Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Activités Attac - Page 3

  • Soirée fiscalité avec Vincent Drezet : enregistrement audio du 20 juin 2019

    Attac.pngLe fichier audio étant trop lourd, il est disponible avec le lien :

    https://web86.info/soiree-fiscalite-dattac-86-avec-vincent-drezet-enregistrement-audio-du-20-juin-2019/

    Premier thème de la soirée : de 0 à 32 mn 06 s
    Optimisation fiscale, évasion fiscale, niches fiscales, fraude fiscale : de quoi parle t-on ?

    Deuxième thème : de 32 mn 15 s à 53 mn
    Quelle a été l'évolution de la fiscalité française dans les dernières décennies ?
    Et la gauche au pouvoir ? La cohabitation ? La course à la baisse des prélèvements ? …

    La gauche au pouvoir, les politiques menées depuis 40 ans : les gouvernements de cohabitation, l'alternance "gauche-droite",…de 53 mn à 58 mn 50 s

    Troisième thème : de 59 mn à 1 h 15 mn 35 s
    la fiscalité française par rapport aux autres pays européen, le niveau des prélèvements "obligatoires", éléments de comparaison,…

    A propos de la concurrence fiscale… : 1 h 15 mn 40 s à 1 h 39 mn 30 s

    Et si on augmente les impôts sur les sociétés… on favorise leur fuite ? 1 h 39 mn 40 s à 1 h 46 mn 30 s

    Quel est l'état d'esprit des agents des finances publiques face à l'évolution des politiques fiscales ?
    Comment impliquer la population face au désengagement de l'Etat ? 1 h 46 mn 40 s à 2 h 08 mn 29 s

    FLYER- soirée justice fiscale - vincent drezet (1).pdf

     

  • G7 Finance : les multinationales doivent payer leur juste part d’impôt. C’est possible dès maintenant avec la taxation unitaire

    Attac.pngA la veille de l’ouverture du G7 Finance, Attac France publie un rapport ce lundi 15 juillet : « La taxation unitaire pour lutter contre l’évasion fiscale des multinationales »*.

    Alors que la présidence française du G7 promet de "mettre fin à l’évasion fiscale" , Attac démontre dans ce rapport qu’appliquer la taxation unitaire, et donc lutter réellement contre l’évasion fiscale des multinationales, est possible dès maintenant.

    En utilisant les données disponibles, les expert·e·s d’Attac ont travaillé sur les comptes de huit entreprises multinationales appartenant à des secteurs différents : Amazon, Apple, Bayer-Monsanto, BNP-Paribas, Facebook, Google, Microsoft et Total. Une estimation des impôts que ces huit entreprises auraient dû payer en France, si la taxation unitaire était en place, donc en l’absence d’évasion fiscale, a été calculée. Les résultats sont édifiants :

    • > Si la taxation unitaire était appliquée sur la base des données aujourd’hui déclarées :
      • > Amazon, Apple, Bayer-Monsanto, Facebook, Google, Microsoft et Total auraient dû payer, au total, près d’1,5 milliards d’euros en 2017 à l’État français, c’est-à-dire 7 fois plus que ce que celles-ci ont effectivement payé,
      • > Total aurait dû acquitter en 2017 un montant trente fois supérieur au montant effectivement payé, dont une partie aux pays en développement où sont réalisés les profits, ce qui illustre la nécessité d’une justice fiscale internationale.
    • > Si la taxation unitaire était appliquée sur les chiffres réels que nous avons estimés :
      • > 2 milliards d’euros, c’est ce que les GAFAM et BNP-Paribas auraient dû payer en France d’impôt sur les sociétés, au lieu de 0,5 milliard d’euros dont elles se sont effectivement acquittés,
      • > Apple, Microsoft, Facebook et Google auraient dû payer un impôt sur les sociétés de 7 à 22 fois supérieur à ce qu’elles ont effectivement payé,
      • > Amazon aurait dû payer un impôt 70% supérieur à ce dont elle s’est acquitté en France.

    Pour Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac France : « Les scandales à répétition ne cessent de démontrer l’existence d’une évasion fiscale massive des entreprises multinationales. L’évasion fiscale est la conséquence du laisser-faire des gouvernements. Les mesures proposées, telles que la “taxe GAFA” en France, votée en 2019, ne sont pas à la hauteur des enjeux. Si le gouvernement français et les pays du G7 veulent réellement s’engager dans la lutte contre l’évasion fiscale, ils doivent mettre en place de toute urgence la taxation unitaire et le reporting public pays par pays. C’est possible dès maintenant et ne demande que de la volonté politique.  »

    Pour Dominique Plihon, économiste, membre d’Attac France et coordinateur du rapport : « Le principe de la taxation unitaire est simple : il consiste à taxer le bénéfice global des entreprises multinationales, en considérant celles-ci comme une entité unique, puis dans une seconde étape, à répartir ce bénéfice dans les pays où ces entreprises réalisent effectivement leur activité. La taxation unitaire est un instrument de justice fiscale internationale, en particulier pour les pays en développement lourdement pénalisés par l’évasion fiscale des multinationales. »

    Pour Michael Tellmann, représentant d’Attac Allemagne, « Qui se refuse au reporting pays par pays pour les multinationales, comme l’a fait Olaf Scholz Ministre des finances allemand, se rend coupable d’évasion fiscale et de l’argent manquant dans les budgets publics pour financer des investissements urgents dans la transition écologique et sociale. Il faut que les médias se scandalisent de ce comportement comme ils l’ont fait en révélant les Panama Papers ou les autres scandales d’évasion fiscale. »

    Pour défendre ces mesures de justice fiscale, Attac France se mobilisera pleinement à l’occasion du Contre-G7 organisé à Hendaye et Irun du 19 au 26 août.

    Communiqué Attac du 15 juillet

    *en partenariat avec Attac Allemagne et avec le soutien du réseau des Attac d’Europe

    Taxation unitaire.png

  • Référendum contre la privatisation d’ADP : mobilisation dans la Vienne !

    La  » Coordination 86 pour un référendum contre la privatisation d’Aéroports De Paris » vient d’être créée par un collectif d’organisations citoyennes, de jeunesse, syndicales, politiques et associatives (*) et par des personnes motivées par cette mobilisation. Elle invite les citoyennes et citoyens de la Vienne au lancement de sa campagne de signatures pour le « Référendum d’Initiative Partagée »

    samedi 6 juillet 2019  Place du marché (devant l’église Notre Dame) à partir de 10 h 30

    Elle informera sur la procédure et aidera à signer sur place (se munir de sa carte d’identité ou son passeport) et dira haut et fort son attachement aux services publics et son refus de voir brader le patrimoine de la nation comme ce fut le cas par exemple avec les autoroutes. Cette première initiative départementale sera suivie d’autres rencontres dans les villes et villages de la Vienne afin que les 4,7 millions de signatures soient atteintes avant la fin mars 2020. Les citoyen.ne.s qui souhaitent organiser ou participer à des initiatives pour faire signer la pétition pour le référendum sont invité.e.s à prendre contact avec la coordination (**).

    À cette occasion elle invite les médias régionaux à une conférence de presse le jour même devant son stand de signatures place du marché.

    (*) Premiers signataires : Alternatiba Poitiers - Attac 86 - Désobéissances citoyennes - Ensemble 86 - La France Insoumise - FSU 86 - Génération.s - Gilets jaunes Châtellerault - Jeunes Génération.s - NPA 86 - PCF 86 - PG 86 - UD CGT 86,…

    (**) Contact : contact.adp86@laposte.net

    Page FB dédiée aux activités de la Coordination 86 :  https://www.facebook.com/referendumADP86/?modal=admin_todo_tour 

    Pour signer pour le référendum : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

    Pour connaître l’évolution du nombre de signataires (presque) en temps réel : https://www.adprip.fr/

  • Référendum contre la privatisation d’ADP : mobilisation dans la Vienne !

    La  » Coordination 86 pour un référendum contre la privatisation d’Aéroports De Paris » vient d’être créée par un collectif d’organisations citoyennes, de jeunesse, syndicales, politiques et associatives (*) et par des personnes motivées par cette mobilisation. Elle invite les citoyennes et citoyens de la Vienne au lancement de sa campagne de signatures pour le « Référendum d’Initiative Partagée »

    samedi 6 juillet 2019  Place du marché (devant l’église Notre Dame) à partir de 10 h 30

    Elle informera sur la procédure et aidera à signer sur place (se munir de sa carte d’identité ou son passeport) et dira haut et fort son attachement aux services publics et son refus de voir brader le patrimoine de la nation comme ce fut le cas par exemple avec les autoroutes. Cette première initiative départementale sera suivie d’autres rencontres dans les villes et villages de la Vienne afin que les 4,7 millions de signatures soient atteintes avant la fin mars 2020. Les citoyen.ne.s qui souhaitent organiser ou participer à des initiatives pour faire signer la pétition pour le référendum sont invité.e.s à prendre contact avec la coordination (**).

    À cette occasion elle invite les médias régionaux à une conférence de presse le jour même devant son stand de signatures place du marché.

    (*) Premiers signataires : Alternatiba Poitiers - Attac 86 - Désobéissances citoyennes - Ensemble 86 - La France Insoumise - FSU 86 - Génération.s - Gilets jaunes Châtellerault - Jeunes Génération.s - NPA 86 - PCF 86 - PG 86 - UD CGT 86,…

    (**) Contact provisoire : poitiers@attac.org

    Page FB dédiée aux activités de la Coordination 86 :  https://www.facebook.com/referendumADP86/?modal=admin_todo_tour 

    Pour signer pour le référendum : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

    Pour connaître l’évolution du nombre de signataires (presque) en temps réel : https://www.adprip.fr/

  • ATTAC 86 : prochaine réunion mardi 2 juillet à 20 h

    Attac.pngAttac : quelles perspectives au niveau local ?
     
    La dernière réunion d’Attac Poitiers/agglo avant l’été (propice au repos et autres activités plus « ludiques ») aura lieu mardi 2 juillet à 20 h à la maison de la Gibauderie : nous ferons un premier bilan de cette année de relance des activités d’Attac au niveau local. Ce qui a fonctionné ou pas, ce qu’il reste à faire pour consolider l’activité du groupe local, etc. etc. 
    Vous pouvez contribuer au débat en envoyant vos propositions, vos motivations, vos remarques, vos critiques (constructives, bien sûr) pour alimenter la réflexion de chacun.e.
    Si vous souhaitez vous investir un peu, beaucoup,… dès septembre prochain, vous serez accueilli avec enthousiasme !