Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Communiqué - Page 4

  • Fin du monde, fin du mois, même combat

    Attac.pngLe 20 janvier dernier, Attac publiait un rapport qui démontrait l’impact désastreux des entreprises du CAC 40. Le 22 janvier, nous lancions une campagne pour que les multinationales respectent les droits humains et l’environnement. Les 30 et 31 janvier, nous organisions deux actions pour « prélever à la source » Google et Apple. Ces multinationales, comme beaucoup d’autres, échappent à l’impôt et nous proposons une taxe unitaire destinée à leur faire payer leur juste part.

    C’est ainsi qu’Attac contribue aux mobilisations pour la justice sociale, fiscale et climatique, tout en continuant à soutenir le mouvement des gilets jaunes.

    Et nous ne comptons pas en rester là. Nous serons pleinement mobilisés dans les prochaines semaines pour poursuivre la traque fiscale des GAFA, défendre l’épargne populaire, populariser l’appel international à des grèves pour le climat le 15 mars prochain et les grandes marches le lendemain, samedi 16 mars.

     

    Communiqué du 6 février 2019

     

  • 2019 : enfilons notre gilet altermondialiste

    Attac.pngMessage d'Attac aux adhérent.e.s de l'association et ci-dessous le bulletin d'adhésion à l'association pour 2019.

    2019 est d’ores et déjà marquée par la mobilisation des gilets jaunes. Attac l’a très tôt soutenue, parce que notre association rejoint les revendications de justice sociale et fiscale et de démocratie qui y sont portés. Selon les contextes locaux, de multiples comités locaux d'Attac dialoguent avec les gilets jaunes, soutiennent ou participent à ces mobilisations. Dans les mois qui viennent, nous pouvons apporter notre pierre à l’édifice, en sensibilisant sur l’injustice fiscale, en diffusant des tracts, en dénonçant par nos actions de désobéissance civile les évadés fiscaux…

    Nous relions cette injustice à la domination scandaleuse des multinationales au profit des plus riches et au détriment de la planète, comme le montre le rapport que nous avons sorti ce 20 janvier à l’occasion du sommet de Davos. En avril, avec de nombreux autres partenaires français et étrangers, nous concentrerons également nos forces pour dénoncer les multinationales, faire cesser les politiques en leur faveur et exiger des règles internationales qui les contraignent.

    2018 aura été marquée également par un mouvement grandissant pour la justice climatique, associant au-delà d’organisations comme Attac de nombreux citoyen·ne·s qui ont initié des « marches pour le climat ». La question se pose à présent des prochaines initiatives à prendre pour faire entendre la colère face à l’irresponsabilité des gouvernants, avec l’idée de radicaliser nos actions en la matière face à l’urgence climatique. Une prochaine étape sera les 15 et 16 mars, puisque à ces dates sont annoncées une grève des lycéen·ne·s et de nouvelles marches pour le climat.

    L’année 2019 verra également se dérouler des élections européennes, auxquelles évidemment nous ne prendrons pas part, respectant ainsi notre principe d’autonomie vis-à-vis des partis. Mais nous prévoyons de mener pendant cette période un travail d’éducation populaire, pour l'occasion, un livre sortira sur la nécessité de désobéir à l’Union européenne et nous participerons à la mise en place d’un observatoire de l’Europe néolibéral.

    Fin août se déroulera le G7, sommet de 7 chefs d’État parmi les plus puissants de la planète, à Biarritz. Nul doute qu’Emmanuel Macron en fera une de ses tribunes pour promouvoir la réussite de son entreprise néolibérale… et que nous pouvons en faire une caisse de résonance altermondialiste. Nous avons donc décidé de ne pas organiser d’université d’été, pour concentrer nos forces sur un alter-sommet du G7, auquel nous appelons à une mobilisation massive.

    Enfin, Emmanuel Macron n’ayant nullement abandonné ses projets de destruction des services publics et des droits sociaux, il compte bien imposer sa réforme des retraites, pour abattre un des piliers de l’État social. Même si ce projet est provisoirement reporté, ce sera sans doute une de nos batailles majeures à mener dans quelques mois.

    Informations importantes :

    • > Les assises auront lieu les 16 et 17 février 2019 à l’Université Marseille St-Charles. Elles sont ouvertes à tou·te·s les adhérent·e·s. En présence des rédactrices et rédacteurs des amendements, les participant·e·s définiront les amendements qui seront à intégrer dans le projet de rapport d’orientation, parce qu’ils font largement consensus au sein de l’association, et ceux qui seront mis au vote des adhérent·e·s, avec le rapport d’orientation final, pour l’AG de juin 2019.
      Plus d’informations en cliquant sur ce lien
    • > Depuis plusieurs années, Attac, comme d’autres mouvements sociaux, analyse la période actuelle comme celle d’une crise systémique… Au sein de celle-ci, la question démocratique est devenue centrale. Remise en cause de la démocratie parlementaire qui apparait de plus en plus vidée de véritables enjeux, caste politique de plus en plus déconnectée de ce que vit la majorité de la population, changement de personnel politique mais poursuite des mêmes politiques libérale, antisociales et de plus en plus autoritaires, poids de plus en plus importants des multinationales qui dictent leurs lois aux états, gouvernements qui se placent au service de celles-ci et des plus riches… Ces ingrédients expliquent sans doute pourquoi la question de la démocratie s’est imposée très rapidement dans le mouvement des Gilets jaunes au-delà de la question des injustices sociales et fiscales.
    • Attac est une association d’éducation populaire tournée vers l’action citoyenne. A ce titre, ces enjeux nous intéressent.
      Consultez le dossier sur les enjeux démocratiques
    • > Les prochaines élections européennes auront lieu le 26 mai prochain. Les enjeux de ces élections sont nombreux : poursuite des politiques d’austérité dans l’UE depuis dix ans, montée des extrêmes droites dans tous les pays d’Europe, sortie du Royaume-Uni de l’Union et renforcement de la militarisation des frontières, entre autres sujets.
    • Plusieurs comités locaux ont exprimé le souhait que les élections et questions européennes soient mises au cœur de nos actions au premier semestre. Pourtant, la question européenne est systématiquement difficile à mettre sur la table. Il faudra faire preuve d’imagination pour porter un message original aussi bien sur la forme que sur le fond. D’autant plus que la fenêtre d’opportunité est restreinte : 6 semaines de campagne avant les élections. Le plus difficile reste d’aborder la question de l’UE d’un point de vue institutionnel.
    • Attac France fait donc de la question européenne une campagne prioritaire pour le premier semestre 2019. Cette campagne est portée, notamment, par le groupe de travail « Mobilisations européennes ».
      Impliquez-vous dans la campagne d’Attac sur les enjeux européens

     

    bulletin_2019pp.pdf 

  • L’autre questionnaire du grand débat

    Attac.pngVous trouvez que le gouvernement propose un questionnaire biaisé qui ne permet en rien de répondre aux légitimes revendications de justice fiscale ? Nous vous proposons ce questionnaire alternatif.

    Attention, cette version du questionnaire du « grand débat national » peut heurter la sensibilité des esprits néolibéraux trop bornés.

    Il y a 9 questions dans ce questionnaire.

    Remarque sur la protection de la vie privée
    Ce questionnaire est anonyme.
    L’enregistrement de vos réponses à ce questionnaire ne contient aucune information permettant de vous identifier, à moins que l’une des questions ne vous le demande explicitement. Si vous avez utilisé un code pour accéder à ce questionnaire, soyez assuré qu'aucune information concernant ce code ne peut être enregistrée avec vos réponses. Il est géré sur une base séparée où il sera uniquement indiqué que vous avez (ou non) finalisé ce questionnaire. Il n’existe pas de moyen pour faire correspondre votre code à vos réponses sur ce questionnaire.

    https://france.attac.org/se-mobiliser/justice-fiscale/article/l-autre-questionnaire-du-grand-debat

  • Choose France summit, Forum économique de Davos : l’urgence de mettre au pas les multinationales

    Rapport Attac.jpgA l’occasion du Forum économique de Davos 2019 et de la deuxième édition du « Choose France summit », Attac France, en partenariat avec l’Observatoire des multinationales, publie un nouveau rapport « Les grandes entreprises françaises : un impact désastreux pour la société et la planète ».

    Dans ce rapport il est révélé qu’entre 2010 et 2017 : les impôts versés par les entreprises du CAC 40 ont baissé de 6,4% en valeur absolue, alors que leurs bénéfices cumulés ont augmenté de 9,3% et les dividendes versés aux actionnaires de 44% en valeur absolue sur la même période.

    Pour Dominique Plihon, porte-parole d’Attac et coordinateur du rapport : « en France et partout dans le monde les revendications de justice fiscale, sociale et climatique n’ont jamais été si fortes. A l’occasion du « Choose France summit » et du Forum économique mondial de Davos, Attac France fait une série de propositions concrètes qui, si elles étaient mises en œuvre par les pouvoirs publics, contribueraient à répondre aux exigences de justice sociale, fiscale et climatique. »

    Le rapport publié ce jour décortique et analyse le bilan des entreprises du CAC40 pour mettre en lumière les dimensions les plus insoutenables de leur fonctionnement, concernant les inégalités, l’évasion fiscale, leurs impacts écologiques, sociaux et démocratiques et propose des mesures concrètes pour y remédier :

    1. pour la justice sociale : plafonner les écarts de rémunération (salaires, primes et rémunération en capital) au sein d’une même entreprise, par exemple de 1 à 10, y compris pour les plus hauts dirigeants, afin de tirer vers le haut la rémunération du travail.
    2. pour la justice climatique : remplacer le marché carbone européen par une fiscalité carbone réellement dissuasive sur les sites industriels polluants et par des régulations publiques qui conduisent les entreprises à désinvestir massivement des énergies fossiles.
    3. pour la justice fiscale : mettre en place un reporting public pays par pays obligatoire des avoirs des grandes entreprises, logés dans les paradis fiscaux, et leur taxation selon les règles de la législation française. Ce sera l’application de la taxation unitaire des multinationales, seule méthode permettant de lutter efficacement contre l’évasion fiscale.

    Pour Pierre Grimaud, membre d’Attac et coordinateur du rapport : « les entreprises multinationales profitent d’un climat aujourd’hui favorable pour étendre leurs sphères d’influence. En France, les 40 multinationales qui composent le CAC 40 pèsent aujourd’hui plus de 1 300 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit l’équivalent de plus de la moitié du PIB de la France. Souvent présentées comme les « fleurons » de l’économie française, ces entreprises ne cessent d’être promues et soutenues, notamment à l’international, par les pouvoirs publics. Mais à qui profitent-elles vraiment ? Sont-elles exemplaires en termes d’emplois, d’égalité hommes-femmes, de salaires ? Que font-elles pour lutter contre le réchauffement climatique et réduire leur empreinte écologique ? Pratiquent-elles, et à quelle échelle, l’évasion fiscale ? Dans ce rapport nous montrons le véritable coût de ces entreprises pour la société et la planète.  »

    Au delà de la publication de ce rapport, Attac France, aux côtés de dizaines d’autres associations, syndicats et mouvements sociaux issus de plus de 15 pays européens, lancent une campagne et une pétition, mardi 22 janvier « des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales » afin de promouvoir une refonte de l’ordre juridique international relatif au commerce, à l’investissement et au respect des droits humains par les multinationales. Cette campagne vise à mobiliser largement les citoyens pour mettre fin au système d’arbitrage d’investissement et obtenir des avancées notables en droit international afin de pouvoir garantir l’accès à la justice pour les peuples et communautés affectés par les abus des entreprises multinationales.

    Communiqué du 20 janvier 2019

    Le rapport en fichier PDF ci-joint : les_grandes_entreprises_francaises_un_impact_desastreux_pour_la_societe_et_la_planete-a4-doubles.pdf

  • Lettre aux français·e·s : Macron se moque de nous !

    Attac.pngRetrouvez la réaction en vidéo de Raphaël Pradeau, porte-parole d'Attac, suite à la publication de la « lettre aux français » d'Emmanuel Macron.
    Vous pouvez la retrouver :