Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Agriculture paysanne

  • « Marche bleue, pour la paix de l’eau » vendredi 23 juillet à Mauzé sur le Mignon

    image002.jpg

    Le collectif citoyen « Bassines Non Merci » et l’ensemble des organisations qui le composent, organisent « La marche bleue, pour la paix de l’eau » vendredi 23 juillet à Mauzé sur le Mignon à partir de 18 h 30 et jusqu’à 23 h. (voir blog Attac 86 pour plus d’infos) Par ailleurs, un départ collectif est prévu à Poitiers : 

    - Rendez-vous pour covoiturage : en face du Poistoutvert, Parking AUCHAN Sud, à 200 m de l’entrée n°30 de l’A10 à 17h00.

    La marche bleue fait référence aux marches blanches, qui interviennent lors des évènements douloureux, une sorte de « marche blanche préventive », avant qu’il ne soit trop tard.

    La marche bleue est une marche pour « la Paix de l’eau » – tous sont les bienvenus, enfants, pêcheurs, nageurs, kayakistes, salariés dans les services de l’eau, techniciens, élus, paysans…

    Une marche pour la « paix de l’eau » pour faire reculer et annuler les travaux de construction des mégacratères d’eau, les bassines dont la coop de l’eau a fait paraitre sur son site qu’ils pourraient commencer dès le 2 Août sur la commune de Mauzé.

    Une marche pour ne pas que la situation dégénère et que certains aient à payer dans leur chair la défense d’un bien commun vital, l’eau.

    Une marche blanche est une marche silencieuse, pour le respect des morts.

    La marche bleue sera joyeuse et bruyante pour le respect des Vivants…

    En effet, à l’image de toutes les manifestations organisées par « Bassines Non Merci » , la part belle sera faite à la culture avec la présence de musiciens (fanfares, accordéon) et une « disco mobile » qui mènera le cortège.

    Pour toute information complémentaire, retrouvez toutes les infos du Collectif « Bassines Non Merci » sur : 
    Facebookhttps://www.facebook.com/bassine.nonmerci.5 
    Site Internethttps://bassinesnonmerci.fr/

    Egalement, BNM TV avec un épisode spécial « Appel à la Résistance » à partager le plus largement possible :
    https://www.youtube.com/watch?v=10EgsFF5Jr4

    No bassaran : Les bassines ne passeront pas !

  • La mobilisation s'enracine à Coussay les Bois !

    DSC_4295.jpegNous étions environ 80 citoyens, citoyennes,  élu.es tôt ce matin pour bloquer les travaux sur le site de la ferme usine des 1 200 (voire 1 500) taurillons à Coussay Les Bois. Les maires de plusieurs communes environnantes, des élu.es (département et région) ont pris la parole pour affirmer leur soutien aux opposants à ce projet. Ce projet ne respecte ni l’animal, ni l’humain, ni la biodiversité, ni l’eau, ni la planète. 

    Aucun signe de travaux ce 12 avril, notre présence aurait dissuadé les abatteurs d’arbres, chantier interdit en cette saison sur cette zone humide à protéger. Nous sommes allé.es sur le site qui doit accueillir la ferme-usine, les panneaux solaires et l’unité de méthanisation, une haie a été arrachée, un balisage de parcelle entamé sur ce terrain à proximité d’une nappe phréatique qui alimente la région en eau potable. Le Tribunal Administratif de Poitiers, le Conseil d’Etat ont été saisis pour que ce projet ne voit pas le jour. En attendant leur décision, nous continuerons à veiller.

    Nadine A. pour le texte.

    Photos de l'album à voir ci-joint de Nadine A. et Dominique L.

  • Attac Infos rapides du 9 avril : Mobilisation générale le 12 avril à Coussay les Bois !

    URGENT !

    Attac Infos rapides du 9 avril : Mobilisation générale le 12 avril à Coussay les Bois ! 

    Avec l’attestation ci-dessous

    POUR UN BLOCAGE DES TRAVAUX

    En janvier 2021 la SCEA Les Nauds a broyé 300 mètres de haie alors qu’elle devait procéder à un entretien parcimonieux. Depuis le 29 mars, elle continue les travaux : la haie et des arbres sont arrachés, une pelleteuse fait le tour du terrain, alors que le permis de construire interdit les travaux après le 15 mars (zone ZNIEFF, protection des espèces nicheuses).

    La mairie a dressé un procès-verbal et porté plainte devant le procureur. La préfecture de la Vienne est informée.  L’association Vienne Nature a également déposé une plainte pour destruction de zone humide.

    Le porteur du projet de la ferme-usine se croit tout permis. Il ne respecte pas la réglementation, il ne tient pas ses engagements. Il affiche sur le site « ici le bout du monde ». Il en fait une zone de non-droit.

    L’association ASPECT demande l’arrêt immédiat des travaux et la restauration du site. Elle a déposé une déclaration de manifestation sur la voie publique le lundi 12 avril. Rendez-vous à Coussay-les-Bois, sur la D725, au carrefour La Grande Aifé (bifurcation vers le site d’enfouissement).

    Rassemblement sur la petite route conduisant au site Les Paturelles sur lequel la SCEA veut construire sa ferme-usine.  Regroupement de 7 h 30 à 12 h au carrefour de la D725, sur la route conduisant au site de la ferme-usine.

    Soyons nombreux lundi matin pour bloquer les travaux. Nous comptons sur votre présence avec vos pancartes, slogans …..

    Attestation déplacement dérogatoire LDH.pdf

  • Appel : les soulèvements de la Terre

    Appel à reprendre les terres et à bloquer les industries qui les dévorent

    Nous sommes des habitant·es en lutte attaché·es à leur territoire. Nous avons vu débouler les aménageurs avec leurs mallettes bourrées de projets nuisibles. Nous nous sommes organisé·es pour défendre nos quartiers et nos villages, nos champs et nos forêts, nos bocages, nos rivières et nos espèces compagnes menacées. Des recours juridiques à l'action directe, nous avons arraché des victoires locales. Face aux bétonneurs, nos résistances partout se multiplient.

    Nous sommes des jeunes révolté·es qui ont grandi avec la catastrophe écologique en fond d'écran et la précarité comme seul horizon. Nous sommes traversé·es par un désir croissant de déserter la vie qu'ils nous ont planifiée, d’aller construire des foyers d'autonomie à la campagne comme en ville. Sous état d'urgence permanent, nous avons lutté sans relâche contre la loi travail, les violences policières, le racisme, le sexisme et l'apocalypse climatique.

    Nous sommes des paysan·nes. La France n'en compte presque plus. Avec ou sans label, nous sommes les dernier·es qui s'efforcent d'établir une relation de soin quotidien à la terre et au vivant pour nourrir nos semblables. Nous luttons tous les jours pour produire une nourriture saine à la fois financièrement accessible et garantissant une juste rémunération de notre travail.

    Parce que tout porte à croire que c'est maintenant ou jamais, nous avons décidé d'agir ensemble.

    https://lessoulevementsdelaterre.org/appel

  • Pour une chambre d'agriculture citoyenne !

    ActionBNM79.jpg

     

     

     

     

     

     

    Communiqué de presse à la suite de l'intervention du collectif "Bassines Non Merci 79" à la chambre d'agriculture des Deux-Sèvres le 5 mars.

     

    CP-050321-1.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    CP-050321-2.jpg