Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Soirée-débat - Page 9

  • NOTRE-DAME-DES-LANDES : 11 mai 2013

    Soirée-débat organisée à Poitiers le jeudi 2 mai : ci-joint le communiqué d'appel pour la soirée et un départ en bus pour le 11 mai.
    tract nddl 86.pdf
    Après la réponse, ce 15 avril, du gouvernement français aux questions formulées par deux Directions Générales auprès de la Commission Européenne : celle de l'Environnement et celle de la Concurrence,
    Après la publication la semaine dernière de trois rapports sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes :
    - l'un rédigé par la Commission dite de 'dialogue', nommée par Jean-Marc Ayrault pour apaiser les tensions après les violentes expulsions/destructions d’octobre-novembre 2012 ;
    - le deuxième par le Comité d'experts scientifiques, censé expertiser les compensations de la destruction des zones humides et des espèces protégées proposées par Vinci (compensations exigées par la loi sur l'eau) ;
    - et le troisième sur les impacts agricoles, demandé, comme le précédent, suite à l'enquête publique 'loi sur l'eau' de l'été 2012,
    Nous constatons qu'aucun des trois groupes n'avait comme 'feuille de route' le réexamen ni la remise en cause globale du projet. Ils ne se sont donc pas prononcés 'pour' le projet (ni 'contre' d'ailleurs !), mais ils ne l'ont pas pour autant validé.
    Le rapport de la Commission de dialogue valide les arguments des anti-aéroports bien au-delà de ce qu'eux même pouvaient espérer. Le travail du Comité d'experts scientifiques porte le coup le plus rude au projet en refusant clairement la validation de la méthode de compensation proposée par Vinci. Les impacts sur l'agriculture sont également jugés sous-estimés et beaucoup trop importants.
    Le coup de grâce est donné par le Comité Permanent du Conseil national de protection de la nature qui confirme la nécessité de mener des études sérieuses (d'une durée probable de 2 ans) et de remettre la méthodologie à plat.
    La multitude de compléments d'études ou de modifications demandés devrait, en bonne logique, conclure à l'abandon du projet, ce que nos organisations attendent depuis longtemps. Jamais les réserves émises sur ce projet n'ont été aussi fortes et nombreuses. Pourtant, ses porteurs, Jean-Marc Ayrault et des élus des collectivités territoriales en tête, s'y cramponnent, réaffirment leur foi dans le bien-fondé du projet et leur volonté de le faire aboutir au lieu de saisir l'opportunité d'un recul légitime et digne.
    Mais ne nous y trompons pas : la bataille est loin d'être gagnée, les décisions juridiques déjà prises localement permettent les expulsions à tout moment.
    Montrons notre détermination contre ce projet, ne laissons pas les forces répressives reprendre du terrain
    Tous à la chaîne humaine du 11 mai autour de la Zone à Défendre de Notre-Dame-des-Landes, puis au grand rassemblement de l'été les 3 et 4 août !

    Appel à participation à la chaîne humaine " Enterrons le projet" Notre-Dame-des-Landes - 11 mai 2013

     Attac, avec huit autres organisations nationales, a réaffirmé sa détermination à soutenir la lutte contre le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes et a appelé à une participation massive à la chaîne humaine du 11 mai (voir le communiqué de presse : www.france.attac.org/articles/notre-dame-des-landes-surtout-ne-rien-lacher

    La coordination des opposants au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes a pris la décision d'organisation un très grand évènement sous la forme d'une chaîne humaine, le 11 mai prochain. Celle-ci se déploiera sur les 25 km de routes qui entourent la ZAD. La coordination des opposants veut, avec cette chaîne humaine, offrir à la plus large population la possibilité de dire son opposition à ce projet inutile et imposé par un geste symbolique fort. Les plus de 200 comités locaux de soutien à la lutte se mobilisent pour faciliter la participation de tou-te-s à cette action.

    La chaîne sera constituée entre 11h et 14h et sera suivie d'un rassemblement avec des concerts de soutien.

    RENDEZ-VOUS LE 11 MAI 2013 aux portes définies POUR LA CONSTITUTION DE LA CHAÎNE à 11H00. (flèchage prévu)

    Participer à la chaîne humaine

    Vous trouverez l'ensemble des informations pratiques sur le site www.chaine-humaine-stop-aeroport.org

    Pour participer à la chaîne humaine, contactez le collectif local de soutien le plus proche de chez vous : voir http://comites-ndl.blogspot.fr/

    Pour les informations concernant le covoiturage et les départs de cars déjà organisés voir www.chaine-humaine-stop-aeroport.org/fr/organiser/organiser-un-depart-groupe/attente-transport.html

    Il est encore temps de monter vous-même un collectif et/ou d'organiser des voyages en car ; n'oubliez pas alors d'en informer les personnes intéressées en les déclarant sur les deux sites ci-dessus.

    Présence d'AttacLes arrivants seront répartis sur la chaîne humaine en fonction de leur lieu, mode et heure d'arrivée sur le site. Il n'y aura donc pas de "tronçon" Attac dans la chaîne humaine, nous serons répartis sur toute la chaîne.

    N'oubliez pas de prendre avec vous vos badges, drapeaux, autocollants Attac !

  • Univ'Attac à Poitiers : Désobéissons à l’Union européenne, lundi 8 avril

    Logo Attac.jpgLundi 8 Avril 2013 à 20 h 30 avec Aurélien BERNIER, Maison des habitants de la Gibauderie

    Aurélien Bernier est collaborateur au Monde Diplomatique, chroniqueur à l'Humanité Dimanche et au Sarkophage. Il est l'auteur, aux éditions Mille et une nuits, de « Le climat otage de la finance » (2008), «Désobéissons à l'Union européenne » (2011) « Comment la mondialisation a tué l'écologie » (2012).

    Avec l'adoption du traité de Lisbonne, on pouvait croire que l'Union européenne avait atteint le fond du trou libéral, et qu'elle ne pourrait tomber plus bas. Erreur : depuis, elle creuse ! Après avoir construit son propre ordre juridique, après avoir confisqué l'outil monétaire, Bruxelles place à présent les gouvernements sous tutelle budgétaire. Dès lors, il est évident qu'aucune politique écologique et sociale ne pourra voir le jour sans désobéissance à l'Union européenne.

  • Festival "Raisons d'Agir" à Poitiers du 3 au 5 avril

    La nouvelle édition du Festival Raisons d'agir aura les 3, 4, 5 avril 2013.

    Le thème en est "éducation et émancipation".

     En pièce jointe, le programme du festival au format pdf

    programmeFestivalRaisonsAgir2013.pdf

     Le programme est consultable sur :

    http://emf.fr/15811/festival-raisons-dagir-2013-education-et-emancipation/

  • Troisième soirée de l'Univ'Attac Poitiers : Lundi 18 Mars 2013 à 20 h 30

    RAPPEL :
    - Troisième soirée de l'Univ'Attac Poitiers :  Lundi 18 Mars 2013 à 20 h 30 : "L’Allemagne est-elle réellement un modèle économique et social ?"avec ÉLISABETH GAUTHIER. Directrice d'«Espaces Marx », elle est membre de la direction de Transform! Europe, un réseau européen qui est à l’origine de la fondation du Parti de la gauche européenne et édite une revue deux fois par an en plusieurs langues. Centre Socio-Culturel de La Blaiserie.

    Le modèle allemand, avec son maître mot « la compétitivité », est-il à imiter ? Résultat : rentabilité financière accrue pour les uns obtenue par le démontage des négociations collectives, la baisse systématique du pouvoir d'achat, la réforme du marché du travail (Haartz IV)...Tout cela installe durablement précarité, sous-emploi, extension du secteur des bas salaires et mise en cause des droits des chômeurs, division du salariat... Alors, modèle pour qui et à quel prix ?

    Programme complet en ligne sur le blog d'Attac 86 :

  • L’Allemagne est-elle réellement un modèle économique et social ?

    Logo Attac.jpgTroisième soirée de l'Univ'Attac Poitiers : 

    - Lundi 18 Mars 2013 à 20 h 30 Centre Socio-Culturel de La Blaiserie avec ÉLISABETH GAUTHIER

    Elisabeth Gauthier est Directrice d'«Espaces Marx », membre de la direction de Transform! Europe, un réseau européen qui est à l’origine de la fondation du Parti de la gauche européenne et édite une revue deux fois par an en plusieurs langues.

    L’Allemagne est-elle réellement un modèle économique et social ?

    Le modèle allemand, avec son maître mot « la compétitivité », est-il à imiter ? Résultat : rentabilité financière accrue pour les uns obtenue par le démontage des négociations collectives, la baisse systématique du pouvoir d'achat, la réforme du marché du travail (Haartz IV)...Tout cela installe durablement précarité, sous-emploi, extension du secteur des bas salaires et mise en cause des droits des chômeurs, division du salariat...

    Alors, modèle pour qui et à quel prix ?