Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Climat - Page 7

  • Le 26 Septembre 2015, « Ensemble, amplifions la transition » !

    Pièce jointe Mail.pngVéritable moment de partage et de convivialité, la Journée de la Transition est le jour où les citoyens et leurs initiatives locales sont mis à l’honneur, tout en favorisant lacoopération des acteurs locaux ! Objectif : faire connaitre sous diverses formes, les formidables myriades d’initiatives qui existent en France et d’engager les citoyens concrètement en faveur de la transition!

     Fort du succès de la mobilisation de la 1ère édition de la Journée de la Transition où des actions communes ont été menées avec brio, rassemblant 245 événements organisés dans toute la France et totalisant 20 000 participants, le Collectif vous interpelle pour poursuivre et amplifier cette formidable dynamique, avec la volonté de s’ouvrir à un public toujours plus large en organisant des Journées de la Transition dans votre localité. Les transitions sont en marche, les initiatives et les possibilités sont nombreuses, faisons-le savoir ! 

    Comment faire ? Retrouvez-vous entre acteurs locaux de la transition (qu’ils soient membres du Collectif ou non) et échangez sur la forme de votre événement. Des actions sont également possibles si vous disposez de peu de temps et de ressources : portes-ouvertes dans un magasin de la transition ou dans un jardin biologique, débat, présentation d’un projet local… Si vous avez des contraintes, n’hésitez pas à décaler l’événement tout en l’enregistrant comme une Journée de la Transition! Rejoignez également la dynamique en regardant sur la carte des Journées de la Transition, si une est en cours d’organisation près de chez vous !

     Vous organisez déjà un événement de la Transition (étape du tour Alternatiba ou village, festival local, projection…)? Alors n’hésitez pas à l’inscrire en tant que Journée de la Transition pour lui donner une ampleur nationale ! Tous ensemble nous allons contribuer à ce que le 26 septembre 2015 soit le point de départ d’un processus vertueux vers le changement ! Ce sera aussi l’occasion de marquer l’arrivée du tour en tandem d’Alternatiba à Paris et d’autres événements dans le cadre de la  préparation de la Conférence sur le Climat de Paris de 2015 !

    Pour que la transition prenne vie et résonne partout en France, organisez une Journée de la Transition !

    Rendez-vous sur http://www.transitioncitoyenne.org pour plus d’informations, et retrouvez toutes les fiches d’aide dans la boîte à outils. Vous pouvez inscrire votre événement grâce au formulaire suivant. Vous pourrez également compter sur l’aide et le soutien de l’équipe de coordination nationale du Collectif : transitioncitoyenne@cfe.coop – 04-82-90-54-84.

  • COP21/Climat : AGENDA DES MOBILISATIONS

    Temps forts à venir: 

    Les 26 et 27 septembre, mobilisons-nous pour mettre en valeur les initiatives citoyennes qui permettent de lutter contre le réchauffement climatique !
    A deux mois de la COP21, ce week-end sera l'occasion de donner le coup d'envoi de la dernière ligne droite de la mobilisation citoyenne : à Paris avec l'arrivée du tour Alternatiba et l'Alternatiba Paris, partout en France et dans le monde, mobilisons-nous pour soutenir et mettre en valeur les initiatives citoyennes qui permettent de lutter contre le réchauffement climatique. 

    Les 3 et 4 octobre: réunion stratégique internationale de mobilisation à Paris. 
    La Coalition organise sa dernière réunion stratégique de mobilisation internationale à Paris avant les mobilisations de décembre. En juin dernier, nous avons rassemblé 400 personnes, venons encore plus nombreux.ses pour travailler collectivement et garantir le succès des mobilisations de décembre ! Inscrivez vous dès maintenant !

    MOBILISATIONS DE DECEMBRE

    Les 28 et 29 novembre, marchons pour le climat ! Venez participer à la Marche Mondiale pour le Climat ! 

    Le sommet sur le climat, la COP21, commence le 30 novembre. Dans le monde entier, montrons à nos gouvernements que la société civile est mobilisée pour que des mesures justes et efficaces soient prises face au dérèglement climatique. 
    Dans toutes les capitales du monde, des marches sont en train d’être organisées pour le samedi 28 ou le dimanche 29 novembre. 
    A Paris, la manifestation aura lieu le 29 novembre. Pour plus d’information sur le parcours, les thèmes et les détails logistiques de la marche, restez informé.e.s via le site internet de la Coalition et grâce aux newsletters de la Coalition climat 21.

  • Alternatiba à Poitiers en septembre !

    Le tour de France pour parler du climat en septembre à Poitiers
     

    La grande boucle ne passe pas par la Vienne en 2015. Mais un autre tour de France à vélo fera étape à Poitiers le 13 septembre prochain. Cette opération, baptisée Alternatiba, consiste en un tour de France de 5.600 km effectué par une dizaine de cyclistes, dont l'objectif est de sensibiliser les Français aux solutions locales de lutte contre le réchauffement climatique. Au total, ce tour de France, dont le signal de départ a été donné le 5 juin à Bayonne par Christiane Hessel, veuve de Stéphane Hessel, parcourt jusqu'à fin septembre 187 communes, chaque étape étant ponctuée de prises de parole, conférences ou stands sur les enjeux du climat à la veille de la Cop 21 (conférence mondiale sur le climat) qui se tiendra au Bourget en novembre. Le dimanche 13 septembre, l'étape partant de Ruffec ralliera donc Poitiers, d'où sera donné le lendemain le départ pour l'étape suivante, jusqu'à Châtellerault.

    Des infos sur le site d'Alternatiba : https://alternatiba.eu/

    et sur sur le blog d'Attac 86 régulièrement en août et septembre

  • Dans l'agenda d'Attac 86 :

     Alternatiba et climat

    - Prochaine réunion du collectif local "Mobilisation climat" et de soutien à Alternatiba : mardi 23 juin à 20 h 30 dans les locaux de la FSU 86. Comme chacun le sait, ça urge pour la planète : changeons le système, pas le climat !
    Une large mobilisation s'amorce au niveau local de toutes celles et de tous ceux qui se sentent concernéEs et qui veulent "Agir pour la planète… et ses habitants". 
     
    TAFTA : on en veut pas !
    - De la même manière et sur un autre sujet, (qui n'est pas étranger au précédent…) le comité local Stop TAFTA/GMT se réunira jeudi 25 juin à 20 h dans les locaux de la FSU 86 (encore !) pour faire le point sur la campagne de motions proposée aux collectivités locales et aux autres actions à construire pour faire largement connaître ces accords négociés "en douce" que sont les TAFTA, CECA,…

     

    Mobilisons-nous avec les Grecs du 20 au 27 juin !

    Les événements s’accélèrent dans les négociations entre le gouvernement grec et ses créanciers. Dans ce contexte critique, la solidarité avec le peuple grec doit plus que jamais s'exprimer.

    Mais il ne s'agit pas seulement de faire preuve de solidarité : en écrasant la Grèce, les créanciers veulent effacer de la carte européenne la possibilité même d'une alternative aux politiques austéritaires. C'est pourquoi la semaine d'action prévue du 20 au 27 juin sera aussi une semaine de résistance européenne : 

    - A Paris, une manifestation est organisée samedi 20 juin au départ de Stalingrad à 15h en direction de République, où des festivités et débats seront organisés. Soyons nombreux ! Le même jour, des manifestations se tiendront à Londres, Berlin, Rome et dans de nombreuses autres villes en Europe et en France…

    - Un outil est à votre disposition pour interpeller vos députés « Ne soyez pas les complices de l'étouffement de la Grèce ! » : http://www.audit-citoyen.org/?p=64 

    - Une vidéo grand public de mobilisation, «Trois idées reçues sur la crise grecque»,  à visionner et diffuser largement, est disponible ici : http://www.audit-citoyen.org/?p=6466

    Le rapport préliminaire de la Commission pour la vérité sur la dette grecque a été rendu public mercredi 17 juin à Athènes, en présence des plus hautes autorités grecques. Il sera bientôt mis en ligne. Une première analyse est disponible ici : http://www.okeanews.fr/20150617-la-dette-grecque-illegale-illegitime-et-odieuse-selon-le-rapport-preliminaire-du-comite-sur-la-dette

    Plus d’infos sur les actions du 20-26 juin et sur le rapport d’audit seront disponibles sur le site du collectif d’audit citoyen !

  • Six ans après Copenhague : l’atterrante inertie du G7 s’apparente à un crime climatique

    Logo Attac.jpgBunkérisés dans un luxueux château à Garmisch-Partenkirchen, les dirigeants des pays du G7 sont invités à prendre des engagements en matière de lutte contre les dérèglements climatiques, à moins de six mois de la conférence sur le climat de Paris (COP21). Mais le G8 avait déjà pris exactement ces mêmes engagements pour 2050 il y a six ans. Pire encore, les politiques menées chaque jour vont exactement en sens inverse. Il faut mettre à l’ordre du jour la création d’un tribunal international des peuples afin de les rendre justiciables de ces actes qui s’apparentent fortement à des crimes climatiques.

    La chancelière allemande Angela Merkel a invité samedi 6 juin 2015 les dirigeants du G7 à s’engager en faveur d’un plafonnement à 2°C de la hausse des températures moyennes mondiales par rapport à l’ère pré-industrielle. Quant à Laurent Fabius, il les invite à adopter l’objectif fixé par le GIEC, à savoir une réduction de 40 à 70 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) entre 2010 et 2050, et à revoir à la hausse leurs objectifs de financement.

    Loin d’être des avancées, ces annonces indiquent un immobilisme inacceptable : les pays du G7 (États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada), qui sont responsables de plus de 50 % des émissions mondiales depuis la révolution industrielle, se contentent donc de renouveler des engagements qu’ils ont déjà pris il y a six ans, lors du G8 de l’Aquila en Italie, quelques mois avant la conférence de Copenhague !

    En 2009 déjà, le G8 s’était engagé à ne pas dépasser les 2°C de réchauffement climatique et à atteindre une réduction d’au moins 50 % des émissions mondiales d’ici à 2050, rejoignant ainsi pour la première fois les recommandations des scientifiques. Les pays riches s’engageaient même à réduire d’au moins 80 % leurs propres émissions d’ici 2050.

    Six ans plus tard, les pays du G7 n’ont rien entrepris qui permette de respecter ces objectifs. Bien au contraire, les politiques qu’ils mettent en œuvre, visant à retrouver le chemin de la croissance économique et à maintenir des modèles de vie insoutenables, conduisent à l’accroissement des émissions mondiales de GES. A l’heure des choix et au-delà des discours, les pays membres du G7 privilégient toujours la libéralisation du commerce et de l’investissement (TAFTA, CETA, OMC, Tisa etc) et le soutien aux énergies fossiles, au détriment de politiques audacieuses et résolues de sobriété et d’efficacité énergétiques. Ils se refusent également à doter le Fonds vert pour le climat de ressources suffisantes.

    Les conséquences des dérèglements climatiques actuels (typhons, sécheresses, inondations, fonte des glaces etc), dont les pays du G7 sont largement responsables, font déjà des milliers et des milliers de morts et dévastent des territoires entiers. Plutôt que de dépenser 200 millions d’euros pour se réunir dans un château surprotégé, il serait temps de créer un tribunal international pour juger les crimes climatiques. Nul doute que l’inaction irresponsable des dirigeants du G7 leur vaudrait une comparution immédiate.

    Attac le 8 juin 2015