Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les bassines nous pompent ! Mobilisation le 11 juillet à 14 h à Poitiers

RENDEZ-VOUS SAMEDI 11 JUILLET  :

Plusieurs associations, organisations et collectifs s'opposant aux différents projets de bassines en ex Poitou-Charentes organiseront une action coordonnée sur trois sites (Poitiers, Marais d'Amuré, et Hôtel de région à Bordeaux) pour dénoncer la participation financière  de la région Nouvelle Aquitaine, consistant à  subventionner les réseaux d'alimentation et de distribution des bassines de la Sèvre Niortaise...

et pour lutter contre le projet fou, démentiel toujours actuel de 41 bassines dans le bassin du Clain !!

Les citoyens sont invités à nous rejoindre avec toutes sortes de tuyaux siglés " Région Nouvelle Aquitaine".

En effet , alors que le Programme de Développement Rural (PDR) Poitou Charentes -Europe, toujours valable conditionne tout financement de bassines à la réduction des volumes et des surfaces irriguées, le président Rousset a fait adopter une délibération actant le principe d'un financement de 14 millions d'euros pour les futures bassines des Deux-Sèvres. Pour contourner " le frein du PDR " , la région Nouvelle Aquitaine envisage tout de même de participer au financement des bassines des Deux-Sèvres par le biais  d'une CUMA (coopérative d'utilisation de matériel agricole) pour l'achat de tout le matériel lié à l'alimentation et à la distribution autrement dit les tuyaux, les nouveaux forages , les pompes...

En résumé et très concrètement , les tuyaux qui vont vider nos nappes souterraines donc nos rivières et nos marais seront payés par la Région Nouvelle Aquitaine et l'Europe, tout en contournant les accords Europe Région encore en vigueur !

Cette opération de financement de 14 millions d'euros ne porte que sur une part limitée du coût total des installations de pompage et de stockage en bassines mais  accompagne un plan global de financement par l'argent public de 70% des dépenses de construction. Ces financements publics de projets de privatisation de l'eau sont particulièrement injustifiables au moment même où le changement climatique rend cette ressource vitale de plus en plus rare et ne permet plus l'irrigation intensive  des grandes cultures !


RENDEZ-VOUS SAMEDI 11 JUILLET  :

- Pour Poitiers : 14 h Cour de la Maison du Peuple, 21 Bis rue Arsène Orillard. Un opposant de longue date au projet des 41 bassines dans la Vienne fera un point sur les problèmes posés par les bassines et l'avancée du projet actuel.

Écrire un commentaire

Optionnel