Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Luttes sociales - Page 9

  • Non à la "ferme-usine" de Coussay les Bois !

    NON A LA FERME-USINE de Coussay-les-Bois

    L'association Aspect et la Confédération paysanne de la Vienne invitent à participer à la marche "festive" qui se déroulera à Coussay-les-bois, le samedi 16 janvier à 15 h. Nous serons à ce moment-là au milieu de la période d'enquête publique (du 4 janvier au 5 février) qui pourrait aboutir à l'autorisation de ce projet. Il sera d'autant plus important d'exprimer notre opposition à ce projet de ferme-usine de 1 200 taurillons qui pourrait voir le jour.

    Ce n'est pas de l'élevage mais de l'industrie !!!

    La mise en place de 13 000 m² de panneaux photovoltaïques et d'une usine de méthanisation constitue ici des fausses solutions, subventionnées par des fonds publics, en plus !!!

    Coussay les Bois Invitation 2016.pdf

  • État d'urgence climatique : une chaîne humaine pour un climat de paix

    Le monde que nous défendons est celui de la paix, de la justice, de la lutte contre les inégalités et contre le dérèglement climatique.

    Suite aux attentats odieux du 13 novembre, les autorités ont déclaré l’état d’urgence et interdit la Marche pour le climat initialement prévue, réduisant de fait au silence les voix des populations directement affectées par le changement climatique. Paradoxalement, les marchés de Noël et les rencontres sportives sont maintenus.

    La réalité est que nous sommes dans un état d’urgence climatique. Plus que jamais, la société civile, unie et solidaire, a le devoir de faire entendre les exigences citoyennes lors de la COP 21. C’est pourquoi nous serons mobilisés ce dimanche 29 novembre à Paris et dans les autres villes en France. Au même moment, des centaines de milliers de personnes marcheront de Durban à Sao Paulo, en passant par New Delhi et Londres. Pour la justice climatique, pour la paix qu’elle contribue à apporter et en hommage aux victimes des attentats, nous formerons, à Paris une chaîne humaine sur les trottoirs entre place de la République et Nation, sur le boulevard Voltaire en passant par le Bataclan et la rue de Charonne.

    À tous ceux qui veulent nous empêcher de nous exprimer, nous répondons : unis et solidaires nous voulons vivre ensemble sur une Terre juste et vivable.

    Communiqué du 26 novembre 2015

  • Retraites complémentaires : arrêtons la régression

     

     

    Logo Attac.jpgL'accord de principe sur les retraites complémentaires AGIRC et ARRCO conclu le 16 octobre dernier entre le patronat et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC et CFTC) doit être signé le 31 octobre 2015.

    Il prévoit, pour équilibrer les comptes de ces caisses, de réaliser une économie annuelle de 6 milliards d’euros d’ici 2020 qui se fera quasi exclusivement sur le dos des salarié·e·s et des retraité·e·s, et qui s’inscrit ainsi dans la continuité des politiques d’austérité. 

    Les mesures principales sont le recul de la date annuelle de revalorisation des pensions, leur sous-indexation (revalorisation inférieure à l’inflation), la baisse des droits futurs des salarié·e·s et un système d’abattement et de bonus sur la pension complémentaire.Par exemple, une personne qui souhaite partir en retraite à l’âge légal (62 ans) et qui a la durée de cotisation exigée se verra néanmoins appliquer un abattement de 10 % sur sa pension complémentaire. Pour ne pas subir l’abattement, elle devra rester en emploi un an de plus, jusqu’à 63 ans. 
    Cela revient à reculer d’un an l’âge du départ à la retraite, alors qu’aujourd’hui déjà, du fait du chômage important des seniors, l’âge moyen de cessation d’activité en France est de 59 ans. Cela aboutit également à augmenter d’un an la durée de cotisation exigée pour bénéficier d’une pension à taux plein, c’est-à-dire sans aucun abattement.

    Les pensions ont déjà été fortement dégradées par les précédents accords et celui qui vient d’être conclu va encore aggraver cette tendance, y compris pour une part importante de retraite modeste, contrairement aux affirmations de certains. La perte de pouvoir d’achat, programmée pour trois ans supplémentaires par l’accord, touche plus durement les personnes qui ont de petites pensions, parmi lesquelles les femmes sont prépondérantes. De même, l’augmentation de la durée de cotisation et le report de l’âge d’ouverture des droits pénalisent davantage les femmes, car elles ont toujours aujourd’hui des carrières plus courtes. 
    Cet accord va à l’encontre de l’objectif d’égalité entre les femmes et les hommes affiché par le gouvernement et les partenaires sociaux.

    Pourtant des solutions justes existent pour financer les retraites. L’axe central inclut une mise à contribution des revenus du capital, la réduction du chômage, en particulier par le développement de l’activité utile, l’amélioration des salaires, la lutte contre le temps partiel subi par les femmes et la réalisation de l’égalité salariale entre les femmes et les hommes.

    Attac condamne la signature de cet accord et demande un vrai débat démocratique sur ces enjeux de société.

  • L'économiste James Galbraith raconte les coulisses du plan B grec

    De février à juillet, l'économiste James Galbraith s'est rendu à Athènes pour travailler aux côtés de « son ami » Yanis Varoufakis, alors ministre des finances. Il raconte les débats autour d’un éventuel plan B et la sortie de l’euro. « On s’est exagéré les difficultés. Pour la prochaine fois, on saura comment faire », dit-il. L’économiste en est persuadé : il y aura une prochaine fois, en Grèce ou ailleurs.

    Deux mots lui viennent spontanément pour résumer la situation actuelle de la Grèce après le nouveau plan d’austérité. Deux mots dont l’économiste américain James Galbraith assume la violence pour expliquer, ce vendredi 16 octobre, à l'institut Veblen, devant ses collègues français, l'ampleur du désastre grec : colonisation et liquidation. « C'est ce à quoi nous assistons aujourd'hui. Une perte d'indépendance totale et une liquidation de l'État grec. La Grèce est un pays qui n'est plus indépendant. Le gouvernement a perdu toute marge de manœuvre. Il lui est interdit d'introduire la moindre loi sans l'accord préalable de ses créanciers », dit l'économiste américain.

    Alors que le Parlement grec vient d'adopter la première salve des réformes imposées dans le cadre du nouveau plan européen de juillet, James Galbraith explique l'envers du décor. « Ces 48 projets de loi prioritaires sont dictés à Bruxelles et traduits ensuite en grec », dit-il. « Ce ne sont pas des réformes pour améliorer les conditions économiques de la Grèce. Ce sont des réformes construites par les lobbies », poursuit-il.

    (la suite sur le site de Médiapart pour les abonnéEs : http://www.mediapart.fr/journal/international/181015/leconomiste-james-galbraith-raconte-les-coulisses-du-plan-b-grec

     

  • Alternatiba dans la Vienne : dimanche 13 septembre !

    Le collectif coalition climat 21 Vienne, qui s'est monté à Poitiers à l'occasion de la COP21, (la conférence des Nations Unies sur le climat en décembre prochain à Paris), vous invite ou ré-invite à participer au Tour Alternatiba Poitiers ce Dimanche 13 septembre au Parc de Blossac
    15h à 20h
     
    Et/ou à la vélorution, 14h15 fontaine Blossac vers Ligugé, puis Ligugé Poitiers
    avec l'association l'atelier du petit plateau (venez avec votre vélo !)
     
    En parallèle des coalitions COP21, depuis 2013 s'organise une formidable mobilisation citoyenne planétaire contre le réchauffement climatique, et contre les maux de cette société, en proposant des alternatives concrètes, efficaces, à notre portée car existent déjà. Ce mouvement, appelé Alternatiba, propose des solutions comme l'agriculture paysanne, la relocalisation de l'économie, l'aménagement maîtrisé du territoire et le développement des alternatives au tout routier, la sobriété énergétique, l’écot-habitat, la mise au pas de la finance, la reconversion sociale et écologique de la production, la consommation responsable, le partage du travail et des richesses, l'entraide, la réduction et le recyclage des déchets, la préservation des biens communs comme l'eau, la terre ou les forêts, etc...


    Au sein de ce mouvement, une 10aine de cyclistes (Alternatiba le Tour) parcourent la France en vélo triplette et quadriplette, pour découvrir et faire découvrir les alternatives locales à impacts local et global. Ils sont partis de Bayonne le 5 juin, journée mondiale pour l'environnement, et pédalent 5600 Km pour le climat pour arriver à Paris le 26 Septembre lors de l'Alternatiba Ile de France. Le but de ce tour est de créer une mobilisation climatique de masse.


    Ces cyclistes passeront à Gençay et Poitiers ce dimanche 13 septembre. Vous retrouverez le programme de la journée ci-dessous et vous pourrez accompagner et/ou rencontrer les cyclistes sur le parcours entre Courcômes (près de Gençay) et Poitiers Parc de Blossac.
    Mais, organisations alternatives, êtes dores et déjà fortement encouragés à venir présenter vos savoirs/savoirs-faire, vos alternatives, vos solutions, votre travail, qui participent (tel un colibri) à la lutte contre le réchauffement climatique et participe à la transition citoyenne et écologique. Sur le petit village des alternatives qui se tiendra au parc de Blossac de 15h à 20h. (Installation des stands vers 14h/14h30). Seule demande, venez avec ce que vous avez, vos tables, chaises, documentations, animations, et votre sourire! 
    Vous êtes bien entendu aussi encouragés à venir sur l'événement, même si rien n'est à présenter. Vous pouvez aussi accompagner les cyclistes lors des vélorutions, 5km avant les étapes d'arrivée. A la Ferrière Airoux avant Gençay, et à la Filature de Ligugé avant Poitiers. Heures dans programme ci-dessous.


    Une vélorution supplémentaire est organisée par l'association L'atelier du petit plateau, pour aller à Ligugé à vélo et revenir à Poitiers avec les cyclistes d'Alternatiba. RDV à la fontaine de Blossac à 14h15 avec vos vélos !

    N'hésitez pas à diffuser l'information dans vos réseaux respectifs !


    Films et sites web du mouvement :
    Court film de l'Alternatiba Bayonne qui eu lieu en octobre 2013, sous le parrainage de Stéphane et Christiane Hessel : https://www.youtube.com/watch?v=BP-IYAFyPfE
    Le départ du tour Alternatiba : https://www.youtube.com/watch?v=wIg45Q8RCSY
    En route pour le tour alternatiba : https://www.youtube.com/watch?v=agIMhpmGpV4
    https://alternatiba.eu/tour2015 
    https://www.facebook.com/Alternatiba.eu 
    https://twitter.com/1000Alternatiba