Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Economie - Page 3

  • Programme des "Rencontres déconnomiques" : du 4 au 6 juillet à Aix en Provence

    Donner une tribune à la pensée éconnomique foisonnante

    Déconstruire la pensée unique

    Bouleverser les idées préconçues

    Proposer des alternatives

    DEPUIS de nombreuses années, début juillet, le Cercle des Economistes organise les Rencontres Economiques d’Aix-en-Provence. Une poignée d’économistes, habituée à quadriller l’espace médiatique, monopolise le débat public pour délivrer une réflexion et un discours économiques indigents.

    En 2012, des citoyens se regroupent pour créer le collectif « Les Déconnomistes ».

    En quatre mois, sans aucun financement, avec une équipe de plus de 100 bénévoles, ils organisent les premières Rencontres Déconnomiques d’Aix-en-Provence, réunissant des partenaires de prestige, des conférenciers, portant haut le combat contre la pensée économique unique.

    Fort de ce premier succès, « Les Déconnomistes » travaillent activement à la deuxième édition des Rencontres Déconnomiques, qui se déroulera dans les lieux de vie et dans les rues du centre d’Aix-en-Provence du vendredi 4 au dimanche 6 juillet 2014.

    Au programme, il y aura des conférences, des animations de rue, du théâtre, du cinéma et de la musique. Les Rencontres Déconnomiques 2014 seront donc joyeuses, festives, taquines, inventives, créatives, mais aussi studieuses.

    L’ambition est de démontrer que la pensée économique est foisonnante, qu’elle ne se limite pas à une pensée unique développée par les médias dominants pour le plus grand profit de l’oligarchie. De plus, les Rencontres Déconnomiques « expertiseront » ces experts pour mettre en évidence les éventuels conflits d’intérêts.

    Le programme en fichier PDF ci-joint : Programme RD 2014.pdf

  • Brochure "Petit guide de résistance à l'Europe austéritaire"

    Logo Attac.jpgEdité par Attac France et avant les élections européennes, petit tour d'horizon des raisons de s'opposer aux politiques austéritaires mises en œuvre dans une bonne partie de l'Europe. Que ces politiques se revendiquent ou pas de l'austérité.

    En voici la version en PDF. (28 pages) Elle peut être commandée à Paris, au siège d'Attac. 

     livret_europe-web.pdf

  • Rencontre des "Déconomistes" à Aix en Provence en juillet

    Ci-joint le document en PDF des "Déconomistes" qui présentent leurs prochaines initiatives, dont les "Rencontres Déconomiques" qui auront lieu à Aix en Provence du 4 au 6 juillet prochain.

    lettre n°4-.pdf

  • Communiqué des organisateurs de la manifestation anti-aéroport du 22 février.

    La manifestation d'aujourd'hui a connu une mobilisation inégalée. 

    520 tracteurs, venus de tous les départements limitrophes ont été comptés, deux fois plus que le 24 mars 2012 à Nantes. Cela marque une implication massive du monde paysan. Les tracteurs vigilants sont prêts à intervenir sur la zad.
     
    Il y avait 63 bus venus de toutes les régions de France, deux fois plus encore que lors de la chaîne humaine. C'est le signe d'une mobilisation nationale et de la connection entre Notre Dame des Landes et d'autres luttes contre les grands projets inutiles et imposés.
     
    Il y avait entre 50 et 60 000 personnes, plus encore que lors de la manifestation de réoccupation du 17 novembre 2012. Il s'agit de la plus grosse mobilisation du mouvement.
     
    Le défilé a été festif, créatif et déterminé, avec des batukadas, salamandres, tritons géants, masques d'animaux marquant le refus de la destruction des espèces protégées et des mesures dites de compensation.
    Des prises de paroles et animations ont eu lieu jusqu'à 18h square Daviais.
     
    La préfecture avait choisit de mettre Nantes en état de siège et de nous empêcher d'être visible dans le centre ville. C'est la première fois qu'on interdit à une manifestation d'emprunter le Cours des 50 Otages. Une partie du cortège est passée par l'île Beaulieu. Une autre a essayé de passer par le trajet initialement prévu et a fait face à une répression policière violente avec tir de flashball, gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes. Cela n'a pas empêché les manifestants de rester en masse dans les rues de Nantes jusqu'à la fin.
     
    Il existe différentes manières de s'exprimer dans ce mouvement. Le gouvernement est sourd à la contestation anti-aéroport, il n'est pas étonnant qu'une certaine colère s'exprime. Que pourrait-il se passer en cas de nouvelle intervention sur la zad ?
     
    Cette journée est un succès et les différentes composantes de la lutte restent unies sur le terrain. L'opposition ne fait que croître depuis 30 ans.
    Le gouvernement n'a pas d'autre choix que d'abandonner le projet d'aéroport !