Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Services publics

  • GUERET 2015 : Pour la reconquête et le développement des services publics

    Toutes les infos pour le déplacement de la Vienne à Guéret dans le tract ci-joint.

    FLYER GUERET.pdf

    Pour aller, on peut s'inscrire en passant par le Doodle suivant et suivre ainsi l'inscription en direct :

    https://docs.google.com/spreadsheets/d/1hQDFhxN39vTCYH_Nh-vo1qFa2f9VV5tv8c4LZFkiNR0/edit?invite=CNzUz-gO&pli=1#gid=0

     

  • Pour les services publics : Guéret samedi 13 juin 2015 !

    Un départ collectif de Poitiers pour se rendre à cette manifestation : beaucoup d'organisations signataires au niveau national existent localement : reste à organiser tout ça !

    TOUTES ET TOUS A GUERET

    LE SAMEDI 13 JUIN 2015

    POUR UNE MANIFESTATION NATIONALE !

    LE 14 JUIN 2015

    POUR LE LANCEMENT D’ASSISES NATIONALES ET D’UN NOUVEAU MANIFESTE DU XXIème SIECLE

     

    Appel national ci-joint : APPEL POUR GUERET 20 04 15.pdf 

  • Avec les cheminots, pour un véritable service public du rail !

    Les cheminots sont actuellement engagés dans une grève importante pour protester contre le projet de réforme ferroviaire du gouvernement. Jeudi, plus d’un cheminot sur deux était en grève hier selon Sud Rail et la CGT, et le mouvement vient d’être reconduit aujourd’hui.

    Le projet de réforme ferroviaire du gouvernement a pour objectif de préparer à l’ouverture totale à la concurrence d’ici à l’horizon 2020. Il s’agit de réaliser de nouvelles économies en opérant le rapprochement Réseau Ferré de France et la SNCF. On se rappelle que les deux entreprises avaient été séparées en 1997… au nom de la future mise en concurrence du secteur.

    Face à cette politique d’inspiration clairement néolibérale, erratique et sans réelle perspectives sinon la mise du rail sous tutelle du marché, les syndicats mobilisés ont rappelé au secrétaire d’Etat leur « exigence d’une réforme du système ferroviaire public qui aille dans le sens de la réponse aux besoins de transports de la population et aux revendications des cheminots ».

    Ils revendiquent une « une réelle réunification du système pour un meilleur service public voyageurs et marchandises dans une entreprise unique : la SNCF », et en appellent à d’autres solutions que les régressions sociales pour dégager des marges financières pour le rail. Ils exigent le report de l’examen du texte afin de « prendre du temps et de construire une vraie réforme du système ferroviaire ».

    Le gouvernement ne veut pas revenir sur le fond de la réforme, sinon à la marge : alors que le texte doit être examiné mardi prochain à l’Assemblée nationale une liste de propositions pouvant faire l’objet d’amendements a été transmise aux syndicats. Dans le même temps, il cherche à marginaliser les grévistes dans l’opinion publique sous prétexte qu’ils bloqueraient les épreuves du bac. Un tel comportement n’est pas acceptable. Si blocage il y a, le gouvernement en porte l’entière responsabilité !

    Le modèle de marchandisation du rail a débouché, partout où il a été appliqué, sur des catastrophes en termes de qualité, de tarifs et de sécurité. Les cheminots en grève luttent quant à eux pour un véritable service public ferroviaire, alternative au tout camion, et qui doit être une composante essentielle de la transition écologique de nos sociétés.

    Parce que le cheminots luttent pour nous tous, Attac France soutient et partage leur mobilisation.

    Attac France le 13 juin 2014

  • Initiative citoyenne pour l'eau

    Water_FR.pngLa Confédération Européenne des Syndicats des Services Publics (EPCU) vient d'initier la 1ère Initiative Citoyenne Européenne (ICE).
     
    Elle est intitulée « L’eau : un droit humain » et doit recueillir pour être prise en compte 1 million de signatures émanant d'au moins sept pays avec des quotas minima de signatures affectés à chacun de ces sept pays.
     
    À ce jour plus de 1.100.000 signatures ont été recueillies ... mais seulement 2.000 pour la France alors que le quota qui lui est affecté en exige 55.500.
     
    Le texte de l’ICE est le résultat de compromis entre syndicats européens et milite pour le droit à l'eau en défendant les services publics face à la montée de la concurrence et du marché.
     
    Dans le prolongement de la CNCL du 9 février 2013 où s'est tenu un atelier Eau qui a validé cette demande, le CA d'Attac France appelle ses adhérents à signer et faire signer massivement cette pétition en se rendant sur le lien : http://www.right2water.eu/fr/node/45/#que.