Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Action et soutien

  • Nouvelle mobilisation contre les « bassines » mercredi 22 septembre

    Logo bassines.jpg- Mercredi 22 Septembre à  : APPEL à converger contre les méga-bassines à Niort, place de la brèche à 12 h. Covoiturage proposé au départ de Poitiers : Rendez-vous à 10 h 45 devant la BIOCOOP Le Pois Tout Vert (zone commerciale Poitiers Sud : Parking Auchan)
    Cette action entre dans le cadre de la « saison deux «  des « Soulèvements de la Terre », campagne nationale d’actions initiée en mars dernier, dans lequel sont engagés des groupes écologistes, des fermes et syndicats paysans, ainsi que des zads et luttes territoriales. Les Soulèvements de la Terre, en s’engageant dans le lutte contre les « méga-bassines », entrent dans une deuxième saison d’actions contre les logiques d’accaparement des terres et les industries qui les empoisonnent.

  • Signez la pétition déposée par BNM79 auprès de l'Union Européenne

    Logo bassines.jpgAprès la manifestation de Saint Sauvant (vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=VSQNUZ5wnos), une nouvelle tâche nous attend. Nos amis de "Bassines Non Merci 79" ont déposé une plainte auprès de l'Union Européenne pour stopper le développement des bassines en général et en particulier en Poitou-Charentes.

    BNM 86 adhère à cette initiative et vous demande de signer cette pétition en copiant-collant ce lien, ci-dessous.

    Il faut bien entendu, ouvrir un compte.


    https://www.europarl.europa.eu/petitions/fr/petition/content/0095%252F2021/html/P%25C3%25A9tition-n%25C2%25BA%25C2%25A00095%252F2021%252C-pr%25C3%25A9sent%25C3%25A9e-par-Lucille%25C2%25A0Richard%252C-de-nationalit%25C3%25A9-fran%25C3%25A7aise%252C-accompagn%25C3%25A9e-de-45%25C2%25A0signatures%252C-au-nom-de-%25C2%25ABBassines-non-merci%25C2%25BB%252C-sur-des-r%25C3%25A9serves-suppl%25C3%25A9mentaires-pour-l%25E2%2580%2599irrigation-agricole-en-violation-de-la-directive-cadre-sur-l%25E2%2580%2599eau

  • Université d’été du 24 au 28 août : il est encore temps de vous inscrire !

    Attac.pngVenez retrouver Attac et plusieurs centaines de collectifs, associations et syndicats à Nantes du 24 au 28 août lors de l’Université d’Été des Mouvements Sociaux et des Solidarités (UEMS).

    Au programme, près de 200 activités : ateliers, séminaires, temps forts, activités culturelles et artistiques, hors-les-murs, mais aussi des temps conviviaux pour nous retrouver après plus d’un an de pandémie.

    Vous pouvez consulter sur le site de l’UEMS le programme des activités ainsi que la programmation artistique et culturelle

    L’UEMS se déroulera dans les locaux de l’école d’architecture (ENSA - Quai François Mitterrand) et des lieux associatifs et syndicaux proches. Plus d’un millier de personnes sont déjà inscrites : si ce n’est pas votre cas, il est encore temps de nous rejoindre !

    Ne ratez pas ces cinq jours de débats, de formation, de résistances et de convivialité.
    C’est le moment de vous inscrire : par ici.
    Attention : l’inscription prend quelques minutes. Avant de vous inscrire, vous pouvez consulter l’article « Inscriptions : mode d’emploi ». Les frais d’inscription sont en fonction des revenus. Vous pouvez vous inscrire gratuitement si vous êtes une personne en situation de précarité.

    Vous trouverez dans le formulaire plusieurs propositions d’hébergement : chambres doubles ou individuelles, dortoirs ou hébergement militant. Vous pouvez également vous porter volontaire pour les nombreuses tâches logistiques qu’il faudra assurer, ainsi que la mise en œuvre d’un protocole anti-oppressions pour l’événement, en cours d’élaboration.

    Retrouvez ici les infos pratiques : pour arriver à Nantes / à propos du protocole sanitaire/ les activités et les lieux / les possibilités d’hébergement.

    Pour toute question, vous pouvez écrire au groupe de coordination Attac-UEMS2021 : contact-ue-2021@attac.org.

    RDV à Nantes, en espérant vous retrouver nombreuses et nombreux pour préparer la rentrée militante et les mobilisations à venir !

  • Bassines : rendez-vous à Saint-Sauvant (86) dimanche 5 septembre

    2021BNM-5 septembre.jpgPendant l’été, l’actualité, ce sont aussi les « bassines » qui se profilent : La mobilisation est donc de nouveau à l’ordre du jour !

    Les Collectifs « Bassines Non Merci 86 » et « Bassines Non Merci 79 » nous invitent à participer à la manifestation festive qui aura lieu dimanche 5 septembre à St Sauvant, où devrait démarrer prochainement la construction d’une bassine de la Sèvre Niortaise. Le lieu d’implantation de la bassine est situé dans la Vienne mais dépend du bassin versant de cette rivière.

    Programme prévu pour la journée :

    A 12 h : pique-nique (à apporter par chacun.e)

    A 14 h : début de la Marche vers le lieu de la future bassine : il faut compter une heure et demie de marche. Les participant.es seront accompagné.es par Lili la géante de la Compagnie  « L’Homme Debout » … des percussions et aussi par des tracteurs de paysans, qui soutiennent ce combat. Voir l’affiche (version à finaliser). Apportez votre pigouille de 2,5 m à 3 m si vous en avez (500 seront fournies sur place !) : elles seront piquées dans le sol tout autour de la future bassine !

  • Contre la loi sanitaire et les régressions sociales, pour une politique sociale et de santé juste et démocratique

    Contre la loi sanitaire et les régressions sociales, pour une politique sociale et de santé juste et démocratique

    Le pass sanitaire marquera la vie de millions de Français·es, puisqu’en très peu de temps, et encore plus dès lors que le test PCR ne sera plus gratuit, toute vie sociale et professionnelle sera contrainte par le fait d’être vacciné. Pourtant, cette décision a été prise de façon autoritaire, non démocratique, dans un cadre de délibérations obscures, celui d’un seul homme : le président de la République qui n’aura réuni que le seul Conseil de défense. Elle passe outre toute discussion réelle au Parlement qui est, une fois encore, considéré comme une chambre d’enregistrement. La démocratie ne saurait être sacrifiée, et elle est pour nous plus que jamais la clé pour sortir de cette crise.

    Pourtant, il y a moins d’un mois, Emmanuel Macron, le ministre de la santé, les député.es de la majorité, tou.te.s se disaient opposées à la généralisation du pass sanitaire au nom des libertés et individuelles tout comme à une vaccinale. Alors que tout indique que nous avons pour au moins des mois à vivre avec le virus, on ne peut rentrer dans la société du contrôle généralisé que le gouvernement veut imposer ainsi à la population.