Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Activités Attac

  • Appel : les soulèvements de la Terre

    Appel à reprendre les terres et à bloquer les industries qui les dévorent

    Nous sommes des habitant·es en lutte attaché·es à leur territoire. Nous avons vu débouler les aménageurs avec leurs mallettes bourrées de projets nuisibles. Nous nous sommes organisé·es pour défendre nos quartiers et nos villages, nos champs et nos forêts, nos bocages, nos rivières et nos espèces compagnes menacées. Des recours juridiques à l'action directe, nous avons arraché des victoires locales. Face aux bétonneurs, nos résistances partout se multiplient.

    Nous sommes des jeunes révolté·es qui ont grandi avec la catastrophe écologique en fond d'écran et la précarité comme seul horizon. Nous sommes traversé·es par un désir croissant de déserter la vie qu'ils nous ont planifiée, d’aller construire des foyers d'autonomie à la campagne comme en ville. Sous état d'urgence permanent, nous avons lutté sans relâche contre la loi travail, les violences policières, le racisme, le sexisme et l'apocalypse climatique.

    Nous sommes des paysan·nes. La France n'en compte presque plus. Avec ou sans label, nous sommes les dernier·es qui s'efforcent d'établir une relation de soin quotidien à la terre et au vivant pour nourrir nos semblables. Nous luttons tous les jours pour produire une nourriture saine à la fois financièrement accessible et garantissant une juste rémunération de notre travail.

    Parce que tout porte à croire que c'est maintenant ou jamais, nous avons décidé d'agir ensemble.

    https://lessoulevementsdelaterre.org/appel

  • Une bonne photo vaut mieux qu'un long discours…

    DSCF8034.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    … pour parler (ou plutôt pour voir) la manifestation pour une vraie loi sur le climat qui a eu lieu dimanche 28 mars au départ du parc de Blossac à Poitiers. Attac 86 était représenté et la banderole a traversé le centre-ville : "En Marche sur nos libertés et sur le climat" !

    Vous retrouverez une vingtaine de photos de cet évènement poitevin dans l'album photos ci-contre.

  • Manifestation pour les libertés publiques le 20 mars

    Banderole Sécu glob.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Depuis le 21 novembre 2021, samedi 20 mars verra l’organisation d’une 9ème manifestation à Poitiers, par une vaste coordination d’organisations en réponse à la multiplication sans précédent de lois et décrets répressifs et liberticides qui menacent notre démocratie dans ses fondements.

    Rendez-vous, stade de la Madeleine à 13 h 45.

    Et venez avec vos pancartes, banderoles, instruments de musique…

    Version appelmanif 20 03.pdf

  • Attac Infos dans la Vienne N° 69 - 15 mars 2021

    Attac.pngAttac Infos dans la Vienne N° 69 - 15 mars 2021

     
    1. Attac 86 : développer l’activité du groupe local
     
    2. Pétition TCE : Déjà plus d’un million de signataires !
     
    3. « Sécurité globale » : mobilisation toujours

    4. « Ferme-usine » de Coussay les Bois : procédure lancée + cagnotte
     
    5. Bassines non merci : dans la Vienne aussi
     
     
     
    1. Attac 86 : développer l’activité du groupe local
     
    Un premier message a été envoyé fin février aux adhérent.es de la Vienne et à une douzaine de personnes « sensibilisées » aux thématiques d’Attac afin de relancer l’activité du comité local, qui fonctionne au ralenti depuis l'été 2020. Une quinzaine de personnes sont intéressées par l’une ou l’autre de ces thématiques. Si c’est votre cas et si vous souhaitez travailler avec le groupe, n'hésitez pas à vous signaler ! Vous serez mis en contact avec les personnes concernées. 
    Fiscalité, taxes,… :
    Santé :  
    « Bassines »/eau : 
    Village Alternatiba en juin 2021: 
    Agriculture/PAC/notre assiette :
    Coussay les Bois (élevage industriel des 1200 taurillons) : 
    Forêt de Scévolles : 
    Collectif « Sécurité globale » :
     
    2. Pétition TCE (Traité sur la Charte de lEnergie) : Déjà plus d’un million de signataires !
     
    La pétition demandant à l'UE et aux Etats-membres de l'UE de se retirer du Traité sur la charte de l'énergie a recueilli plus d'un million de signataires alors que des négociations sur la "modernisation" de ce traité ont débuté mardi 2 mars. 
    Le Traité sur la charte de l’énergie (TCE) est un traité peu connu, mais aux effets nocifs considérables : c’est une arme juridique puissante aux mains des investisseurs et entreprises du secteur des énergies fossiles leur permettant de dissuader et/ou sanctionner les pouvoirs publics lorsque ceux-ci veulent prendre des mesures favorables à la lutte contre le réchauffement climatique et à la transition énergétique. Ils utilisent pour cela une forme de justice parallèle (ISDS) très favorable que le TCE leur garantit (voir la vidéo et les ressources ci-dessous). Jugez par vous-même, parmi des dizaines de cas :
    - Les Pays-Bas décident de sortir progressivement du charbon : la multinationale allemande RWE les poursuit et réclame 1,4 milliard €
    - L’Italie interdit les plateformes pétrolières près des côtes : une entreprise britannique réclame jusqu’à 350 millions de dollars d’indemnisation
    - La France envisage de rogner sur les droits acquis des industriels des énergies fossiles ? Ceux-ci menacent d’utiliser le TCE et obtiennent l’affaiblissement de la loi Hulot sur les hydrocarbures.

    Disons STOP ! Il est temps de sortir de ce Traité obsolète, dangereux et climaticide. Exigeons de l’UE et de la France qu’elles se retirent du Traité sur la charte de l’énergie dans les plus brefs délais. 

     
    3. « Sécurité globale » : mobilisation toujours
     
    Depuis trois mois, à Poitiers comme ailleurs, la loi « Sécurité globale » (et aussi les textes sur le fichage et les « valeurs républicaines ») réunit un collectif d’une trentaine d’organisations de la Vienne. Samedi 20 mars, une neuvième manifestation sera organisée à Poitiers. Le lieu de rassemblement prévu sera connu rapidement !
     
     
    4. « Ferme-usine » de Coussay les Bois : procédure lancée + cagnotte
     
    - La cagnotte pour soutenir la procédure « en Cassation » du collectif des opposants à la « ferme-usine » des taurillons de Coussay les Bois est ouverte depuis plus d’un mois maintenant, quant à la procédure en justice, c’est parti ! (https://www.papayoux.com/fr/cagnotte/non-aux-1200-taurillons-coussay-les-bois-86). A la suite de l’appel à soutenir la cagnotte, un montant de 200 € semble convenir à celles et ceux qui ont répondu (6 personnes pour le moment). Chacun.e peut bien entendu aider directement : au 15 mars, la somme de 3 900 € a été réunie sur les 6 000 attendus pour couvrir les frais d’avocat.
     
     
    5. Bassines non merci : dans la Vienne aussi
     
    sur les « bassines », le « Collectif BNM86 » alerte sur le besoin d’aide concrète pour que le collectif local puisse mener ses actions. Entre les discussions « officielles », les actions à construire, les documents à diffuser,… c’est une somme de travail qu’il faut mener et au final, il manque du monde ! Si vous voulez aider et rejoindre le collectif, écrivez sur : 18mars@framalistes.org
  • « D’où vient et où va le Green New Deal ? »

    Attac.pngCes deux dernières années, le terme de « Green New Deal » et les différentes propositions politiques qu’il désigne ont contribué à reconfigurer le débat, plus ancien, autour des moyens de la nécessaire révolution écologique et sociale.
    Mais d’où vient le Green New Deal ? Et où va-t-il ?

    Pourquoi ce terme s’est-il imposé dans le débat politique, d’abord états-unien et britannique, puis européen - et quelles sont les avancées et les limites de cette proposition dans ces divers contextes politiques ? Qu’en est-il en France, quelles sont les diverses versions du Green New Deal qui y sont en cours d’élaboration et de discussion, comment comprendre leurs rapports avec la perspective d’une écologie populaire et avec les mobilisations écologistes et sociales récentes ? Enfin, quels problèmes le Green New Deal soulève-t-il, qu’il s’agisse des rôles respectifs de l’État et des mouvements sociaux, du caractère démocratique de la planification, de son financement ou du rapport aux nécessaires transformations du travail ?

    La séance débutera par trois interventions introductives, d’Esther Jeffers, Vincent Gay et Pierre Gilbert, et continuera sous la forme d’une discussion permettant la participation de toutes et tous.

    Présentation des intervenant.e.s :

    - Esther Jeffers (économiste, membre d’Attac et de la revue Les Possibles)
    - Vincent Gay (sociologue, membre d’Attac et de la revue Contretemps)
    - Pierre Gilbert (politiste, membre de l’Institut Rousseau et de la revue Le Vent Se Lève)
    - Animation : Alexis Cukier (philosophe, membre d’Attac et de la revue Contretemps)

    Le lien pour réécouter les exposés et les échanges : https://www.youtube.com/watch?v=_RLfgR3N_HQ&feature=emb_logo