialistes, dresse un panorama de l’ensemble des enjeux fiscaux : il décrypte les arcanes de la fiscalité et montre pourquoi celle-ci est devenue injuste et inefficace ; il met à bas les idées reçues, comme celle du poids croissant de la fiscalité des entreprises, qui sont en réalité assistées par l’État.

  • Europe, l'expérience grecque

    Capture d’écran 2015-12-09 à 10.29.41.pngEn Grèce se joue aujourd’hui une bataille politique cruciale pour l’avenir de l’Europe. Depuis la victoire électorale de Syriza le 25 janvier 2015 a lieu une tentative inédite pour rompre avec la politique économique néolibérale de l’Union européenne et sortir du carcan mortifère de l’austérité. Les négociations avec l’Eurogroupe et le bras de fer avec la Troïka ont conduit cet été à deux événements politique majeurs : la victoire du non au référendum en Grèce, puis la signature par le gouvernement grec, sous la pression économique et politique des institutions européennes, d’un troisième Mémorandum. Les réussites et les échecs de cette expérience grecque, ses enseignements pour la gauche de transformation sociale, les nouvelles perspectives internationalistes qu’elles rendent possibles, sont désormais en discussion dans tous les pays européens et particulièrement en France.

    Les auteurs, Étienne Balibar, Frédéric Boccara, Thomas Coutrot, Alexis Cukier, Cedric Durand, Michel Husson, Pierre Khalfa, Sandro Mezzadra, Catherine Samary et Frieder Otto Wolf agissent à des titres et en des lieux divers pour soutenir le peuple grec.
    Prix public 8€.

  • Le petit guide Attac des bobards de la "Loi travail"

    Petit guide à mettre entre toutes les mains pour comprendre les réalités affichées ou cachées de la "Loi travail".

    En fichier PDF ci-joint : guide_bobards-travail_web.pdf

  • LE MANIFESTE contre les accords transatlantiques ; Attentats massifs contre la démocratie.

    URGENCE : La guerre contre ces projets est nécessaire, elle est gagnable et nous devons la mener. Comment est-il possible de mettre en place des dispositifs juridiques qui fonctionnent comme des pièges contre la population, de sciemment maintenir celle-ci dans l'ignorance, de la désinformer au moment-même où elle est plongée dans de graves difficultés? Comment en est-on arrivé à ce que les solutions envisagées aux problèmes que nous traversons soient pire encore que les problèmes eux-mêmes ?

    F. Viale.jpegFrédéric Viale : docteur en droit, membre du Conseil Scientifique d'Attac France

    LE MANIFESTE contre les accords transatlantiques - Attentats massifs contre la démocratie

    INTRODUCTION

    Plusieurs dizaines de déplacements chaque année depuis plus d'une décennie, la France sillonnée, visitée, explorée : telle est la vie du militant itinérant, par monts et par vaux, un jour sur trois. Campagne contre l'AGCS (Accord général sur le commerce des services), pour le "non", contre le TSCG (Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance), le Pacte de stabilité, contre les accords de libre échange, pour une autre Europe...
    Les gares, les trains, la découverte des lieux magiques, de gens merveilleux, mais aussi des gens fatigués, de lieux abandonnés.
    Et à chaque fois se pose les deux mêmes questions : : "Quelle est l'activité économique locale?"; "Qui est le chef politique local?" Réponses quasi identiques un peu partout : "Il y avait des activités, du savoir faire, mais maintenant, c'est fini, il n'y a plus rien, vendu, liquidé, délocalisé. Si, il reste quelques bricoles par-ci, par là..." Et le chef local? Un dinosaure, accroché à son siège de cumulard depuis que je suis en barboteuse et qui répond aux problèmes locaux en créant... des espaces culturels. Le nombre de théâtres, de lieux d'expression artistique, de création qui meublent la France, qui peuplent les friches industrielles, qui tentent de redonner vie aux usines désaffectées : de quoi jouer sur l’absence et la solitude. En général ces lieux sont vides, ou quasiment.
    La ville de M., et ses deux milles logements vacants, la banlieue de R. et son chômage, la petite ville de C. et ses usines abandonnées, le gros bourg de M. dans les Ardennes et sa pauvreté inscrite dans le paysage, les jeunes qui s"en vont puisqu'il n'y a plus aucun avenir... Faut-il les citer tous? Inutile, il y a pire ailleurs, on trouve toujours un endroit où le taux de chômage est plus élevé, la pauvreté plus grande. Le savoir-faire technologique est malade. Le savoir-faire technologique est mort. Restent le chômage, la précarité, l'horizon bouché. Pourtant, le pays jouit d'un patrimoine impressionnant, il est couvert de beaux villages anciens, de merveilleux paysages qui souvent sont valorisé.
    Le terroir est encore vivace même si la mondialisation est passée par là. Des foules de personnes enthousiastes portent des projets, des projets de toute sorte, et souvent elles les concrétisent malgré les difficultés. En somme, j'ai vu un pays qui ne demande qu"à avancer et qui n'y parvient pas.
    Mais pendant ce temps là, des accords de libre-échange négociés en secret prétendent en décider autrement. Ceux qui, comme moi, ont le temps de s'intéresser à ces questions, qui ont la patience de lire des textes juridiques imbuvables savent que le monde que dessinent ces accords sera encore plus dur pour les faibles, plus doux pour les puissants, plus invivable pour le plus grand nombre, et que des foules de personnes qui ne demandent rien d'autre que de vivre tranquillement se trouveront poussée dans la fosse des populations déclassées, cassées puis oubliées. Une masse de gens qui croient encore aux principes démocratiques découvrira que la démocratie n'existe plus du fait de ces accords de libre-échange. Seuls demeureront les intérêts marchands ignorant tout de la vie humaine et de ses valeurs. Paranoïa ?