Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eau, bien commun

  • Nouvelle mobilisation contre les « bassines » mercredi 22 septembre

    Logo bassines.jpg- Mercredi 22 Septembre à  : APPEL à converger contre les méga-bassines à Niort, place de la brèche à 12 h. Covoiturage proposé au départ de Poitiers : Rendez-vous à 10 h 45 devant la BIOCOOP Le Pois Tout Vert (zone commerciale Poitiers Sud : Parking Auchan)
    Cette action entre dans le cadre de la « saison deux «  des « Soulèvements de la Terre », campagne nationale d’actions initiée en mars dernier, dans lequel sont engagés des groupes écologistes, des fermes et syndicats paysans, ainsi que des zads et luttes territoriales. Les Soulèvements de la Terre, en s’engageant dans le lutte contre les « méga-bassines », entrent dans une deuxième saison d’actions contre les logiques d’accaparement des terres et les industries qui les empoisonnent.

  • Signez la pétition déposée par BNM79 auprès de l'Union Européenne

    Logo bassines.jpgAprès la manifestation de Saint Sauvant (vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=VSQNUZ5wnos), une nouvelle tâche nous attend. Nos amis de "Bassines Non Merci 79" ont déposé une plainte auprès de l'Union Européenne pour stopper le développement des bassines en général et en particulier en Poitou-Charentes.

    BNM 86 adhère à cette initiative et vous demande de signer cette pétition en copiant-collant ce lien, ci-dessous.

    Il faut bien entendu, ouvrir un compte.


    https://www.europarl.europa.eu/petitions/fr/petition/content/0095%252F2021/html/P%25C3%25A9tition-n%25C2%25BA%25C2%25A00095%252F2021%252C-pr%25C3%25A9sent%25C3%25A9e-par-Lucille%25C2%25A0Richard%252C-de-nationalit%25C3%25A9-fran%25C3%25A7aise%252C-accompagn%25C3%25A9e-de-45%25C2%25A0signatures%252C-au-nom-de-%25C2%25ABBassines-non-merci%25C2%25BB%252C-sur-des-r%25C3%25A9serves-suppl%25C3%25A9mentaires-pour-l%25E2%2580%2599irrigation-agricole-en-violation-de-la-directive-cadre-sur-l%25E2%2580%2599eau

  • Bassines : rendez-vous à Saint-Sauvant (86) dimanche 5 septembre

    2021BNM-5 septembre.jpgPendant l’été, l’actualité, ce sont aussi les « bassines » qui se profilent : La mobilisation est donc de nouveau à l’ordre du jour !

    Les Collectifs « Bassines Non Merci 86 » et « Bassines Non Merci 79 » nous invitent à participer à la manifestation festive qui aura lieu dimanche 5 septembre à St Sauvant, où devrait démarrer prochainement la construction d’une bassine de la Sèvre Niortaise. Le lieu d’implantation de la bassine est situé dans la Vienne mais dépend du bassin versant de cette rivière.

    Programme prévu pour la journée :

    A 12 h : pique-nique (à apporter par chacun.e)

    A 14 h : début de la Marche vers le lieu de la future bassine : il faut compter une heure et demie de marche. Les participant.es seront accompagné.es par Lili la géante de la Compagnie  « L’Homme Debout » … des percussions et aussi par des tracteurs de paysans, qui soutiennent ce combat. Voir l’affiche (version à finaliser). Apportez votre pigouille de 2,5 m à 3 m si vous en avez (500 seront fournies sur place !) : elles seront piquées dans le sol tout autour de la future bassine !

  • « Marche bleue, pour la paix de l’eau » vendredi 23 juillet à Mauzé sur le Mignon

    image002.jpg

    Le collectif citoyen « Bassines Non Merci » et l’ensemble des organisations qui le composent, organisent « La marche bleue, pour la paix de l’eau » vendredi 23 juillet à Mauzé sur le Mignon à partir de 18 h 30 et jusqu’à 23 h. (voir blog Attac 86 pour plus d’infos) Par ailleurs, un départ collectif est prévu à Poitiers : 

    - Rendez-vous pour covoiturage : en face du Poistoutvert, Parking AUCHAN Sud, à 200 m de l’entrée n°30 de l’A10 à 17h00.

    La marche bleue fait référence aux marches blanches, qui interviennent lors des évènements douloureux, une sorte de « marche blanche préventive », avant qu’il ne soit trop tard.

    La marche bleue est une marche pour « la Paix de l’eau » – tous sont les bienvenus, enfants, pêcheurs, nageurs, kayakistes, salariés dans les services de l’eau, techniciens, élus, paysans…

    Une marche pour la « paix de l’eau » pour faire reculer et annuler les travaux de construction des mégacratères d’eau, les bassines dont la coop de l’eau a fait paraitre sur son site qu’ils pourraient commencer dès le 2 Août sur la commune de Mauzé.

    Une marche pour ne pas que la situation dégénère et que certains aient à payer dans leur chair la défense d’un bien commun vital, l’eau.

    Une marche blanche est une marche silencieuse, pour le respect des morts.

    La marche bleue sera joyeuse et bruyante pour le respect des Vivants…

    En effet, à l’image de toutes les manifestations organisées par « Bassines Non Merci » , la part belle sera faite à la culture avec la présence de musiciens (fanfares, accordéon) et une « disco mobile » qui mènera le cortège.

    Pour toute information complémentaire, retrouvez toutes les infos du Collectif « Bassines Non Merci » sur : 
    Facebookhttps://www.facebook.com/bassine.nonmerci.5 
    Site Internethttps://bassinesnonmerci.fr/

    Egalement, BNM TV avec un épisode spécial « Appel à la Résistance » à partager le plus largement possible :
    https://www.youtube.com/watch?v=10EgsFF5Jr4

    No bassaran : Les bassines ne passeront pas !

  • La mobilisation s'enracine à Coussay les Bois !

    DSC_4295.jpegNous étions environ 80 citoyens, citoyennes,  élu.es tôt ce matin pour bloquer les travaux sur le site de la ferme usine des 1 200 (voire 1 500) taurillons à Coussay Les Bois. Les maires de plusieurs communes environnantes, des élu.es (département et région) ont pris la parole pour affirmer leur soutien aux opposants à ce projet. Ce projet ne respecte ni l’animal, ni l’humain, ni la biodiversité, ni l’eau, ni la planète. 

    Aucun signe de travaux ce 12 avril, notre présence aurait dissuadé les abatteurs d’arbres, chantier interdit en cette saison sur cette zone humide à protéger. Nous sommes allé.es sur le site qui doit accueillir la ferme-usine, les panneaux solaires et l’unité de méthanisation, une haie a été arrachée, un balisage de parcelle entamé sur ce terrain à proximité d’une nappe phréatique qui alimente la région en eau potable. Le Tribunal Administratif de Poitiers, le Conseil d’Etat ont été saisis pour que ce projet ne voit pas le jour. En attendant leur décision, nous continuerons à veiller.

    Nadine A. pour le texte.

    Photos de l'album à voir ci-joint de Nadine A. et Dominique L.